Haut
Couverture - Solution Organisation Solution Organisation,
pour recevoir ses amis dans la joie et la bonne humeur ... par Mercotte
Pains & viennoiseries » Accueil

Brioche au pavot et aux raisins et des news à ne pas manquer dans l’Actu de cette semaine !

2010 mar 3

brioche_au_pavot.jpg

Edit du 10 février 2014 : retrouvez le récapitulatif de quelques conseils utiles pour réussir vos brioches c’est ici-clic-

Toujours le  même  livre de chevet, vous savez bien,  celui qui pèse 3 kg et que j’explore en continu. Aujourd’hui est venu le temps de la brioche. Et une  brioche pavot raisins ça donne envie, surtout pendant les vacances où les testeurs sont là pour partager les expériences…. C’est meilleur pour mon équilibre alimentaire.

Recette certes sympathique mais que j’ai quand même sensiblement adaptée pour obtenir la consistance décrite dans le déroulé. Il est fort probable que selon la farine utilisée, la texture de la pâte doit se modifier.

brioche_au_pavot_.jpg



La recette :



Telle que dans le livre, mes modifications dans la partie explications utiles ou futiles.

A faire la veille : le sirop, la crème, les raisins, le poolish, la pâte.

Le sirop à 30° : 43g d’eau, 57g de sucre semoule portés à frémissements en remuant à la cuillère en bois. Laissez refroidir à T° ambiante.

La crème au pavot : 100g de crème double, 50g de pavot bleu finement mixé, 1cs de sucre.
Mélangez tous les ingrédients dans une casserole, portez à ébullition, débarrassez dans un bol, filmez et réservez au réfrigérateur.

Les raisins marinés : 40g de raisins blonds, 40g de rhum brun, 40g de sirop à 30°.
Versez le sirop le rhum et les raisins dans une casserole, portez juste à ébullition. Réservez dans un bol au réfrigérateur.

Le poolish : 1cs de lait demi écrémé tiède, 13g de levure fraîche de boulanger, 1 pincée de sel,  1 pince de sucre.
Dans un petit saladier délayez la levure avec le sucre et le sel, laissez pousser 10min le temps de faire la pâte.

La pâte : 500g de farine T45, 1 grosse cs de sucre semoule,  2 pincées de sel, 3oeufs moyens soit 150g,   125g de beurre mou.
Dans le bol du robot, mélangez à la feuille 375 g de farine, avec le sel, le sucre, et les œufs. Ajoutez le beurre mou puis  incorporez la poolish fermentée et poussée. Quand la pâte est homogène stoppez aussitôt le pétrissage. Attention la pâte est naturellement très molle.

Filmez au contact et réservez au frais mais pas au réfrigérateur  jusqu’au lendemain. La pâte va doubler de volume grâce à la levure. Si vous manquez de temps et de place laissez lever 1 heure à température ambiante.

Le jour même farinez le plan de travail, malaxez la pâte pour la faire retomber [ dégazer no ?] coulez cette pâte molle sur la farine  [ah bon molle, il faut le dire vite] abaissez au rouleau à pâtisserie sur 8mm d’épaisseur pour obtenir une bande de 40cm de longueur.

Repliez en superposant par tiers, pliage portefeuille, pivotez d’un quart de tour, étalez à nouveau sur 40cm et faites un second tour comme le premier. Ajoutez constamment de la farine entre les tours pour que la pâte ne colle pas. A la fin  les 125g de farine restants doivent avoir été absorbés.

conticini_la_suite.jpg

Étalez à la spatule la crème au pavot bien froide sur le carré de pâte. Égouttez les raisins marinés et répartissez-les sur la crème au pavot. Formez un gros boudin en roulant l’ensemble dans le sens de la longueur en ramenant la pâte vers vous en serrant bien pour ne pas laisser d’espace entre la pâte et la crème. Collez le bord inférieur au reste de la pâte avec un peu de sirop à 30°. Gardez la soudure en dessous.

Coupez la pâte en morceaux de 4.5cm  de long,  placez-les 3 par 3 à la verticale dans 2 moules à cake préalablement beurrés et farinés. Couvrez les moules de film alimentaire  et laissez reposer 2h à température ambiante. Enfournez à 180° pendant 35 minutes.

conticini_la_suite1.jpg

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



Explications utiles ou futiles, voire même réflexions personnelles !



Crème double : crème épaisse.

La levure de boulanger : pour mettre toutes les chances de mon côté  j’ai acheté de la vraie levure chez le boulanger en vrac pas un carré au supermarché.

Le poolish : j’ai peut-être eu tout faux, mais on m’a toujours dit que le sel tuait l’action de la levure, je n’ai donc pas mis le sel à ce stade là. J’attends l’avis des spécialistes du pain ou des brioches pour m’éclairer sur la question ! Je me demande aussi si 1cs de lait c’est suffisant.

La farine : attention ne faites pas comme moi, certes il en faut 500g mais il ne faut pas tout mettre du premier coup, seulement 375g , je vais le préciser plus clairement dans la recette à imprimer, j’ai du recommencer faute de lire avec assez d’attention le texte !

La consistance de la pâte : Là encore oh surprise,  naturellement molle qu’ils disent dans le livre, va savoir si c’est le fait de ne pas mettre de sel dans la poolish mais j’avais une pâte plutôt très consistante. J’ai donc rajouté un peu de lait et même carrément un œuf entier pour avoir une consistance un peu molle seulement. Je ne suis pas particulièrement spécialiste de brioches mais je réussis  très bien celle à l’huile d’argan et celle aux pralines voire même la tropézienne, mais ma recette de base est celle de l’école Valrhona où tous les ingrédients sont très froids, de là à conclure que je suis sous influence c’est fort possible !

Filmer au contact : posez le film alimentaire directement en contact avec  la  pâte pour éviter la formation d’une croûte, la condensation et les bactéries, oui oui , tout ça …

La farine restante : autant dire que je ne l’ai pas toute utilisée  puisque ma pâte n’était probablement pas suffisamment molle.

Dorer ou pas : Généralement je dore mes brioches avant de les enfourner ce n’était pas précisé dans la recette, je l’ai fait. A tord ou à raison je ne saurais le dire là encore… La prochaine fois que je croise Philippe Boé je lui pose la question !

brioche_au_pavot___2_.jpg



L’actu chargée de la semaine !




Jean Sulpice décroche à 31 ans sa 2ème étoile bien méritée à Val Thorens, ce qui me réjouis car ce jeune chef dynamique fait partie de mes  chouchous et  j’ai exploité au maximum ses recettes cette année ! Il est non seulement le chef  le plus haut d’Europe mais aussi l’un des plus jeunes doublement étoilé !
Chaque dimanche après-midi, Jean Sulpice invite les vacanciers à passer en coulisses pour un cours de cuisine pour 8 personnes. Tablier serré et toque ajustée, ceux-ci découvrent pour 60 euros par personne l’univers du restaurant l’Oxalys  et la cuisine inventive et créative du chef.
Jean Sulpice met un point d’honneur à défendre la gastronomie savoyarde : « Mes assiettes sont dictées par la nature, respectueuses du produit, tranchantes dans leurs assaisonnements, avec une attention forte portée à l’équilibre nutritionnel ».
Cerise sur le gâteau, papa d’un petit garçon de 18 mois,  il a conscience de l’importance d’une bonne éducation alimentaire et  confectionne les repas des enfants de la crèche de Val Thorens. L’objectif : sensibiliser, éduquer et transmettre la qualité de la nourriture aux enfants et leur faire travailler le palais. Le rôle d’un chef étoilé est non seulement de défendre le métier mais aussi de nourrir intelligemment les enfants. Pour mener à bien ce projet, il a fait appel à une nutritionniste pour organiser toute une panoplie de repas équilibrés avec beaucoup de légumes et de fruits frais.
Les repas  sont élaborés et fabriqués dans son restaurant avec les mêmes produits que ceux qui figurent à la carte. Son équipe prépare entre 25 et 30 menus livrés directement à la crèche. Regardez le reportage que lui a consacré M6 le 1er mars -Clic-

Clea et ses recettes pour les « Geeks« 

Un Scoop :  si vous avez un Iphone, si vous êtes une fan inconditionnelle de Clea et de ses recettes saines et bios, il existe maintenant une application Iphone à télécharger sur ITunes store, courrez-y vite !  Article sympa ici à droite dans la rubrique amuse- gueules.

Goutez voir l’émission dOdile Mattéi sur France3 Rhône Alpes revient le 7 mars après la pause des Jeux Olympiques de Vancouver.

Ce blog soutient la candidature des jeux olympiques d’hiver à Annecy en 2018 bien sûr, et essaie de faire découvrir les jeunes chefs locaux de nos stations. Le 7 mars prochain à 11h30 comme d’habitude,  sur FR3 Rhône Alpes, c’est à Châtel dans le domaine skiable des portes du Soleil  situé dans le val d’Abondance en Haute Savoie – oui oui je fais la promo de ma région- que nous pourrons retrouver Odile Mattei et ses invités chez  Eric Macchi .
Alors, pour rester dans l’ambiance des vacances d’hiver ne manquez pas ce rendez vous !

Edit du 10 mars : Maintenant vous pouvez regarder la vidéo en direct Ici-Clic-
Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

52 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • Martine

    Moi aussi je posséde la même bible mais je n’arrive pas à trouver du temps pour l’explorer : heureusement que tu décriptes pour nous !
    J’ai eu aussi le magnifique livre de Jean Sulpice et je suis bien contente pour lui. Une fois de plus c’est toi qui me l’a fait découvrir : mais que ne ferait-on SANS Mercotte ? ???
    Bonne semaine à toi.

  • Anne (papilles et pupille)

    Une brioche qui déchire ! Elle est trop belle ! Sinon il faudra que tu m emmenés à l oxalys un jour 😉

  • mercotte

    Martine : tu vas peut être l’essayer cet été pendant tes vacances, il n’augmente pas ses tarifs qu’il a dit !

    Mme Pilles : déjà sur le pont avant d’aller au salon de l’agriculture ! Dommage que ce soit si loin pour le mois d’avril quand vous venez on n’aura pas le temps mais une autre fois c’est sûr !

  • Mlle Chantilly

    cette brioche me donne carrément envie, ca me tente ca me tente de la réaliser ^^.J’ai vu le reportage sur le jeune chef qui a eu sa 2ème étoile et son interview m’a beaucoup touchée.

  • herve

    Bonjour Mercotte,

    Bravo pour cette belle brioche.J’observe que tu exploites au maximum ce bel ouvrage de 3 kg j’ai essayé de faire une pause cette semaine avec ces recettes mais je vais m’ y remettre ce week end pour mon plus grand plaisir.

    Merci de nous avoir fait connaitre Jean sulpice a travers les recettes que tu as publiées.Une 2ème étoile à 31 ans alors là bravo.

    Bonne semaine à toi.

    Herve (lesateliersdhys)

  • Tiuscha

    Merci pour cette nouvelle recette du 3 kg ! Pas de crème double (ni même épaisse) sous le coude. Sinon j’aurais fait à la minute ! Brioche aux programmes ce matin, boeuf bourguignon pour Melle E et biscuits à l’emporte pièce pour le petite dernière…
    Et bravo à jean Sulpice pour lequel j’ai vraiment un coup de coeur, je trouve magnifique ce qu’il a présenté au OFF. Bon artisan/artiste et bon esprit !
    Vivement le printemps !

  • Clea

    Merci Mercotte ! Dis donc ils en ont de la chance les petits créchons de Val Tho !

  • Juliette

    Coucou Mercotte,
    ça me fait bien plaisir de retrouver tes recettes et ta belle énergie après ma semaine de ski (oups… en Isère désolée…). Très heureuse pour la deuxième étoile de Jean! Des copains (gourmets!) à moi seront à Val Thorens la semaine prochaine, je leur ai vivement recommandé de réserver à L’Oxalys! Bises! A très vite !

  • Jouv'

    Juste à propos…
    Tu me mets justement dans l’ambiance car je pars demain pour un stage gourmet chez Valrhona et le thème c’est LA VIENNOISERIE ! J’ai hâte… J’ai testé la recette de Pogne à Julie et je dois dire que l’odeur de brioche qui réveille toute la maison…j’adore !
    La prochaine ce sera peut être la tienne… Merci

  • Lucie de Bilingual Butter

    Miam! J’adore les desserts polonais et viennois bien chargés en crème au pavot, et cette brioche a l’air délicieuse! Avec une fine couche de glaçage citronné ou alors une pâte à tartiner St Moret-vergeoise-cannelle pour le petit déjeuner, ça me donne faim 🙂

  • Flo Makanai

    Coucou Mercotte!
    Chouette idée la crème de pavot et les petits raisins, miam! Je ne connais pas du tout l’ouvrage dont tu parles.
    Côté pain, la poolish de cette recette n’est en fait pas du tout une poolish! Une poolish en effet est un mélange d’un poids égal de farine et d’eau (ou autre liquide) + de la levure (effectivement pas de sel) que l’on doit laisser fermenter 45 à 60 minutes (tout le détail est ici: http://makanaibio.com/2008/04/les-pr-ferments-boulangerie.html, si je peux me permettre un lien vers mon propre blog).
    Là, dans cette recette, il s’agit juste de bien dissoudre la levure, de la laisser gonfler un peu, bref de la stimuler avec le peu de sucre (mais le sucre du lait, le lactose, aurait suffi), et c’est une mesure devenue inutile de nos jours (encore que souvent faite par habitude et précaution) : les boulangers ont longtemps fait ça pour s’assurer que leur levure était bien active: si le peu de liquide à la levure demeurait inerte au bout de 10 minutes (en principe, ça mousse un peu), c’était mauvais signe, la levure devait être jetée et une autre utilisée. Mais de nos jours, il est rare qu’une levure soit inactive, donc tu aurais pu tout mettre dans ta pâte sans souci.
    C’est mystérieux que l’auteur de la recette ajoute du sel dans sa levure, par contre, ce n’est ni un usage ni logique, le sel contrariant en effet la fermentation, qu’il retarde… Bizarre…
    En tout cas, ce n’est pas la pincée de sel en moins dans la fausse poolish de la recette qui a fait que ta pâte était trop ferme!! C’est plutôt que la recette est mal ficelée, désolée… Parce que oui, une pâte à brioche doit être molle, certainement pas ferme comme celle que tu décris.
    Alors peut-être qu’à l’impression du bouquin il y a eu une erreur et qu’il fallait 15 cl de lait dans la « poolish » et non pas 15 ml (1 càs)? Bien probable, ça!

    Pour finir, je te conseille d’aller faire un tour ici : http://www.patisserie21.com/brioche.html : tout sur la brioche!
    Je ne fais jamais de vraie brioche pour cause d’intolérance familiale au lait, mais ce lien est chouette (encore que peut-être pas pour toi qui sais déjà faire de superbes brioches).
    Bonne journée!

  • Anne

    Cette recette met à l’honneur une de mes graines préférées. Je suis toujours au regret de râter les émissions que tu nous conseilles, est-ce que tu sais si on peut les visionner en podcast? Bise
    Anne

  • bergeou

    Ta brioche a l’air divine, mais surtout ça donne envie d’aller habiter à Val Thorens, une crèche nourrie par un grand chef quelle chance !

  • laurence

    C’est bien joli ces petites marbrures de pavot!

  • ansophil

    très belle brioche à la texture souple comme il faut et fondante à la fois…et le pavot en cuisine c’est toujours beau et bon…
    .pour le sel et la levure non il ne faut pas qu’ils entrent en contact, tu as raison… leurs actions s’annulent !!
    j’essaierai ..cette recette c’est sûr…
    bravo pour le chef de Val Thorens; quelle chance tu as d’habiter près de si nombreux chefs étoilés!!! et de déguster de si bonnes choses…
    bizz et bonne journée à toi

  • sabry

    bonjour Mercotte ……

    ta brioche est tout simplement divine …….

    de toutes les façons j’aime tout ce que tu fais …..!!!!!

    et je confirme que le sel et le sucre tuent la levure , il ne faut jamais qu’ils soient en contact (souce de l’école hotelière) …..

    bonne journée et gros bisous ……

  • Myriam

    MMMmmmm un gateau au pavot… je ne pas pas y résister !!!

  • mounia

    Coucou mercotte
    Que ca sent bon chez toi!
    superbe cette briochette!il m est déjà arrivé d en réaliser aux pavots,et cetait pas mal,lui ajouter des raisins secs!une autre belle idée à retenir! du coup tu m inspires à en faire, avec d autres ajouts, toujours avec The recette,Ta recette!
    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii!
    Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiz
    mounia

  • Parigote

    Moi qui suis dans ma période boulange, ta brioche tombe à point nommé !
    Je sais pas ce que j’ai en ce moment avec les brioches roulées…

  • Sophie

    Toi tu as réussi la recette 🙂 ! Dis par hasard, tu n’as pas prévu de faire la brioche feuilletée ? Parce que chez moi c’était patatras… Je note la question de la farine bien que pour la recette de la brioche feuilletée, j’ai buté peut-être sur le beurre et sa température. Bises !

  • Maryline

    Je crois que je vais m’inscrire à la crèche de Val Thorens, même si je mange dans des assiettes en plastique, ça me coûtera bien moins cher qu’à l’Oxalys:-) Félicitations à Jean Sulpice, il n’a pas « la grosse tête ».

  • claire

    étant boulangère je trouve ta recette de poolish complètement déroutante puisque normalement un levain poolish est constitué d’autant d’eau que de farine et d’une quantité très faible de levure ( qui est la même chez le boulanger que les petits carrés de grande surface soit dit en passant: seule le conditionnement change). A la limite l’adjonction de sucre peut activer la fermentation mais je vois pas vraiment l’intérêt et le sel effectivement inhibe la levure si elle est a son contact direct. A l’intérieur de la pâte le sel aide a contrôler la pousse ( en plus de son rôle au niveau du gout) et agit sur la couleur et la texture de la croute
    Maintenant j’ai une petite question: voit-on vraiment l’aspect feuilleté à la découpe? car tous ces pliages sans adjonction de beurre ( la brioche feuilletée ca je connais)je trouve ca aussi déroutant 🙂
    Quand à la consistance de ta pâte; une farine de force absorbe des quantités de liquides impressionnantes ou alors l’inventeur de cette recette l’a testée avec des œufs plus gros. En tout cas sur les petites quantités la consistance tient à pas grand chose et je suis du côté de ceux qui utilisent les ingrédients a température ambiante: ca respecte la fermentation!

  • Nathalie

    J’ai essayé des variantes, en faisant un cake pavot-pommes et pavot-chocolat, et c’est délicieux ! =P

  • mercotte

    Tiuscha et Cyrielle : lisez les commentaires très intéressants et adaptez avant de la faire !

    Juliette : Dis à tes copains de venir de ma part Jean sera content, et ils vont se régaler

    Jouv’ : Stage viennoiseries, j’en ai déjà fait 2 dont 1 sur 2 jours un pur bonheur.

    Lucie : mais non tu n’es pas gourmande !

    Makanai et Claire : un très grand merci à toutes les deux ! j’ai essayé de suivre la recette même sil elle me paraissait « douteuse » , sans le sel quand même , faut pas rêver ! je suis contente de voir que vous n’êtes pas vraiment d’accord avec l’écriture du livre en tout cas pour ce cas particulier, je vais donc quand j’aurai un minute la refaire car le principe est très sympa mais en la travaillant de manière plus classique !J’ai utilisé de la farine de gruau comme je le fais en général pour mes brioches .

    Anne : oui on peut les visionner en général je mets les liens il suffit de cliquer

    Bergeou : déménage, le grand air c’est bon pour ta fille hihii

    Sophie : pour la brioche feuilletée on va attendre un petit peu

    Maryline : t’es sûre que t’as encore l’âge pour la crèche ?

  • salomé

    Bonjour,

    J’ai vu votre blog dans un magazine. j’en possède moi même un ( http://www.uneadoauxfourneaux.over-blog.com ) et j’aimerai si vous avez le temps que vous y paciez pour me dire se que vous en pencez.

    merci biz

  • Sabrine d'Aubergine

    Une brioche superbe… merci Mercotte!

    Sabrine

  • Claire

    Elle est magnifique, mais je n’ai décidément pas le courage de me lancer dans une brioche sans robot 🙁 Allez du coup, pour me remonter le moral, je vais télécharger l’appli de Cléa 😀

  • Pascaline

    J’aime beaucoup le pavot, mais pas les raisins! Recette à tester avec une autre version de la poolish et sans raisins.
    Bonne soirée

  • Marie-Claire

    J’allais écrire exactement la même chose que Flo Makanaï, et Claire.
    Je trouve qu’avec une recette aussi mal fichue, tu t’es pas mal débrouillée !

  • THIERRY D'AURILLAC

    Des brioches au caviar ??? Mais c’est la fête en Savoie depuis que les étoiles couvrent les pistes de ValTO grâce à Jean !!!
    Merci pour le rappel sur la reprise de Goûtez-voir, je vais essayer d’y penser si je suis devant mon écran à cette heure là.
    Bonne journée

  • Mélanie

    Bonsoir Mercotte,
    cette brioche me fait bien envie, je note cette recette, les graines de pavot la sublime!
    bonne soirée,
    Mélanie

  • mercotte

    Sophie : j’ai une amie pro qui m’a dit que la brioche feuilletée par contre n’avait pas d’erreur et qu’elle était très bien , quand j’ai une minute moi je la teste !

    Thierry : des lunettes, je vais t’offrir des lunettes !!!

    Claire : l’appli de Clea et d’ores et déjà un succès alors tu as bien raison

  • trinidad

    la brioche est très réussie visuellement, tu as su adapté la recette originale.

    C’est tt de même dommage que ces ouvrages faits par des pros ne soient pas relus convenablement.

    j’ai ce bouquin depuis noel et j’ai strictement rien fait encore dedans, à peine feuilleté en plus. honte à moi !

  • Tud

    Bonjour, elle a l’ air très appétissante cette brioche, merci
    sinon si entre deux recettes succulente un peu de temps pour http://divertissement-sortie.over-blog.com/article-les-blogueurs-a-l-action-45859217.html
    en 10 min. 1BLOG=10REPAS
    Cordialement

  • Enila

    Ohhh j’en veux! Elle a l’air si bonne, si moelleuse. Je ne suis pas fan des raisins marinés, mais je pense que dans cette brioche ça doit passer tout seul, surtout avec du pavot !

  • bblinou83

    j’ai tenté une bricohe cet après-midi, mais elle a mal levé.
    La prochaine, je tente avec la poolish.

  • Gredine

    Je croyais pourtant être venue mardi § Je n’aurais pas aimé louper cette brioche amusante. Reste que je me demande quel gout donne cette crème pavot raisin. Bon week-end

  • mercotte

    Trinidad : tu sais ce n’est pas Conticini qui écris les recettes, donc parfois et surtout comme il y en a vraiment bp , il y a qq bugs je pense que dans une prochaine réédition cela sera corrigé, je vais peut être voir ce qu’en pense Philippe Boé

    Gredine : en ce moment c’est le mercredi je suis trop occupé pour piblier 2 fois par semaine, c’est impossible, je ne suis jamais là ! la crème pavot c’est sympa comme tout par contre lis bien les conseils des pros dans les commentaires pour adapter la recette qui a quelques erreurs grossières

  • pinguil

    Bonjour, cette recette est beaucoup charmante!! je suis vraiment enchantèe votre visite sur moi blog

  • Céline

    Elle est bien belle cette brioche et cette farce au pavot me titille les papilles, je serai bien curieuse de savoir qu’elle goût cela donne!
    Bises

  • emmath

    je vais la tenter ce week end!

  • Dada

    Je suis contente d’arriver maintenant après tous les commentaires. Merci surtout Makanai et Claire, c’est d’ailleurs ce que j’ai lu dans différents ouvrages
    Comment pas spécialiste de la brioche? tu en as fait une meilleure que l’autre!
    Je pense en effet que la recette n’est pas super (même si ta photo oui!) l’erreur est humaine je suis parfaitement d’accord. En plus c’est vrai le matériel est immense.
    Je vais aller encore plus loin: j’ai été déçue par les viennoiseries de Conticini (dans sa pâtisserie 😉 et je ne suis pas la seule.
    Par contre j’ai essayé plein d’autres recettes (comme le Paris Brest) qui sont top.
    Merci pour ce billet que j’ai beaucoup aimé. J’avais presque l’impression d’être avec toi pendant que tu te battais avec ta brioche 🙂
    J’espère un jour pouvoir « monter » chez Sulpice.
    Très bon week end

  • sooishi

    Sublime cette brioche!
    Et bravo à Cléa pour son nouveau projet 🙂

  • So Coût de Fourchette

    Mercotte, en fervente supportrice de la candidature d’Annecy pour les JO, je te rejoins plutôt deux fois qu’une ! J’ai découvert Jean Sulpice grâce à ton travail sur ce blog et c’est une belle consécration. On sent un cuisinier authentique, bien dans ses baskets et heureux de pouvoir transmettre son savoir faire… A bientôt, So

  • Gourmandises Chroniques

    Je confirme : une brioche pavot raisin, ça donne envie !
    Au point que voilà, le pavot est acheté ! Il ne me reste plus qu’à …en suivant les conseils de makanai et de Claire 🙂
    Dans l’attente de la nouvelle recette de mercredi 🙂

  • Emi

    Pavot-raisin, ce doit être une association délicieuse!!

  • cookiz

    superbe cette brioche! cela me donne envie de proposer bientôt la recette traditionnelle de brioche au pavot polonaise que ma maman prépare souvent pour les grandes occasions (pâques et noël), je vais lui demander sa recette… d’ailleurs c’est une brioche qui ressemble beaucoup à la tienne!

  • J_M_

    Ta brioche est ma foi bien belle. Mais il est vrai que cet art est redoutablement compliqué, c’est fou comme les choses les plus simples en apparence sont les plus difficiles!
    Concernant le sel dans la levure je pense que ça tient du mythe. Les levures étant des cellules vivantes, elles ne peuvent survivre que dans une salinité équivalente à la leur. Il est évident que mettre 10g de sel dans quelques grammes de liquide où on a délayé la levure va les tuer à coup sûr! Mais de toute façon le sel devra bien se trouver dans la préparation, alors au début ou à la fin…

    Bizzzzzz
    JM

  • Anne

    Joli effet couleur !
    Anne

  • Hélène (Cannes)

    Elle me tentait bien, cette brioche-là, mais j’ai bien fait, pour une fois, d’être un peu flemmarde ! ;o)) Avec ton expérience et tous ces commentaires explicatifs, je vais tenter le coup, je crois, sans plus attendre !

  • amour de cuisine

    elle doit etre absolument bonne cette brioche, je voulais t’inviter au jeu que je viens de lancer: cuisinons la brioche, si ca t’interesse, c’est ici:
    http://amourdecuisine.over-blog.com/article-briochettes-petites-brioches-aux-raisins-avec-un-jeu-49990012.html
    bisous

  • lulu

    Divin tout simplement!!! Je voudrais etre patissiere, je shouaiterais t’egalé un jour!!!!


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.