Haut
Couverture - Solution Macarons Solution Macarons ... ou le macaron pas à pas ... par Mercotte
Gâteaux & entremets » Accueil

Cheesecake à l’ananas le dessert de Pâques

2010 avr 7

cheese_cake_ananas__2_.JPG

Il faut bien l’avouer, je suis à nouveau tombée dans Sensations de Philippe Conticini pour le dessert de Pâques. Contrairement aux spécialistes confirmées de ce genre de gâteau, je ne suis pas du tout une habituée, il y en a un seul sur ce blog, une recette de Pierre Hermé qui date quand même de  juin 2005 c’est tout dire, ce blog avait 15 jours.

Certes pour ce cheesecake à l’ananas il faut s’organiser car il y a pas mal de préparations en amont, mais pour tout avouer, c’est un peu ça qui me plaît.  Et en plus l’auteur nous promet une véritable bombe atomique de plaisir, comment résister ?

La pâte tout d’abord, là pas de problème j’ai utilisé de la pâte à sablé breton qui me restait au congélateur d’où le look un peu bizarre. Certes la recette originale propose une pâte sucrée, mais on gagne du temps comme on peut !  J’ai même tenté une version sans pâte juste avec le biscuit spécial cheesecake, plus rapide et pas mal du tout. Puis à l’intérieur il y en a des choses, un insert de confit d’ananas, un crumble croustillant, l’appareil à cheesecake en lui même qui inclut une pâte à bombe, et enfin un glaçage à la vanille ! Mais non ne partez pas, restez , on va procéder par étapes sur plusieurs jours et rien n’est impossible avec un peu de méthode.

Pour la déco j’ai fait avec les moyens du bord, limités certes et je me suis inspirée de ce superbe gâteau. Marie Claire m’a avoué que c’est son fils pâtissier qui a procédé à la finition, ouf ça me rassure  parce que avec son nom sur la tranche c’est quand même du travail de pro !  Ici le résultat est moins lisse et peaufiné que l’original, mais en bouche, rien à dire, peut être un petit peu sucré à mon goût.

cheese_cake_ananas_simple.JPG

Version sans pâte

Allez courage



La recette :



200g de pâte sucrée, 70g de biscuit spécial cheese cake, 100g de glaçage blanc -facultatif-.

cheesecake_montage.JPG

Le fond de pâte sucrée : utilisez votre pâte habituelle ou si vous préférez celle de Ph. Conticini, reportez-vous à la rubrique  explications utiles ci dessous.

Étalez la pâte et découpez un cercle de 16cm de diamètre. Découpez une bande de 4cm de large pour chemiser l’intérieur du cercle préalablement beurré. Posez le disque de pâte sur la plaque du four recouverte de papier cuisson posez dessus en cercle de papier recouvert de billes spéciales ou de haricots et posez dessus le cercle chemisé de pâte. Enfournez 30min à 150°.

Le biscuit spécial cheesecake : 35g de beurre pommade, 35g de vergeoise brune, 175g de pâte sablée – idem voir recette éventuellement ci-dessous-.

Mixez grossièrement la pâte sablée cuite et refroidie pour avoir de petits morceaux. Crémez à la feuille le beurre pommade et la vergeoise 2 min dans le bol du robot. Ajoutez les brisures de pâte sablée. Mélangez doucement à peine 30s pour avoir une sorte de crumble. Étalez sur une feuille de papier cuisson et réservez au réfrigérateur jusqu’à l’utilisation.
Pour la finition de ce crumble : Sortez-le du réfrigérateur et enfournez- le 15 à 20 min à 160°. Laissez-le refroidir.

cheese_cake_conticini1.JPG

Le biscuit spécial cheesecake prêt à l’emploi et le cercle congelé de confit d’ananas

Le confit d’ananas : 325g nets de chair d’ananas coupée en petits dés, 85g de sucre semoule, 85g de jus de citron, 2g de fleur de sel, 6 g de pectine jaune.

Faites mariner la chair d’ananas dans un saladier pendant 1 heure avec le sucre et le jus de citron. Transvasez le tout  dans une casserole et faites cuire pendant environ 30min, l’ananas doit devenir translucide. Hors du feu ajoutez la fleur de sel et la pectine préalablement mélangée avec 1cc de sucre. Mélangez soigneusement puis portez à ébullition. Versez le confit  sur 1cm  d’épaisseur dans un cercle de 14cm de diamètre posé sur une plaque recouverte de papier cuisson. Bloquez au froid au minimum 3 heures pour que le confit soit bien dur.

La pâte à bombe : 80g de sucre semoule, 25g d’eau de source, 2  gros jaunes d’œufs  soit/ou 45g.

Faites un sirop avec le sucre et l’eau et portez-le à 121°.  Fouettez dans la cuve du robot les jaunes d’œufs à vitesse rapide.  Versez lentement et en filet le long de la paroi le sirop et continuez à fouetter à vitesse moyenne pendant environ 10min. Le mélange doit devenir mousseux. Conservez à température ambiante jusqu’à l’utilisation.

La crème cheesecake : 15g de sucre glace, 240g de Philadelphia ou à défaut de St Moret, 3 feuilles de gélatine soit 6g, 300g de crème fleurette entière, la pâte à bombe ci dessus.

Fouettez la crème à vitesse moyenne, si possible au robot. Elle doit rester mousseuse. Pendant ce temps, mélangez au fouet et au bain marie le Philadelphia avec le sucre glace jusqu’à ce que l’ensemble soit tiède. Ajoutez alors les feuilles de gélatine préalablement ramollies à l’eau froide et essorées. Mélangez bien le tout, incorporez la pâte à bombe puis la crème montée mousseuse. Remplissez une poche à douille avec cet appareil pour faciliter le dressage.

cheese_cake_conticini2.JPG

En cours de dressage, version avec ou sans pâte à l’arrière.

Le glaçage blanc et vanille : 30g de sucre semoule, 30g de glucose ou à défaut de miel neutre, 15g d’eau de source, 20g de lait concentré sucré, 35g de couverture Ivoire ou de chocolat blanc Domori, 2.2g de gélatine ramollie et essorée, les graines d’1/2 gousse de vanille, 1cc de dioxyde de titane.

Dans une casserole, mélangez le sucre, le glucose et l’eau, portez le tout à 105° et ajoutez le lait concentré. Mélangez intimement, ajoutez la gélatine et mélangez à nouveau. Faites fondre le chocolat au bain-marie et réalisez en 3 fois l’émulsion avec le contenu de la casserole. Ajoutez le dioxyde de titane et les graines de vanille. Mettez éventuellement en poche pour vous faciliter le dressage – ce n’est pas écrit dans la recette ce sont juste mes habitudes-.

cheese_cake_ananas.JPG

Kiwis pour la version pâte et zestes de citron vert pour la version sans pâte

La finition : Étalez le biscuit crumble sur le fond de pâte sucrée. Ajoutez un peu de crème cheesecake dessus puis posez l’insert ananas congelé en pressant bien vers le fond. Nappez le tout de crème cheesecake, lissez à l’aide d’une spatule coudée. Mettez une heure au réfrigérateur. Terminez si c’est votre choix en lissant la surface avec le glaçage blanc et vanille avant de remettre le tout au réfrigérateur.

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



Explications utiles ou futiles – plutôt utiles aujourd’hui !





Etape par étape et dans quel ordre ?



Quelques jours avant au pire la veille de la finition :

-Faites la pâte sucrée, dressez-la prête à cuire dans le cercle, réserver au congélateur à cru. Si vous faîtes la pâte la veille, après l’avoir entreposée 1 bonne heure au froid faites-la cuire.
– Même chose pour le biscuit spécial cheesecake autrement dit le crumble. La dernière cuisson se fera  la veille également.
– Préparez le confit d’Ananas à réserver au congélateur jusqu’au dressage.

La finition de l’entremets si possible la veille de la dégustation prévue :

- Préparez la pâte à bombe, la crème cheesecake et le glaçage éventuel. Et ça c’est rapide.
– Dressez l’entremets et réservez-le au réfrigérateur pour le déguster le lendemain , au pire le matin pour le soir.



Bonus : les recettes de base de Philippe Conticini :



La pâte sablée du biscuit cheesecake de Conticini, mais vous pouvez utiliser comme moi de la pâte à sablé breton qui vous reste : 120g de farine, 40g de beurre, 40g de sucre glace, 23g d’œuf entier battu soit 1cs, vous trouverez bien un usage pour le reste, 0.5g de levure chimique et 1 pincée de sel fin.Ça ressemble quand même étrangement à  la pâte à sablé breton je trouve !

Crémez le beurre pommade avec le sucre glace, ajoutez l’œuf, et la farine tamisée avec le sel et la levure. Mélangez en 2 fois sans trop travailler la pâte. Étalez-là sur une épaisseur de 5mm et faîte là cuire 20min à 160°après le passage habituel par  la case réfrigérateur. Dissipée je l’ai cuite  11min  à 210° à chacun ses habitudes.

La pâte sucrée version Conticini : pendant que j’y suis, c’est mon jour d’écriture,  je vous donne juste les proportions même si je ne l’ai pas faite, à vous de vous débrouiller pour la réalisation somme toute classique: Pour 500g de pâte : 230g de farine, 140g de beurre, 1 œuf entier -50g- + 1 jaune -20g-, 90g de sucre glace, 40g de poudre d’amandes, le zeste d’un citron , 1/2 gousse de vanille, 4 pincées de sel fin.



Quelques réponses anticipées à vos éventuelles questions :



Le fond de pâte sucrée : à vous de choisir entre la version longue et douce – 30min à 150°- ou la version plus rapide – 11/12min à 210°. Il me semble qu’avec nos fours ménagers la version courte l’emporte. Volontairement je n’ai pas beurré le cercle d’où l’aspect final du biscuit, il faut beurrer pour une finition lisse.

Crémer à la feuille : pour mémoire la feuille c’est le fouet plat des robots. Battre la beurre pommade et le sucre pour obtenir un appareil crémeux.

La pectine jaune : vous la trouvez en petite quantité chez G Detou, même à Lyon, à l’O à la bouche. Très pratique pour obtenir des pâtes de fruits comme les pros, raffermir les garnitures de macarons etc.

Bloquer au froid : congeler, j’ai utilisé mon shock freezer, c’est super top !

La pâte à bombe : privilégiez si possible l’emploi  d’eau de source ou d’eau minérale, vous n’aurez pas d’arrière goût chloré.

Sirop à 121° : l’utilisation d’un thermo sonde est ici très utile, n’oubliez pas que dans certains magasins Ikéa vous les trouvez pour moins de 8 euros avec alarme et qu’ils marchent parfois mieux que les professionnels nettement plus onéreux.

Philadelphia : ici à Chambéry on le trouve très facilement dans les boutiques italiennes, le St Moret est légèrement plus salé mais convient aussi parfaitement, et puisque l’on parle du St Moret avez vous tenté l’expérience Tables libres -clic- vous avez jusqu’au 20 juin pour tester la cuisine au St Moret vu pas des chefs !

Crème montée mousseuse : évitez de monter la crème trop  ferme. Monté mousseuse, elle contient ainsi plus d’air donc elle est plus légère, moins grasse et s’incorpore beaucoup plus facilement aux préparations. Petit rappel de vocabulaire : une crème montée non sucrée c’est une crème fouettée, sucrée elle devient une crème chantilly.

La gélatine : une feuille pèse en général 2gr, vérifiez sur votre emballage. Idéalement pour optimiser leur action gélifiante il faut les faire tremper 15min à l’eau froide. Dans le cas particulier de ce cheesecake après avoir essoré les feuilles je les ai passées 5s à peine au micro-ondes pour les liquéfier et les incorporer plus facilement à l’appareil tiède, ce qui n’était pas mentionné dans la recette.

Poche à douille : elles facilitent beaucoup le dressage, je suis une inconditionnelle de leur utilisation en toutes circonstances, mais ce n’est pas obligatoire.

Le sirop de glucose : incorporé aux préparations il donne du moelleux vous pouvez le remplacer par un miel neutre -acacia- autrement si vous n’avez ni miel ni glucose , remplacez-le par du sucre.

Le chocolat blanc du glaçage : l’idéal c’est d’utiliser un chocolat qui n’est pas trop sucré comme l’Ivoire de Valrhona qui donne une texture mais pas de goût, si vous n’en trouvez pas essayez le Domori nettement plus abordable qui est aussi neutre et peu sucré.

Le dioxyde de titane : indispensable pour avoir des beaux macarons blancs ou comme dans cette recette avoir un glaçage bien blanc. En vente chez Artgato.

L’émulsion : le passage obligé pour assurer une  texture idéale à vos ganaches.

Spatule coudée : existe en plusieurs tailles, très pratique voire même indispensable dès que vous pâtissez.

Et si comme moi il  vous reste un peu de biscuit spécial cheesecake, autrement dit de la pâte crumble, hop, une verrine pour le 4 heures …

cheese_cake_ananas1.JPG

Critique à la dégustation :   pas assez d’appareil trop de crumble, donc trop sucré !



L’actu :



cuisinejardin_.jpg

Vous aimez cuisiner les légumes, herbes, fruits et fleurs  de saison, vous recherchez  des recettes simples et goûteuses,  je vous invite à découvrir ce livre d’Édith Grandjean -Clic-

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

54 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • Martine

    HUMMMMM ce gâteau a décidément tout pour me plaire : frais, léger , parfumé et ce qui ne gâche rien ( je suis comme toi) on prépare les différents élèments à assembler et surtout on s’organise ….
    D’ailleurs, je crois que question organisation , tu t’y connais , n’est-ce pas ???
    En tous cas , j’aurais bien voulu y goûter mais comme ça n’a pas été possible, il va falloir s’y mettre !

    Bonne semaine Mercotte

  • Herve

    bonjour Mercotte,
    Ne te culpabilise pas de nous proposer une recette de Philippe Conticini
    car on ne s’en lasse pas !!
    J’avais prévu de faire ce cheesecake mais là tu m’as définitivement persuadé.
    Concernant la pâte sucrée de Conticini je l’ai déjà essayé dans plusieurs recettes publiées sur mon blog et elle me donne entière satisfaction.
    Petite question : concernant la pâte à bombe c’est 45 grammes de quoi? car ce n’est pas écrit pour moi pas de problème j’ai l’ouvrage mais tu risques d’avoir la question !!
    en tout cas bravo pour ce beau dessert !!
    bonne semaine à toi
    hervé (lesateliersdhys)

  • mercotte

    Hervé : j’ai rajouté -soit- devant 45g. C’est le poids des jaunes d’œufs, ça me paraissait logique , mais merci de me le fa.re préciser

  • tiuscha

    Je la ferai bien avec des agrumes, bientôt la fin aussi, le kiwi, ce n’ets plus trop ça chez nous non plus, ou alors, comme dit Marie Claire, dans quelques semaines, avec des premières fraises !
    Merci pour ces nouvelles bases pâtissières.

  • Stéphane

    oh chouette, moi qui adore les cheesecakes. J’essayerais pour le coup celui ci qui m’a l’air délicieux.
    Bonne journée!

  • Juliette

    Coucou Mercotte,
    Je suis d’accord avec Hervé, il y a pire quand même que Conticini again! J’aime bien l’idée des zestes de citron vert sur le cheese cake, l’association doit être délicieuse ! J’espère que tu vas bien! Bises! Juliette

  • Marie-Claire

    J’applaudis des deux mains pour le citron vert, ça fonctionne très bien avec l’ananas. Je ne saurais dire si, visuellement je préfère la version avec ou sans pâte. Elles ont toutes les deux leur charme. L’insert ananas gélifié c’est très pro aussi.
    Je trouve que ce genre de gâteau passe bien à le fin d’un repas: c’est léger, pas trop sucré, pas écœurant.

  • Stéphanie

    Ce sont des petits chanceux aussi chez toi, pour avoir goûté un tel gâteau pour Pâques. Ca fait quelques jours que des envies de cheesecakes me titillent, je garde ta recette de côté précieusement, il a l’air délicieux!

  • Samira

    Très beau et surement très bon!!

  • Stéphane

    j’ai oublié de te remercier pour le lien des spécialistes confirmés du cheesecake. Une mine d’infos et recettes!

  • PHILO

    J’aurai aimé y voir une part découpée mais ça ne m’enléve pas l’envie d’y compter.
    Apparremment je peux compter sur Maman ;-)

  • Sabrina

    Très joli cheesecake !

  • mercotte

    Philo : j’étais à Lyon pour les fêtes de Pâques, pas de photos pour les repas de famille, et je ne voulais pas entamer les gâteaux avant de partir !

  • Lucie

    J’adore cette variation sur le cheesecake classique–tel qu’il est souvent fait chez moi aux Etats-Unis, c’est delicieux mais pas forcement une note légere! Et ce gâteau est tellement beau, un régal rien que de le regarder :)

  • Maybe

    Pour une « novice » du cheesecake tu t’en sors admirablement, il me fait très envie ! Et puis en parlant d’envie, je n’ai toujours pas craqué pour le livre de Philippe Conticini mais je pense que ça ne va pas durer…

  • Sha

    Je viens juste de finir mon gros ananas… décidément! Vu la quantité de Philadelphia que je collectionne pour des cheesecakes à gogo, il faut que je m’y mette maintenant ^^

  • christelle

    Quel gâteau superbe !
    Un peu plus élaboré qu’un cheesecake ordinaire … idéal pour un dîner en famille.
    Bonne soirée.

  • THIERRY D'AURILLAC

    Coucou Mercotte,
    Je navigue entre cette recette un peu technique mais au combien intéressante et une émission sur les pays de Savoie …
    Je suis donc totalement immergé dans ce riche comté de l’arc alpin.
    Bises et bonne semaine.

  • doucette

    http://www.dailymotion.com/video/x9hm3a_rencontre-avec-philippe-conticini_news

    Des envies de desserts……CREMEUX a souhait.

  • Mélanie

    Bonsoir Mercotte,
    ce gateau est sublime!!! c’est une pure merveille à regarder!!! bravo!
    bonne soirée,
    Mélanie

  • Flo

    Quel joli cours de cuisine, tout est bien expliqué, merci !
    Et cela me donne bien envie de goûter « cette bombe » !

  • chantal33

    C’est sur que c’est une version très élaborée du cheesecake! J’ai fait le plein aux US mais je ne m’en lasse pas ;-)

  • Karine

    Si mon mari tombe sur cette page, il va me réclamer ton gâteau c’est certain ! Et je ne vais pas me faire prier hi hi hi.

  • Virginie

    Bonjour!
    J’adore tout simplement Conticini, et j’ai justement testé cette fabuleuse recette de cheesecake à l’ananas il y a quelques semaines… Un délice…
    Il y a beaucoup d’étapes c’est vrai, mais ça en vaut la peine!
    Bravo pour vos recettes et vos conseils!
    Virginie

    http://vipaillette.canalblog.com/tag/cheesecake

  • marie

    enfin un cheesecake qui change des cheesecakes ! plein d’idées tentantes dans cette version, mais 300 g de crème fleurette chez toi c’est rare. Je piquerai un de ses jours l’ananas confits pour des tartelettes version Angelina

  • mercotte

    Marie : A mon avis 150g de crème montée auraient largement suffit j’ai rempli 2 gâteaux, 2 verrines et il m’en reste encore. Les proportions sont quand même souvent à revoir dans ces recettes !

  • Totchie

    Que dire encore bravo.
    J’imagine que ce cheesecake est beaucoup moins lourd que les recettes traditionnelles. Et un parfum ananas, je ne peux d’adhérer.

  • ansophil

    je viens te voir seulement ce soir ….mais j’avais réservé ton billet depuis sa parution…j’ai lu jusqu’au bout la recette sans me décourager..
    et franchement bravo !! c’est beau, élaboré, avec une harmonie des textures…. çà donne vraiment envie !!! beaucoup envie !!! je fais régulièrement des cheesecakes mais jamais à l’ananas….alors çà me tente bien ce petit confit….merci pour l’astuce du dioxyde de titane que je connaissais pas…bizz à toi

  • kikilou

    Et si, à la place du Philadelphia (que je ne trouve pas) du St Morêt, j’emploie un bon fromage blanc à 40%, ça le fait ?
    Bon dimanche !

  • mercotte

    kikilou : il faut que le fromage blanc ne soit pas trop humide par contre mais pourquoi pas c’est une question de consistance qui risque de poser problème

  • ça sent beau...

    Bonjour Mercotte,

    Je crois que tu as été définitivement envoûtée par Philippe Conticini !! Il y a pire en matière d’envoûtement, et loin de moi l’intention de me plaindre, bien au contraire. Je n’ai pas cet ouvrage, mais à te lire, il semble passionnant. Merci de nous faire partager tes découvertes et essais qui sont toujours superbement réussis. Tes explications et précisions sont toujours très claires et permettent de progresser.
    Celui-ci me tente vraiment car j’adore l’ananas et j’aime bien les desserts qui demandent plusieurs préparations. (un côté masochiste, je pense !!)

    Bises et bonne fin de week-end

    Marie-Laure

  • mercotte

    Marie Laure : tu n’es pas masochiste, juste gourmande et perfectionniste, et ça c’est bien !

  • vebeyre

    On sent que tu l’as adoré (à juste titre) ce livre et l’auteur, vraiment appétissant ton cheescake, donne envie d’être tentée cette recette !!!!

  • Le Blog de Pouce

    Cette version de cheesecake sort de l’ordinaire et les explications techniques sont toujours les bienvenues. Merci !

  • Lucile

    Hummm ça m’a l’air trop bon, faut que j’essaye cette recette

  • ann ju

    ce sera le plaisir des yeux avant tout car j’avoue que même si ce gâteau est très très tentant il me manque un peu de courage pour me lancer dans une telle recette qui pourtant me fait bien envie. bisous

  • les gourmandises de Chloé

    Bravo pour ce cheesecake, il est magnifique !!

  • arno95

    A l’heure du déjeuner, je n’ai qu’une envie : y goûter et encore bravo !

  • lamu

    J’ai réalisé ce cheese cake à l’ananas de P. Conticini pour une grande occasion de travail version 40 personnes et malgré le travail que ça m’a demandé nous avons été conquis par ce terrible dessert !!!!! Le tien est visuelement superbe, le fait de mettre ce glaçage le rend tres chic ^^ Humm rien que de voir les photo j’ai envie de le refaire :o)))))))

  • Céline

    Quel magnifique cheesecake fruité!
    « Sensation » trône en bonne place sur mon étagére , malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de temps pour essayer une des superbes recettes qu’il contient!
    Bises

  • nat

    Splendide cheesecake,merci pour toute les explications !
    Par contre je suis allee voir les photos du gateau de marie claire que vous donnez en lien et son nom n est pas ecrit sur la tranche , c est un rajout de copyright on le retrouve aussi dans le bol dans la photo suivante!

  • mercotte

    Nat : ah bien alors suis déçue , j’ai regardé trop vite le gâteau suis un peu naïve sur ce coup !!

  • Gaelle

    Enfin, je l’ai fait! j’ai fait deux fois l’insert à l’ananas (1er essai pas concluant avec de l’ananas en conserve), j’ai eu des problèmes de pâte sucrée qui tombe à la cuisson…
    Mais j’ai persévéré et voilà THE cheesecake! moi qui n’aime pas ça d’habitude (mais mon mari est fan), j’ai adoré cette version!
    Merci pour cette belle recette!

  • Sorya

    Bonjour et merci de vos recettes, toujours belles, expliquées avec pédagogie et expertise!
    Verdict dans quelques heures, mais mon appareil était très liquide… Malgré des proportions univers à la lettre…
    Suis-je en droit d’espérer qu’il prenne de la consistance au frigo? Sinon, tout ce travail pour ren….
    Merci et bonne continuation!

    • mercotte

      en fait l’appareil si vous avez bien utilisé la gélatine devrait devenir ferme au réfrigérateur, il est important de laisser se réhydrater la gélatine 15 min à l’eau très froide pour quelle donne le maximum de ses propriétés.

  • Véronique

    Bonjour,
    C’est décidé, j’opte pour ce magnifique entremet pour l’anniversaire de ma fille. J’ai 3 questions :
    – peut-on tout faire à l’avance et congeler entièrement l’entremet jusqu’à sa dégustation ?
    – selon vous, c’est un peu trop sucré. A quelle étape peut-on diminuer le sucre ?
    – si on ne met pas de dioxyde de titane dans le glaçage, hormis la couleur qui ne sera pas d’un blanc immaculé, y-a-t’il d’autres conséquences ?
    Merci de vos réponses et bonne journée.

    • mercotte

      oui on peut congeler !
      Pour le sucré on ne fait pas de glaçage autrement difficile de diminuer
      pas de dioxyde pas de problème

  • Audrey

    Bonjour Mercote,

    ça donne vraiment envie, mais je n’ai pas de pectine jaune sous la main, je pensais utiliser de l’agar agar. Est-ce possible ? Merci pour tous vos conseils

    • mercotte

      le problème de l’agar agar c’est qu’il faudra le consommer rapidement car l’agar rend vite de l’eau

  • Véronique

    Aie le glaçage !
    Bonjour,
    Je vous avais déjà posé des questions début mars. Voilà, entre hier et aujourd’hui, j’ai reussi à tout faire tout sauf le glaçage. Ce n’est pas la première fois que je me plante sur ce type d’opération.
    Dans le cas présent, après avoir fini les préparations « finition » (pâte à bombe, crème Cheesecake et glaçage), j’ai monté mon gâteau et l’ai mis au frigo une fois la crème Cheesecake étalée. Une heure plus tard, tient mon glaçage ? Il a tout durci ! Qu’à cela ne tienne, je le réchauffe afin de le rendre liquide. Je sors le gâteau du frigo, il est nickel, la crème à bien pris. J’entreprends alors de verser le glaçage dessus et là, c’est une espèce de mélasse, élastique qui ne s’étale pas du tout. Après 4cuilleres de sorties, et en vrac sur le plan de travail, ma louche et ma spatule à la rescousse n’y n’ont rien fait. .! J’enleve comme je peux la masse collante du gâteau et dis adieu au glaçage !
    Il y a vraiment qqchose que je fais mal mais je ne sais pas quoi ?
    Merci de votre aide.

    • mercotte

      perso je n’avais pas fait le glaçage il me semble si je me relis, de toute façon un glaçage réussi mieux sur un entremets bloqué au froid

  • lydie

    coucou mercotte

    ce cheescake me donne tres envie surtout pour mon cousin qui adore sa dans un repas de famille sa me parait l’ideal par contre je suis de nancy et je sais pas ou je peut trouver ces ingrédients peut tu m’aider ou alors une solution pour remplacer.

    le dioxyde de titane c quoi???
    la pectine je ne sais pas ce que sais et ni ou je peut en trouver ou par quoi je peut la remplacer
    la vergeoise c quoi???

    je prefere demander avant de me retrouver devant un mur

    • mercotte

      Je rêve ou bien? tout est dans le billet suffit de lire, je prends un temps fou à tout expliquer avec les liens , ça me désole ce genre de question.

  • lydie

    coucou mercotte

    je ous demande sa car je ne peput pas avoir acces au pages qu vous dites come argato et l’o a la bouche la page met que c une erreur c pour sa sinon je vous aurai pas demander


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.