Haut
Couverture - Solution Organisation Solution Organisation,
pour recevoir ses amis dans la joie et la bonne humeur ... par Mercotte
Desserts individuels » Accueil

Gratin de framboises biscuit citron, une recette de Jean Sulpice et les bûches de Ph. Conticini dans l’Actu

2013 sep 11

1_IMG_3419.JPG

Pendant l’ouverture estivale de l’Oxalys, trois fois pas semaine Jean Sulpice organise des cours dans sa cuisine. Les élèves réalisent un menu complet puis le dégustent généralement en terrasse -oui il fait beau et chaud à 2300 m- en de grandes tablées conviviales, sympathiques et joyeuses. Je n’y participe plus maintenant car je cuisine essentiellement le sucré, mais je continue à passer une semaine de vacances gastronomiques à l’Oxalys … Cette année le dessert phare de ces stages c’était le gratin de framboises au café et biscuit citron. Pour être bien sincère l’intitulé ne me branchait pas plus que ça, sauf que ce gratin et bien nous l’avons aussi dégusté à l’heure du déjeuner et ce fut une belle surprise gustative. Il est à l’image de la cuisine de Jean, simple et équilibré tout en finesse et délicatesse, le parfum café est juste suggéré et subtil, alors je partage. J’ai aussi un peu aménagé la recette à ma façon… Et si vous n’aimez vraiment pas, mais alors vraiment pas le café, car je le répète sa présence est très légère et surprenante, remplacez-le par de la vanille, ce sera tout autre chose, mais des goûts et des couleurs ….

3_IMG_3421.JPG



La recette :



Pour 6 personnes

Le biscuit cake citron : à l’avance*: 115g d’oeufs entiers*, 150g de sucre semoule, 115g de farine, 4g de levure chimique, 80g de crème fleurette entière, 25g de beurre fondu, 25g d’huile de pépins de raisins, le zeste et le jus* d’un citron jaune non traité.
Beurrer un moule à manqué. Dans un bol faire fondre le beurre, ajouter l’huile. Tamiser la farine et la levure.  Dans le bol du robot muni du fouet plat ou dans un saladier, mélanger les oeufs et le sucre. Quand l’appareil est mousseux, en prélever une petite partie et l’incorporer intimement au mélange beurre fondu huile. Ajouter dans la cuve du robot la farine tamisée avec la levure, le zeste du citron, la crème, puis le contenu du bol*, terminer par le jus de citron. L’appareil doit être homogène. Verser dans le moule. Réserver quelques heures au réfrigérateur puis enfourner 25/30min* à 170°.

03_IMG_3388.JPG

L’appareil à gratin : 250g soit 1/4 de litre de lait frais entier*, 50g de grains de café, 2 jaunes d’oeufs, 30g de sucre, 15g de farine, 15g de fécule de pomme de terre ou de maïs, 60g de crème fleurette entière. Pour la meringue italienne : 125g de blancs d’oeufs, 100g de sucre et 40g d’eau.
Torréfier 10/12 min au four à 150° les grains de café. Les mettre ensuite dans une casserole avec le lait, porter juste à ébullition et hors du feu laisser infuser à couvert 20min, filtrer. Mélanger les jaunes d’oeufs et le sucre, ajouter les farines tamisées, versez dessus le lait bouillant et procéder comme pour une crème pâtissière.
Faire un sirop avec le sucre et l’eau et le porter à 118/120°. Pendant ce temps monter les blancs en neige, verser le sirop sur les blancs en un mince filet le long des parois du robot ou du bol et continuer à battre jusqu’au refroidissement. Pendant ce temps monter la crème fleurette mousseuse*.
Mélanger la meringue italienne à la pâtissière au café puis incorporer délicatement la crème montée.

1_gratin_Sulpice.jpg

Le pas à pas : ci-dessus, biscuit citron,  découpe à l’emporte pièce en disques -bon en vrai il faut faire des dés de biscuit citron c’est plus facile à déguster- mais j’ai pris quelques libertés-. Dressage au fond de l’assiette creuse, ajout de framboises.

La finition : 2 barquettes de framboises fraîches.
Disposer dans des assiettes creuses ou dans de petits plats à gratin un disque ou des dés de biscuit citron, quelques framboises -facultatif- recouvrir largement d’appareil à gratin. Colorer quelques secondes sous le grill ou au chalumeau*, décorer avec des framboises et servir aussitôt.

  08_IMG_3430.JPG



Explications utiles ou futiles



A lire avant de poser d’éventuelles questions, merci d’avance….

Le cake citron : comme idéalement pour un résultat optimum il faut le laisser reposer 4 à 5 heures au réfrigérateur -bon si vous n’avez pas le temps vous êtes excusés- je vous conseille de le préparer la veille et de le laisser reposer une nuit. Vous le cuirez au début de la réalisation de la recette il aura le temps de refroidir… et plutôt dans un moule à manqué que dans un moule à cake pour faciliter le découpage.

Le contenu du bol : pour ceux qui n’auraient pas bien suivi c’est donc le beurre fondu, l’huile et une partie du mélange oeufs/sucre.

La cuisson : comme toujours n’oubliez pas que le temps et la température sont donnés à titre indicatif, à  adapter donc en fonction de votre four.

Les oeufs : oui prenez l’habitude de peser les oeufs, la précision permet d’avoir un résultat optimisé.

Le jus de citron : la recette propose 1/2 jus, comme j’aime l’acidité j’ai mis le jus d’un citron entier, mais là encore tout dépend du fruit.

Pourquoi mélanger une partie de l’appareil avec le beurre /huile : cela évite de le faire retomber.

Le lait entier : il est préférable d’utiliser du lait frais entier pour développer le goût et l’onctuosité,  idéalement du lait micro filtré -clic-.

Crème montée mousseuse : crème fouettée avant qu’elle ne devienne ferme,  elle est plus légère car elle contient encore de l’air, plus facile à incorporer aussi,  idéale pour les mousses. D’autres termes vous échappent n’oubliez pas de consulter les lexiques ustensiles et vocabulaire ici -clic-.

Le chalumeau : plutôt que de passer le gratin sous le gril du four, je privilégie le chalumeau, attention de ne pas vous mettre trop près pour ne pas brûler la surface. Vous pouvez éventuellement saupoudrer le gratin avec un tout petit peu de sucre glace pour faciliter la coloration. J’aime bien les minis chalumeaux mais le vrai chalumeau que l’on trouve dans les magasins de bricolage est parfait aussi.

4_IMG_3422.JPG

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



L’Actu :



Chronique d’une journée parisienne de rentrée. Dès la descente du train, vite… Rendez-vous dans le magnifique atelier de création et  bureaux de Pierre Hermé pour la délibération du 1er  Concours  organisé par l’association des Relais Desserts.

1_erreur_paris.jpg

Une partie du jury Sébastien Bouillet, Pascal Lac, Yann Brys, Laurent Fau photographe et Mickael Marsollier chef pâtissier chez  Pierre Hermé

Et dans la foulée, dégustation des Collections de la rentrée et de Noel 2013 avec Philippe Conticini à la Pâtisserie des Rêves

1_buches_conticini.jpg

La boutique du 111 rue de Longchamp, la délicieuse Camille Syren, directrice de communication de Conticini SAS, le meilleur Paris Brest de Paris, et un aperçu des bûches 2013 la perfection dans le design ultra simple, tout est dans les goûts et textures…

1_buches_conticini1.jpg

Morceaux choisis : de gauche à droite et de haut en bas.
Le gâteau roulé à la confiture, certes ce n’est pas une bûche mais il inaugure le thème de cette rentrée le goûter, un biscuit exceptionnel en densité et texture, très fondant inspiré au départ d’une recette asiatique, il est garni d’une confiture maison et sans conservateur de fraises parfumées mara des bois et gariguette longuement travaillée pour obtenir la consistance idéale et surtout ne pas couler tout en ayant une grande longueur en bouche.
Puis l’innovation unique et originale, la bûche fumée praliné et noisettes, surprenante et exceptionnelle, toute en subtilité. A la base un craquounet -LE mot clé à retenir– praliné à la fleur de sel, un biscuit épais et fondant aux noisettes torréfiées et mixées avec leur peau, une chantilly très peu sucrée indispensable pour adoucir l’intensité du fumé et le sucré du praliné, et le clou de la préparation, un coeur de praliné coulant longuement et doucement  fumé au bois de hêtre et de cerisier dont l’arôme envahit le palais en fin de dégustation, le tout complété pour une mousseline très légère au praliné. La fleur de sel du craquounet permet de conserver longtemps en bouche ce fumé subtil et inédit pour un  dessert.
La bûche chocolat pointe de vanille, 5 structures différentes avec à la base son désormais célèbre craquounet au chocolat et fleur de sel, un épais biscuit au chocolat doux, une mousse et une ganache fondante et onctueuse 40% chocolat noir 60% chocolat au lait, un « condiment vanille » autrement dit un crémeux vanillé qui va renforcer la sensation chocolatée tout en l’arrondissant pour gommer toute amertume et acidité.
Puis toute la Sicile en bouche avec la bûche pistache pure et citron. L’incontournable craquounet pistache et fleur de sel, un biscuit pistache épais, dense mais fondant en bouche avec très peu de farine et beaucoup de pâte de pistache maison, un crémeux gourmand à la pistache avec un gout différent qui rappelle l’enfance, une fine couche de citron confit et une mousseline citron très aérée et légèrement infusée aux zestes de citron, fraîcheur et acidulé pour équilibrer les différentes textures pistachées. Quel beau mariage…

1_buches_conticini2.jpg

Et aussi… Vous l’aviez eue en cours de fabrication -clic-, la voilà enfin avec ses indispensables croisillons, la fameuse et très gourmande tarte conversation à la crème de noisettes et citron confit, glace royale aux zestes de citron parsemée de noisettes caramélisées.
Philippe revisite aussi, en stick,  le célèbre Kouign Amann, c’est déculpabilisant … feuilleté, croustillant et fondant à la fois, on en redemande, bon je reconnais que j’en ai eu pour mon petit déjeuner ce matin, suis fan.
Oups, j’avais oublié la Bûche Vintage aux marrons, grand succès déjà en 2012, délicieuse avec une pointe de confit de griottes pour l’acidité, un biscuit moelleux différent du biscuit roulé du goûter mais tout aussi fondant, sans oublier à la base le craquounet vanille et  fleur de sel, une crème de marrons onctueuse et une chantilly  aérienne.

N’oubliez pas le 15 septembre prochain, ce dimanche donc, le traditionnel Goûter de la rentrée, sur les pelouses de l’avenue de Breteuil dans le 7ème. plus de détails ici -clic-

 

Enjoy

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

22 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • Magalie

    Ce gratin est bien appétissant !

  • bellabella

    Ça donne envie de faire plaisir à nos papilles!!

  • sylvie rondslesmacarons

    Ce gratin associant café et citron, ca me plait, ca me plait !
    Quand aux bûches, c’est incontestablement la Chocolat pointe de Vanille qui a mon vote, car je crains un peu le gras de la pistache.
    Merci pour ces belles photos Mercotte

    • mercotte

      Sylvie celle à la pistache est juste exceptionnelle et pourtant suis pas fan de pistache , pas une once de gras en bouche j’te jure ! Quant au gratin de jean il est top en bouche à mon grand étonnement je l’avoue et il fait l’unanimité chez les stagiaires et les clients

  • Patiseb

    J’avais vu la recette sur le blog de Jean Sulpice ça me tente bien !

    C’est ma période Jean Sulpice en ce moment…

    • mercotte

      oui j’ai vu ça…J’ai un peu adapté la recette pour la rendre plus accessible!

      • Patiseb

        ça fait envie en tout cas !

  • Laurence W

    Oh ! Mais tout ça donne l’eau à la bouche !

  • celine

    Très intéressante cette recette de gratin. Merci Mercotte & Jean!
    Les photos de la dégustation de la rentrée 2013 sont très réussies, l’ambiance de cette pâtisserie des rêves vient jusque chez moi. Je craque pour le roulé à la confiture, le praliné noisettes…Le plaisir des yeux et des papilles est au RDV.

  • SANDRA38

    Dis Mercotte tu crois que je rêve si je demande au Père Noël la recette (simplifiée bien sur ) de la bûche fumée pralinée noisette ? Ou au moins du craquounet ?

    • mercotte

      Va savoir le père Noel fait parfois bien les choses …On peut toujours rêver ….

  • Elodie

    Merci d’avoir partagé (et simplifié^^) cette recette qui donne bien envie (en version sans café pour moi) !
    Concernant la nouvelle collection de la Pâtisserie des Rêves, j’avoue que le kouign amann en stick me fait très très envie !! (Moi aussi j’en aurais bien fait mon petit-déjeuner^^) 🙂

    • mercotte

      le café est super discret même si on n’aime pas ça vaut le coup de tester, mais bon on fait comme on veut surtout 😉

  • les délices à Belle

    Merci pour ce partage et ce voyage culinaire! C’est toujours avec autant de plaisir que je vous suis!

  • Gredine

    Je me méfie un peu du « cafe super discret » comme je connais ton goût pour le café. Mais cette recette me tente quand même. Et il me faut bien tester des nouveautés pour mes framboises du jardin. Je crois que je vais me lancer.

    • mercotte

      je te jure que c’est juste subtil !!

  • Katharine

    Il regarde délicieux. Je ne peux pas attendre faire le cuire.

  • Momo

    Mais qu’est-ce que c’est donc que ce mystérieux « craquounet »???
    Par pitié, Mercotte, éclaire notre lanterne!

  • amandine

    ça donne envie d’en manger!!

  • marieb

    Bonjour

    Je vois que vous avez parlé de la bûche de P.Conticini, pistache-citron:
    Puis toute la Sicile en bouche avec la bûche pistache pure et citron. L’incontournable craquounet pistache et fleur de sel, un biscuit pistache épais, dense mais fondant en bouche avec très peu de farine et beaucoup de pâte de pistache maison, un crémeux gourmand à la pistache avec un gout différent qui rappelle l’enfance, une fine couche de citron confit et une mousseline citron très aérée et légèrement infusée

    avez-vous la recette de ces préparations? Merci!!!!!!!
    Cordialement

    • mercotte

      malheureusement non elle n’est pas encore dans ses livres !


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.