Haut
Couverture - Solution Macarons « Macarons HD » par Mercotte
Pains & viennoiseries, Cakes, Actualités et propos divers » Accueil

Pain de Noël et Rolls des fours, premier test …

2015 oct 7

IMG_7806.JPG

Oui je sais, même si tout va très vite il va falloir attendre encore un peu pour les fêtes de fin d’année, mais cette recette de Pain de Noël, bien connue aussi sous le nom de stollen, peut se déguster en toute saison. Comme il me reste encore un peu de temps avant la diffusion des recettes techniques du Meilleur Pâtissier j’en profite et surtout je reprends un peu possession de ma cuisine. Depuis cet été je n’ai pas encore eu le temps de tester mon nouveau four vapeur combiné multifonctions Miele, alors je multiplie les expériences. Comme toujours pour l’apprivoiser et me l’approprier j’ai commencé par suivre strictement les conseils et recettes du livret. Très bientôt vous aurez aussi mon expérience madeleine promise où j’ai enfin pris quelques libertés pour avoir des bosses dignes de ce nom …

IMG_7239.JPG



La recette



Celle du livret, mes adaptations à lire dans les explications utiles ou futiles

Pour 1 pain de 15 tranches*  : 1 cube de levure fraîche de boulanger, 1 sachet de sucre vanillé*, 150ml soit 150g de lait tiède*, 175g de raison secs, 50g d’amandes hachées*, 30g de zestes de citron confit*, 30g de zestes d’orange confits, 2/3cs de rhum*, 250g de beurre*, 500g de farine T45*, 3g de sel*, 100g de sucre*, 1/2cc de zestes de citron râpés, 50g d’oeuf soit un oeuf moyen, 35g de sucre glace.
Délayer la levure et le sucre vanillé dans le lait tiède et laisser reposer à couvert 15 min. Pendant ce temps mélanger les raisins secs, les amandes hachées, les zestes confits de citron et d’orange avec le rhum et réserver.
Ajouter au mélange levure lait sucre vanillé 200g de beurre ramolli, la farine, le sel, 50g de sucre,  le zeste de citron et l’oeuf. Pétrir* pour obtenir une pâte lisse. Incorporer le mélange macéré avec le rhum.

painmuesli.jpg

Faire lever la pâte à découvert pendant 60 min  à 30° et 100% d’humidité, ici en réglant le four sur la fonction spéciale automatique faire lever la pâte !

pain_de_noel.jpg

Avant, après… C’est gonflé !

Étaler la pâte sur le plan de travail fariné et former 1 pain de 30 cm -j’en ai fait 2 de bonne taille avec ces proportions- les poser sur la plaque du four et cuire au premier niveau en partant du bas. Selon votre four soit en choisissant le programme Pain de Noël, comme ci-dessous, soit avec un four vapeur moins élaboré 30 min à 150° chaleur tournante avec  100% d’humidité, puis à 150/160° pendant 30min avec 0% d’humidité.

painmuesli1.jpg

Fondre les 50g* de beurre restant -c’est trop à mon avis- en badigeonner les pains encore chauds et saupoudrer avec les 50g de sucre restant. Laisser refroidir et répartir une bonne couche de sucre glace.

IMG_7235.JPG

J’ai utilisé du sucre complet qui donne un petit goût spécial mais c’est mon choix, vous pouvez bien sûr utiliser du sucre semoule ou mieux du blond de canne.

IMG_7801.JPG



Explications utiles ou futiles 



A lire avant de poser vos questions. Retrouvez les mots marqués d’un astérisque.

Les quantités de la recette : j’ai fait 2 gros pains de plus de 15 tranches -ok elles sont fines mais je préfère- donc les quantités sont généreuses, mais vous pouvez les conserver et du coup en congeler un. En plus je trouve que ces stollens sont meilleurs après 2 ou 3 jours mais là encore ce n’est que mon goût.

Le sucre vanillé : bien sûr je n’ai pas de sachet de sucre vanillé car je le fabrique moi même en ajoutant mes gousses une fois débarrassées de leurs graines dans du blond de canne. C’est bien meilleur et moins cher. J’en ai mis environ 10g.

Le lait tiède : comme généralement j’utilise du lait bien froid, je l’ai juste laissé à température ambiante pour couper la poire en deux !

Les amandes hachées : on en trouve maintenant facilement en grande surface elles vont donner une peu de croquant très agréable en bouche. -clic-.

Les zestes de citron et d’orange confits : plutôt que zestes je pense qu’il voulaient dire écorces, le livret est traduit de l’allemand en fait … Mais j’ai cependant utilisé mes zestes confits qui me restaient d’une recette de Philippe Conticini …

Le rhum : vous pouvez le remplacer par du jus d’orange et/ou de citron si vous n’utilisez pas d’alcool.

Le beurre : pour le pâton il vous en faut 200g par contre 25g suffisent largement pour la suite donc je vous conseille de ne peser que 225g de beurre.

Le sel : c’est un exhausteur de goût, par contre j’ai choisi la fleur de sel, et attention pour la quantité. Si vous n’avez pas une balance au 10ème de gramme, quand vous pesez 3g cela peut correspondre à 3.9g et là ce sera beaucoup trop. Mon conseil comme toujours, investissez dans une petite balance de précision à 12 euros si vous faîtes beaucoup de pâtisserie. -clic-.

Le sucre : le muscovado vous donnera un parfum agréable. Préférez de toute façon le sucre de canne au sucre de betterave.

La farine : vous pouvez utiliser de la T45 classique, j’ai aussi trouvé de la T45 de gruau dans mon Carrefour, comme elle est plus riche en gluten elle convient bien pour les pâtes levées. A vous de voir …

Le pétrissage : depuis quelque temps j’ai ressorti ma machine à pain et je pétris dedans avant de poursuivre par une pousse et une cuisson au four et c’est top, pourquoi ne l’ai-je pas fait plus tôt !

Le four Miele : on ne présente plus la technologie de cette marque familiale allemande. Ce four, certes pas donné mais c’est un Miele il est fait pour durer, a une  capacité de 48 litres, la plus grande du marché pour un four de 45 cm, et 3 niveaux de cuisson. Ce qui m’a séduite en premier c’est la précision des cuissons, tout ou presque est pré programmé, on peut aussi choisir le degré de brunissage pour la pâtisserie ou le degré cuisson pour les légumes, croquants, al dente, plus cuits, et, oh surprise, ces légumes vapeur ressortent aussi verts que crus et ça psychologiquement ça me plait.
J’aime aussi  le bandeau de navigation simple et intuitif avec une ouverture motorisée qui permet d’accéder facilement au réservoir d’eau froide et au bac récupérateur d’eau condensée. Il propose plus de 150 programmes automatiques et la possibilité de mémoriser 25 programmes personnalisés. Il a aussi un thermo sonde sans fil, 16 modes de cuisson avec la possibilité de programmer jusqu’à 6 phases de cuisson successives. Bref on peut cuire, réchauffer, décongeler, blanchir, stériliser, extraire des jus, faire lever des pâtes, cuire le pain, préparer des yaourts… Que du bonheur !

IMG_7800.JPG

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



L’Actu 



IMG_7305.JPG

 

Il se passe toujours quelque chose les années en 5 chez les Marcon, 1995 le Bocuse d’Or, 2005,  l’ouverture du restaurant Régis et Jacques Marcon et la troisième étoile au guide Michelin, 2015 Inauguration du Clos de Cimes  Découverte Hôtel & Spa et les Sources du haut plateau Spa Nature & Santé. J’ai participé à plusieurs stages de cuisine et pâtisserie dès le début de l’activité et je garde un souvenir ému des premiers stages avant-gardistes qui se déroulaient sur 3 jours dans la cuisine de ce qui est devenu « Le Bistrot la Coulemelle«  sans pour autant que le service soit interrompu !
Et le week-end dernier j’avais la chance de faire partie des invités à Saint Bonnet pour 2 journées mémorables empreintes d’une convivialité exceptionnelle avec une remarquable conférence table ouverte sur le thème Cuisinier mais responsable.
Une famille exceptionnelle avec parents enfants mais aussi cousins cousines tous originaires de ce bel endroit et qui fait vivre un village de 205 habitants en associant au fil du temps gastronomie, bien-être et santé, un super défi réussi …

st_bonnet.jpg

Tôt le matin sous la houlette de Régis Marcon, cueillette en forêt avec entre autres Blanche Loiseau, Emmanuel Renaut, Laurent et Martine Petit, un moment de découverte et d’initiation …

st_bonnet1.jpg

Après la conférence table ouverte, un superbe menu automnal réalisé par les anciens du chef  : après les mises en bouche, Soupe de cresson sauvage au caviar osciètre, Huîtres Gillardeau et couteau en gelée tourbée, écume au café, tartine d’automne, Filet de barbue grillé, berlingots herbes et encre de seiche, bouillon mousseux au citron confit, Pigeonneau excellence « Mieral » filet rôti, croustillant, figues acidulées, jus réduit au parfum de cazette du Morvan et « Souvenir d’enfance » sous la forme d’un tacos, la saveur du lait travaillé en mousse, en craquant et en glace, dernières framboises fraîches.

IMG_7480.JPG

Les anciens du chefs :  Sandy Caire, Hervé Cune, Jonathan Datin, Nicolas Davouze, Jacques Decoret, Stéphane Dubois, Eugène Hobraiche, Julien Magne, Edouard Mignot, Marion Monnier, Charles Moncouyoux, Fabien Morel, Eric Pras, Claude Rogard, Christophe Roure, Gilles Roux, Davy Tissot, Lloyd Tropeano et Serge Vieira. Et sur la photo un invité de marque Pierre Troisgros.

st_bonnet2.jpg

Photos souvenir : Dominique et Blanche Loiseau, Odile Mattéi de France 3 et moi-même, Martine Petit et Philippe Boé, Laurent Petit et Régis Marcon.
Si vous ne connaissez pas St Bonnet le Froid, il est temps d’aller y faire un tour, il y a des hébergements pour toutes les bourses, la possibilité de faire de magnifiques randonnées, d’aller à la cueillette des champignons et de se régaler car il y a de l’émulation partout dans le village et tous y sont gourmands…

Enjoy

 

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

62 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • Aurore

    Allez-y les yeux fermés!!!!!!!
    Pour ma part, j’avais suivi la recette de Christophe Felder, et c’est une tuerie!!! Le stollen s’émietter délicatement et chaque bouchée apporte des saveurs subtiles et gourmandes. Je testerai cette version cette année!
    Hâte de vous revoir dans nos foyers Mercotte! Je compte les jours!

    • mercotte

      il semblerait que cette version allemande ne soit pas la « vraie » parce qu’il n’y a pas de marzipan, mais bon, j’ai testé la recette du livret pour essayer le four surtout ! je vais regarder celle de Felder alors ses recettes sont top c’est vrai !

      • Marie Rose

        Bonsoir Mercotte

        Génial , je vais pouvoir copier vos recettes faites au four vapeur combiné multifonction Miele,je suis une inconditionnelle de la marque Miele depuis 30 ans , j’en possède un ( achat en Allemagne donc toutes les recettes en Allemand et pas les mêmes recettes dans le livret en France ) Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec ce nouveau joujou

        Courtoisement
        Marie Rose

  • gredine

    Pour ce stollen, je m’attendais à un pain fourré de massepain. C’est celui que je fais et le massepain vient évidemment de ton blog. J’adore ça mais je m’en prive puisqu’à la maison les fruits secs c’est pas leur tasse de thé.
    Quant à ton passage a Saint Bonnet, tu me fais rêver (ça doit être le nombre d’étoiles réunies…). Je vais copier la photo! Toutes les tables sur lesquelles j’ai eu la chance de m’installer (c’est vrai, il n’y a a pas des dizaines) sont représentées sur ta photo. Dont récemment Charles Moncouyoux (dont tu as peut être fais la connaissance) qui a ouvert le « Bus 26 », food truck gastro unique, sans doute le plus jeune d’entre eux.

    • mercotte

      ici c’est un stollen modifié plus simple en fait !et en vrai je ne connaissais que peu des chefs anciens de la maison Marcon mais nous nous sommes effectivement régalés !

  • THIERRY D'ISSY ET D'AILLEURS

    Wahou un four qui offre un programme pain de noël …
    On voit tout de suite que la famille MIELE est originaire d’Allemagne pou inclure une telle spécialité dans les programmes de leur four, bravo !
    La recette est simple, je vais tester je pense et j’en offrirai une partie à mon voisin puisque les filles n’aiment pas ça ici.
    Bises et merci pour les images altiligériennes, le pays de Sandrine.

    • mercotte

      oui je viens de regarder la recette de Felder elle est très différente en fait ! moi j’ai bien aimé celle ci en tout cas et elle est facile et sans pâte d’amande, un jour quand j’

    • mercotte

      oui je viens de regarder la recette de Felder elle est très différente en fait ! moi j’ai bien aimé celle ci en tout cas et elle est facile et sans pâte d’amande, un jour quand j’aurai le temps , va savoir quand par contre, je la testerai elle me tente bien !

  • lustine

    super recette!merci:)

  • Chouchou

    Bonjour mercotte
    Est-ce le four ydra Cook de chez MIELE ?

    • mercotte

      Non, il faut cliquer sur le lien en début de billet et voir les détails, je ne pense pas que ce soit ce nom là !

  • Pierre007

    Bonjour Mercotte,

    SVP, Le modèle du four MIELE ?

    D’avance merci.

    • mercotte

      Pierre j’ai pris la peine comme toujours et pour anticiper les questions de mettre le lien cliquez dessus en début de billet et vous aurez la fiche complète et tous les détails !

  • Françoise DE WEER

    Bonjour Mercotte,

    Four sensationnel, j’en bave ! Mais avec un four normal, sans degré d’humidité etc. Comment fait on ?

    Merci

    • mercotte

      et bien on cuit comme dans un four normal Felder dit 40 min à 180° mais on sait qu’il faut tester son four et pour la pousse on fait comme pour les brioches classiques 🙂

    • Alannie

      Bonjour
      Oui four combo vapeur= pâtes levées de rêve, cuissons étonnantes, notamment moelleux chocolat…impossible de retrouver l’équivalent avec un four classique. En même temps c’est difficile de proposer des recettes dont la cuisson est faîte au four vapeur…c’est comme le Thermomix , un poil élitiste vu le coût. A ce prix, ce four pourrait être directement raccordé à l’arrivée d’eau et laisser tomber le réservoir. Chez Gaggeneau les BS 484 et 485, le propose et pour les cuissons longues et combinées , l’eau s’évapore vite…donc, il faut remplir le réservoir…pas pratique…mais déjà très chouette.

      • mercotte

        il me semble que la nouvelle version propose un raccordement direct avec l’eau j’ai lu ça dans la doc 🙂

        • Alannie

          vouais, le DGC6805 a le branchement sur l’eau…donc plus de réservoir.
          Où que tu sois,chère Mercotte, reçois de gros bisous et vivement mercredi!qu’on rigole…

          • mercotte

            Belle journée , je viens de rentrer de Nantes ! bises

  • michelle

    Un joli pain de Noël, j’aurai besoin d’une précision quel est le poids du cube de levure boulangère, 25 grammes ?merci beaucoup et continuez de nous enchanter avec vos conseils et vos recettes. Bonne journée

    • mercotte

      je pense que c’est 25g effectivement j’achète mes cubes en grande surface vendus par 2 et je ne regarde pas le poids, là c’était un cube donc facile autrement je pèse le poids désiré souvent bien inférieur d’ailleurs !

  • Françoise DE WEER

    Bonjour Mercotte,

    Félicitations pour l’acquisition de cette merveille !
    Avec un four normal, on fait comment ?

    Merci

  • koalaph

    Bonjour Mercotte..encore une jolie recette a tester. Je vois que vous laissez monter a découvert.. cela ne forme pas une croûte sèche sur le dessus?.. Merci

    • mercotte

      c’était écrit comme ça dans le livret donc j’ai fait comme ça est ce que vous trouvez que ça a l’air sec sur la photo ? non, et bien c’est pare que c’est le principe de la vapeur elle évite de sécher !!

  • Vera

    Bonjour,

    On fait comment avec un four « normal » ? Et le temps de pétrissage si l’on ne possède pas une machine à pain !! Merci

  • Vera

    Bonjour,

    On fait comment t’on pour le temps de pétrissage si l’on ne possède pas une machine à pain !! Merci

  • jakie53

    J’ai mis la recette du stollen de côté, car j’avais prévu d’en faire cette année. Le four est topissime mais il faudrait que je gagne au loto;) Des bises

    • mercotte

      Jackie c’est une recette simplifiée très différente de celle de Felder par exemple que je viens de regarder puisque j’ai ses livres, mais elle a le mérite d’être facile. Pour le four c’est pour ça que je le qualifie de Rolls 😉

  • Nico34

    Merci pour la recette et la découverte de ce four…les deux donnent envie 🙂
    Belle pub pour Miele

    • mercotte

      Miele le vaut bien, pour avoir de l’électroménager de cette marque depuis 50 ans ou presque je leur suis fidèle je n’avais pas encore testé les fours mais c’est à la hauteur !

      • Totaude

        Bonjour Mercotte, à dire vrai je suis plus tentée par le four que par le pain (question de goût, je ne doute pas de l’excellente réalisation).Je confirme la robustesse des fours Miele: j’utilise le même depuis 19 ans et il est en pleine forme. Je me languis d’ailleurs car j’aimerais en changer pour un four avec chaleur tournante, vapeur et basse température. Le vôtre n’est pas très haut, 48l, je suppose que vous avez d’autres fours en complément. Le détartrage d’un four vapeur n’est pas trop fastidieux? Merci

        • mercotte

          effectivement j’ai un four tweelix de Kitchenaid qui me permet de cuire mes macarons sur 3 niveaux et de manière régulière ce qui est extrêmement rare.
          J’ai déjà eu beaucoup de fours vapeur mais celui ci avec les toutes dernières technologies est de loin mon préféré vous pouvez je pense le voir en démo si vous habitez à Paris au Miele center 55 Boulevard Malesherbes,
          il y en a peut être d’autres en france mais je ne les connais pas ! je ne sais pas si vous avez cliqué sur le lien qui vous donne toutes les caractéristiques techniques, en tout début de l’article !

  • Mathieu19

    Bonjour Mercotte,
    Dés que j’ai aperçu votre recette je me suis mis immédiatement au fourneau et j’ai adapté celle ci avec mon robot I-cook’in et je dois dire que le résultat et super… et quel gourmandises pour les papilles !
    Encore merci pour votre partage et savoir faire !

  • Audrey

    Bonsoir Mercotte,
    En avance pour Noël, cette année,remarquez comme ça vous avez le temps d’apprécier les douceurs de l’est. Moi j’attends début décembre 🙂 Blague à part je n’ai jamais fait ce pain, je l’achète mais comme j’ai également le livre rose de Felder faudra que je m’y colle un jour…
    Sympa de vous retrouver sur votre blog avec de nouvelles recettes peu importe d’où.
    Du coup, j’en profite pour écrire que j’ai testé la recette de T. Mulhaupt de la tarte fraise roquette, topissime ! je conseille vivement à ceux qui aiment l’originalité.
    A bientôt.

    • mercotte

      Audrey celle ci n’a rien à voir avec celle de Christophe elle est beaucoup plus simple et facile 🙂 A partir de la semaine prochaine je vais publier pendant minimum 8 semaines les recettes techniques de l’émission le Meilleur Pâtissier alors je me dépêche avant ! Toutes les recettes de Thierry Mulhaupt sont top j’en fais le plus possible, j’ai tous ses livres 🙂

  • Annie

    Bonjour Mercotte ! Le christolle (lange du christ !) est l’un de mes grands plaisirs de Noël; mais ma recette est sensibement différente. 500 g de farine, 10g de levure chimique, 150g de sucre semoule, 1 sachet de sucre vanillé, 1 pincée de sel, 4 gouttes d’essence d’amandes amères, 5cl de rhum, le zeste d’un citron râpé, 3 oeufs entiers, 175g de beurre bien ramolli, 250g de fromage blanc en faisselle, 125g de raisins de corinthe, 200g de sultanines, 100g d’écorce de citron confite en petits dés, 100g d’amandes ou de noisettes grossièrement hachées.
    50 g de beurre supplémentaires à faire fondre pour le badigeonnage après cuisson et du sucre glace.
    En gros on dispose la farine et la farine dans le bol d’un robot pétrisseur, on mélange et on fait une fontaine dans laquelle on met les sucres, le sel, les aromates et épices et les oeufs. On mélange pour obteni rune bouillie épaisse. On ajoute ensuite le beurre, le fromage blanc, les raisins, le citron confit et on mélange le tout rapidemet. On met dans un moule à stolle qu’on retourne sur une plaque (ou on dispose la pâte sur une tôle beurrée en respectant la forme). Au préalable on aura préchauffé le four à 250°. On enfourne et on réduit la chaleur à 160-180° et on laisse cuire 40minutes. Puis on enlève le moule et on laisse à nouveau cuire durant 15-20 minutes. Dès la sortie du four on l’enduit de beurre fondu. Puis on le saupoudre de sucre glace au moment de servir. Cette recette vient d’une de mes bibles de Nöel : « Décors er Recettes de Noël. Traditions d’Alsace  » de Simone Morgenthales (Ed de la Nuée bleue)
    Je considère qu’une fois que l’on a rassemblé les ingrédients le travail est fait ! Amitiés

    • mercotte

      merci Annie, je note précieusement , quand j’

    • mercotte

      merci Annie, je note précieusement , quand j’aurai e temps ta recette s’ajoute à ma longue liste 😉

  • db

    bonjour
    dans ma famille en Alsace on le faisait effectivement sans massepain, peut-être parce que c’était trop cher !
    mais savez vous que le vrai nom est christstolle et que la forme allongée et le pliage qu’on faisait en trois pour le finaliser devait rappeler les langes d’un nouveau né emmayotté !
    et puis on faisait moitié raisins de corynthe, moitié sultanines, subtil non?
    en tout cas c’est un délice ! surtout si on le laisse bien monter pour plus de légèreté

    • mercotte

      merci pour toutes ces précisions c’est très sympa ces échanges !

  • Totaude

    Merci Mercotte, je vais aller voir boulevard Malesherbes…et espérer que mon fidèle mais vieux four me lâche 🙂

  • Vanille

    Si tu veux une version autrichienne de la Stollen, va voir celle de E.Witzigmann, chez moi. Il ne faut pas être effrayé par la quantité de beurre, autant que de farine, moitié dans la pâte, moitié en badigeonnage, au final pas plus que dans une pâte feuilletée. Là aussi sans pâte d’amandes, il faut raison garder ! L’originale étant celle de Dresde, la seule à bénéficier d’une AOP.

    • mercotte

      Ah mais oui bien sûr madeleine, c’et une super idée , merci !

  • cat astroff

    Chouette le four mais à ce prix (environ €3000) cela reste loin de mes moyens

    • mercotte

      C’est sûr, je comprends bien, mais ça peut aider celles qui en possèdent un 🙂

  • Le Père Cuisine

    Il est très tentant ce pain de Noël, et il nous reste encore quelques semaines pour pouvoir s’exercer sur cette recette !
    Quand au four, pour le moment, je me contenterai de continuer à faire pousser mes pâtes à pain dans mon vieux four éteint, avec un bon bol d’eau chaude à l’intérieur… Ce n’est pas aussi précis surement, mais on fait avec les moyens du bord 😉

    • mercotte

      C’est une très bonne idée, on n’a pas tous des fours vapeur et on arrive aussi à faire de très bonnes choses !

  • Sigrid

    D’origine allemande, je me suis lancée il y a quelques années dans la fabrication des Stollen, selon la recette « originale » de Dresden. Comme pour toute recette traditionnelle, il en existe une multitude de versions différentes, par exemple celle au fromage blanc est une version pour les gens pressés, car le Stollen peut alors être dégusté tout de suite.
    Selon la version traditionnelle, on prépare les Stollen six à huit semaines avant Noël et les laisse reposer dans un endroit frais. Ils changent alors de consistance et ne ressemblent plus du tout à une brioche, mais deviennent très friables. Je suppose que les quantités (impressionnantes) de beurre fondu et de sucre glace dont ils sont badigeonnés et saupoudrés après cuisson ont dans une certaine mesure pour but d’en améliorer la conservation en les empêchant de dessécher.
    Quant aux épices, point de vanille ni de cannelle dans la recette « authentique », mais uniquement du macis et (pour renforcer le goût d’amande) une certaine proportion d’amandes amères, ainsi que de l’écorce de cédrat confit (et non de citron). Les gourmands (comme moi) ajoutent même à l’intérieur un rouleau de pâte d’amandes de 10% du poids total.
    Enfin, traditionnellement, on en mangeait la dernière tranche à Pâques.
    Pour les germanophones d’entre vous:
    https://commonsblog.wordpress.com/2009/11/15/oma-lenis-dresdner-christstollen/

    • mercotte

      Merci Sigrid pour toutes ces précisions bien utiles, je ne maîtrise malheureusement pas la langue de Goethe mais jen suis sûre que ce sera utile à mes lecteurs 🙂

  • Nikita

    Mercotte, là ça c’est trop concomitant à ton four, cette recette….pas d’accord!
    Mon four qui n’est pas top top, pas Mielle pour un sous ni pour trois, je fais comment? J’ai ajouté des bols d’eau lors de la cuisson pour l’humidité mais bon…
    Nno more de recettes avec Mielle, trop selectif.

    • mercotte

      Nikita, il y a des lecteurs et lectrices qui ont des fours vapeur, pas le même mais j’en connais plein et qui me posent des questions en privé donc, j’en parle, pas très souvent mais quand l’occasion se présente, on peut très bien faire sans pas de souci, mais je dois contenter tout le monde, désolée 🙂

  • Tatoune

    Mon four est classique (même pas chaleur tournante). Si je comprends bien, il y a une seule levée puis dégazage en étalant et façonnant la pâte et ensuite on cuit aussitôt. C’est ce dernier point que je voudrais que vous me confirmiez car dans mon four basique, je me voyais bien laisser faire une seconde levée avant cuisson. Un grand merci pour tout.

    • mercotte

      comme chez moi c’est pré programmé et que je testais je ne sais pas j’ai été disciplinée et j’ai laissé faire le four je pense qu’il faut regarder sur internet des autres recettes de stollen et voir si on laisse pousser une seconde fois ça ne doit pas faire de mal à mon avis ! mais je n’en sais rien en fait 😉

      • Tatoune

        Merci pour votre réponse. J’ai laissé un peu monter. L’ensemble a réussi mais je ne dois pas avoir l’âme alsacienne » et le résultat ne m’a pas enthousiasmée…ou alors malgré ce que je crois c’est raté. Par contre dans la recette qui s’imprime il faudrait rectifier : Mercotte, vous avez omis de parler de la première levée de pâte. Ceci dit quand on a lu et vu les photos de votre recette, on y pense.

  • evi

    Bonjour,
    Pour le stollen, je confirme la version de Sigrid. Ayant eu des grands-parents originaires d’Allemagne de l’Est, lorsque j’étais enfant, nous recevions en décembre le Christollen (donc avec de la pâte d’amandes à l’intérieur)que ma grand-mère portait cuire dans le four du boulanger.
    Nous ne l’entamions que pour Noël et il n’en était que plus délicieux. A consommer avec modération car riche en beurre et sucre glace sur le dessus.
    La version sans pâte d’amandes s’appelle tout simplement stollen. Chacun a sa version concernant le parfum et les épices. Evidemment je continue la tradition et le fait chaque année début décembre, l’enveloppe dans un film cellophane et du papier alu en attendant Noël …

  • dannycine

    Bonjour Mercotte,
    Quelle activité !Bravo pour l’émission toujours un plaisir de vous regarder avec cyril.
    Je projette l’achat d’un nouveau four vapeur multifonction et j’hésite entre le kitchenaid et le miele , j’ai du mal à me rendre compte des avantages de l’un et de l’autre .
    Comme vous avez les 2 merci de me conseiller.
    Bon courage
    bien cordialement

    • mercotte

      alors ils ne sont pas du tout pareil, je n’ai plus le KA car je ne m’en servais pas assez et il fallait un peu de manipulations, même s’il était très efficace. Le Miele est plus intuitif plus récent et j’ai vraiment craqué, ils sont un peu différents de conception, le miele est plus précis on va dire, plus moderne aussi on peut choisir les cuissons al dente, ferme, plus cuit etc. les légumes restent verts, il y a beaucoup de pré programmes qui simplifient la vie ! Voilà voilà !


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.