Haut
Couverture - Solution Macarons « Macarons HD » par Mercotte
Pains & viennoiseries » Accueil

Brioche feuilletée au citron simple et facile …

2016 avr 6

IMG_8418.JPG

Les brioches font toujours un tabac sur le blog, elles sont parmi les recettes les plus consultées. Mais parfois il arrive que certaines donnent du fil à retordre à ceux qui les tentent. Ma préférée reste la Nanterre à la mie filante, fondante en bouche, ultra légère et au bon goût de beurre. Si la plupart d’entre vous s’en réjouissent et l’adoptent, d’autres mettent des commentaires négatifs parfois même carrément désagréables car trop de beurre,  mauvaise recette,  irréalisable et j’en passe … Et pourtant, qu’est-ce qu’elle est bonne ! Mais je peux parfaitement les comprendre surtout s’ils ne possèdent pas toutes les clés de la réussite -clic-.
Alors aujourd’hui pour réconcilier tout le monde voilà une recette de brioche feuilletée certes, mais très facile et qui  ne pose pas de problème, en tout cas à mes yeux. Je me suis fortement inspirée d’une recette de l’incontournable Christophe Felder que j’ai simplifiée pour l’occasion. Elle est moins beurrée et plus simple que la délicieuse brioche feuilletée aux pralines -clic- que certains d’entre vous ont déjà testée.

IMG_8434.JPG

Oui vous allez me dire que mes brioches ont un petit coup de soleil, pas désagréable du tout à la dégustation d’ailleurs. C’est tout simplement parce que j’ai choisi un degré un peu trop élevé de coloration en la cuisant dans mon four intelligent. Pour la première version j’avais choisi plus clair et le résultat était trop pâle, là j’ai exagéré dans l’autre sens, la prochaine fois je resterai juste au milieu. Quand je dis qu’un four ça s’apprivoise…

R__cemment_mis____jour46.jpg



La recette



Rappel : les mots marqués d’un astérisque sont expliqués dans le paragraphe dédié.

Pour 10 personnes

La pâte levée à préparer la veille : 8g de levure fraîche de boulanger*, 110g de lait entier*,250g de farine T55*, 1 oeuf moyen -soit 50g sans la coquille-, 40g de sucre semoule, 5g de sel fin, 90g de beurre pommade* + 20/30g pour le moule. Pour le tourage, 80g de beurre pommade.
Dans la cuve du robot* équipé de la feuille*, mettre le sel au fond, la farine, le sucre et la levure émiettée*, l’oeuf et le lait. Mélanger d’abord à vitesse lente puis passer à vitesse moyenne et pétrir jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords. Incorporer progressivement les 90g de beurre mou et travailler la pâte encore 5 min pour qu’elle soit lisse brillante et homogène. Placer cette pâte dans un cul de poule légèrement fariné et la laisser pousser à température ambiante recouverte d’une torchon 1 bonne heure*. La rabattre*, l’envelopper d’un film plastique et la laisser une nuit au réfrigérateur*.
Le lendemain fariner le plan de travail étaler la pâte en un long rectangle d’environ 5/6mm d’épaisseur. La tartiner avec les 80g de beurre pommade, râper dessus le zeste de 2 citrons de Menton* si possible.
Rabattre un côté de la pâte vers le milieu du rectangle, replier l’autre dessus, comme pour donner un tour, appuyer légèrement pour souder les parties sans toutefois écraser la pâte.
Redonner un tour simple* puis étaler la pâte, la rouler en boudin, humidifier la partie du haut et bien serrer le tout. Remettre 10 min au réfrigérateur pour faciliter la coupe et découper des tronçons de pâte de 3/4cm. Les poser dans le moule beurré* face coupée vers le haut et laisser pousser à nouveau 1h30 à 2h environ.
Dorer* la brioche, la saupoudrer de cassonade et enfourner 25/30min à 170/180°*. Dès la sortie du four napper de sirop de canne*, démouler sur grille et laisser refroidir.

IMG_0549.JPG

Version fourrée : vous pouvez après le premier tour, une fois la pâte étalée, la tapisser d’une fine couche de crème pâtissière très vanillée -clic-, ou de crème d’amande -clic- parfumée aux zestes d’orange ou de citron. J’ai choisi de vous donner la version simple mais celle de Felder est à la crème d’amande avec en plus des dés d’orange confite, mes goûteurs ont apprécié les 2 en fait. Mais comme je vous ai promis une recette facile je vous conseille de commencer par la version aux zestes de citron surtout si vous rencontrez souvent des difficultés avec vos brioches.

2016_037.jpg

Version crème d’amande, étalée, roulée vers le bord supérieur humidifié, en boudin et découpée dans le moule avant la pousse.

IMG_8419.JPG

Version individuelle, il me restait 2 tronçons de pâte, les extrémités en fait.



Explications utiles ou futiles



Merci de lire avant de poser vos questions

Levure de boulanger : nous sommes dans un pays tempéré donc préférez de toute façon la levure fraîche de boulanger que l’on trouve en cubes partout en grande surface, le goût de votre brioche sera bien meilleur. Attention aussi aux dosages, respectez le poids indiqué dans la recette, plus de levure va certes accélérer la pousse mais aussi donner un goût pas toujours agréable. Je préfère l’émietter mais si vous voulez la dissoudre dans un peu de lait c’est possible aussi …

Le beurre : il faut toujours utiliser un excellent beurre AOP ou extra-fin. Souvenez-vous : bons produits = résultats top top …

Lait entier : plus il est gras plus il retient les arômes, j’ai la chance d’avoir un distributeur de lait cru près de chez moi, donc j’utilise non seulement du lait entier mais du entier cru, le top pour le goût… Sinon, le lait frais entier micro-filtré que l’on trouve partout est celui qui se rapproche le plus en goût du lait cru.

La farine : la T55 c’est la farine premier prix, attention pour optimiser la réussite de votre brioche, elle ne doit pas avoir traîné des mois dans vos placards, c’est important. Avec une farine qui manque de fraîcheur votre pâton ne va pas se décoller des bords de la cuve.

Le robot : si vous avez une MAP -machine à pain- vous pouvez choisir le programme pétrissage, c’est bien aussi et cela peut aider certains d’entre vous. Vous pouvez bien sûr pétrir à la main, c’est plus sensuel …

La feuille : le fouet plat le 3e accessoire livré avec le robot. en plus du fouet et du crochet.

Les pousses : j’entends souvent, je suis désespérée j’ai laissé pousser ma pâte 2 heures elle n’a pas doublé de volume… Et bien il faut patienter car la pousse dépend de beaucoup de facteurs, la météo mais aussi la qualité des ingrédients et la quantité de levure, donc s’il le faut attendez 3/4h ou plus, pas grave. A la seconde pousse la pâte doit en principe doubler aussi de volume. Par contre ne prolongez pas outre mesure cette seconde pousse car la brioche risque ensuite de retomber à la cuisson.

Rabattre la pâte : dégazer c’est à dire chasser le gaz carbonique qui a fait gonfler la pâte.

Le repos au frais : il est obligatoire pour pouvoir travailler la pâte facilement, elle ne sera plus molle et en plus les molécules aromatiques auront le temps de se développer et votre brioche n’en sera que meilleure. Le repos minimum est de 3 heures, mais une nuit c’est idéal, par contre il ne doit pas excéder 18 heures.

Les tours : comme pour une pâte feuilletée -clic- sauf que l’on en donne moins.

IMG_0591.JPG

Le citron : si vous en avez la possibilité et en saison utilisez des citrons de Menton ou de Nice, ils ont un parfum beaucoup plus subtil. A défaut, prenez des citrons bio.

Le moule : il faut le beurrer et le remplir à moitié pas plus car la brioche risque de déborder à la cuisson.

La cuisson : comme toujours temps et température sont donnés à titre indicatif, vous pouvez cuire votre brioche à chaleur tournante, à chaleur statique ce qui convient parfois mieux selon certains fours ou en utilisant, si vous en avez, les fonctions pré programmées qui existent dans des fours modernes. J’ai choisi aujourd’hui de les cuire dans mon Miele -clic-, mais j’ai aussi dans mon Tweelix KitchenAid -clic- (celui qui me permet de cuire parfaitement 3 plaques de macarons à la fois) des fonctions pros pâtisserie, le four décide tout seul, j’avoue que je ne me suis jamais penchée sur le mode de cuisson qu’il choisissait, je lui fais confiance. Quand je cuis normalement j’utilise toujours la chaleur tournante et ça marche bien chez moi. Pour les températures, même combat, comme pour les cakes plus la brioche est grosse moins la température est élevée pour une bonne cuisson à coeur, pour les brioches individuelles on cuit moins longtemps et plus fort.

La dorure : il y a plusieurs techniques, je préfère l’oeuf entier légèrement fouetté à la fourchette avec une pincée de sel  auquel on ajoute un petit peu d’eau et que l’on peut conserver 1 ou deux jours dans une boite hermétique au réfrigérateur. On peut aussi dorer au jaune d’oeuf dilué dans un peu de lait ou seulement avec du lait.

Le sirop de canne : le Canadou si vous en avez vous fait gagner un peu de temps mais vous pouvez très bien porter à ébullition 5cl d’eau et 50g de sucre, vous obtiendrez un sirop maison qui fera tout aussi bien l’affaire. Le fait de passer la brioche au sirop va lui donner de la brillance.

IMG_8438.JPG

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



L’Actu



IMG_1423.JPG

L’Institut Paul Bocuse lance cet été ses escapades gastronomiques pour permettre aux gourmets du monde entier de vivre une expérience singulière et de s’initier aux secrets français de la cuisine, pâtisserie et sommellerie.
Il a conçu quatre escapades gastronomiques estivales et exclusives. En compagnie de chefs et d’experts de renom, les participants bénéficieront d’expériences sensorielles durant cinq jours (du lundi au vendredi) entre fin mai et août 2016. En petit groupe de 10 personnes maximum, ils profiteront au mieux de visites privilégiées, de dégustations privées dans les coulisses des plus grandes maisons et producteurs régionaux et dans le cadre prestigieux de son château du 19e siècle. Disponibles en français mais également en anglais, espagnol, russe, mandarin ou encore coréen, ces escapades ont pour objectif de transmettre au plus grand nombre la passion universelle de la culture gastronomique française.
Les thèmes :
Cuisine authentique et de terroir : histoire de la gastronomie ; initiation aux secrets des techniques traditionnelles et des recettes emblématiques des grands chefs de la région Rhône-Alpes ; dîner gastronomique 3* à la table du Chef Paul Bocuse à l’Auberge du Pont de Collonges…
Cuisine méditerranéenne et ensoleillée : sensibilisation à l’influence des couleurs dans l’appréciation des mets, selon sa personnalité, grâce à l’analyse d’un chromaticien ; visite guidée du temple de la gastronomie lyonnaise, les célèbres Halles Paul Bocuse ; déjeuner d’exception à la Maison Pic, le restaurant 3* d’Anne-Sophie Pic à Valence…
Incontournables de la pâtisserie française : histoire des appellations de nos desserts phares ; découverte et dégustation privée de la Cité du Chocolat Valrhona, exploration de l’art de la pièce en sucre, une performance inscrite à la Coupe du Monde de la Pâtisserie…
Vignerons et terroirs d’exception : formation par de grands sommeliers ; assemblage des accords mets-vins ; visites exclusives dans la Vallée du Rhône, le Beaujolais et la Bourgogne ; déjeuner gastronomique 3* chez Lameloise à Chagny…
Et pour vivre à 100 % cette expérience sensorielle, au cœur de la capitale mondiale de la gastronomie, l’Institut Paul Bocuse propose d’héberger ses hôtes dans sa Maison de famille, l’hôtel Le Royal. Idéalement situé Place Bellecour, Le Royal offre un service naturellement généreux à tous les voyageurs soucieux d’art de vivre et de discrète élégance. Pour un confort optimal, l’Institut Paul Bocuse prendra en charge les transports entre la Place Bellecour et les lieux des différentes activités durant la semaine.
Informations pratiques et inscriptions : ecoledecuisine.institutpaulbocuse.com – rubrique Immersion
Semaine « Art de vivre by Institut Paul Bocuse » : 2 100€ pour une personne / tarif dégressif : 1 700€ pour une semaine ou pour toute personne supplémentaire (hors hébergement).

Enjoy 

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

72 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • THIERRY D'ISSY ET D'AILLEURS

    Bonjour Mercotte,
    Ah oui c’est vrai qu’il y en a toujours qui critiquent malgré les millions de conseils que tu leur donne gracieusement, pfffff, aucun respect pour l’expérience culinaire acquise au fil de jours, des mois, des années aux fourneaux !!!!
    J’ai jeté un coup d’œil au panneau de ton four, effectivement il a l’air très intelligent avec ses nombreuses fonction, il me fait envie …
    Pour en revenir à cette recette de brioche, elle me donne encore une nouvelle occasion de tester une nouvelle recette.
    Bises et encore merci pour le partage de toutes tes recettes et astuces.
    Thierry

    • mercotte

      surtout maintenant que j’ai corrigé mon oubli dans la recette 😉 ouf …

  • Carochocolat

    Bonjour Mercotte,

    Cette recette donne très envie!!
    Petite question: vous parlez de beurre pommade à ajouter en début de préparation, puis 90g à étaler le lendemain une fois la pâte étalée en rectangle…est-ce plutôt les 20-30g prévus pour le moule? Ou faut-il 2x90g ?

    Bref, si vous pouviez m’éclairer …?

    Merci et bonne journée!
    Caroline

    • mercotte

      Désolée Caro, je suis débordée en ce moment et j’ai effectivement fait une erreur, je viens de rentrer de ma masterclass en montagne et j’ai corrigé , pffff merci de me l’avoir signalé

  • Teupteup

    Bonjour mercotte
    Dans la recette la veille on doit mélanger le beurre mou dans le robot et le lendemain tartiner avec les 90g de beurre pommade
    Dans la liste des ingrédients vous ne faites état que du beurre pommade si je ne me trompe pas ? Puis je avoir les doses pour le beurre à incorporer la veille ?
    Merci beaucoup vos recettes ont excellentes je les teste régulièrement
    Continuez à nous régaler

    • mercotte

      C’est corrigé, c’est corrigé je suis désolée c’est 90g le premier jour et 80 ensuite 🙂 toutes mes excuses !

      • teupteup

        Merci beaucoup je pensais avoir mal lu
        en attendant votre réponse j’ai fait votre brioche de Nanterre 😉
        un pur régal !!! Avec vous les recettes qui ont l’air compliquées deviennent faciles et abordables pour des novices comme moi 😍👏

        • mercotte

          Trop contente que vous l’ayez réussie elle est ma préférée mais celle ci vaut la peine aussi dans son genre !

  • Vanille

    Ce n’est sûrement pas moi qui viendrais te contredire sur une brioche très beurrée, ce sont celles que nous préférons et la semaine dernière nous y avons succombé avec la Munichoise au retour de Salzbourg, feuillettée, fourrée d’un confit à l’orange. Il suffit de ne pas en abuser. L’arrivée des Shreks pour les vacances va me permettre de tester cette nouvelle version.

    • mercotte

      Tu me diras ce que tu en penses , je la trouve très sympa et rapide finalement

  • Boljo

    Hello Mercotte, tu voulais tellement allégée ta recette de brioche que tu en as oublié de mettre la quantité de beurre dans la « détrempe ». En tout cas, malgré le coup de chaud, on voit bien le feuilletage. Biz Boljo

    • mercotte

      et oui voilà ce que c’est que de vivre à 200 à l’heure, ouf c’est corrigé 🙂

  • Humanité

    Bonjour Mercotte,

    Pourriez-vous repréciser la quantité de beurre nécessaire à cette gouteuse brioche que je compte bien réalisée pour dimanche ?
    Bien à vous.
    Philippe ROGER

    • mercotte

      A y est Philippe je suis de retour et c’est corrigé , désolée …

  • Cehelle

    article très intéressant. Merci Mercotte

  • princesse38

    Bonjour Mercotte,
    J’adore vos recettes mais cette fois je vois qu’il y a une erreur avec le beurre !!! j’attends vôtre réponse pour la faire, merci d’ avance, bises

    • mercotte

      C’est bon Princesse, j’ai corrigé en rentrant de mon cours …

  • celine

    Très bonne cette brioche au citron ! Les fans de brioches en redemandent!
    La recette est bien expliquée et ne semble pas trop compliquée, je vais l’essayer en fin de semaine.
    Merci pour la recette 🙂
    Bises !
    Céline

    • mercotte

      Tu me diras Céline, c’est le morceau que vous avez emporté dimanche, et tu avais aussi eu la première version avec la crème d’amande et l’orange confite en début de semaine !

  • Marie.d

    Quelle belle recette, merci Mercotte ! Je suis d’accord avec vous, une brioche sans beurre, ce n’est plus une brioche !
    Je vais essayer votre recette, j’ai pensé mettre en fourrage du « lemon curd » pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une crème anglaise au citron .
    Merci vraiment du temps que vous passez bénévolement à nous expliquez tout cela , ma recette préférée est la brioche nanterre, elle est vraiment incomparable !
    Merci et à bientôt. Marie

    • mercotte

      celle ci est moins beurrée mais quand même très agréable à la dégustation Je suis sûre qu’avec le lemon curd ça doit déchirer !

  • Angesse

    Je vais tenter cette recette qui m’a l’air très filante, et ça, j’adore!!!! il y a juste une petite précision à apporter à la recette sur la quantité de beurre à incorporer la veille. Merci Mercotte.

  • Mercotte

    Désolée je suis en déplacement je corrige ça dès ce soir

  • Béa

    Bonjour mercotte,
    Dans la version fourrée à la crème d’amandes, faut il étaler au préalable les 90 gr de beurre au moment du premier tour? Ou la crème remplace t elle le beurre?
    Merci d’avance!

    • mercotte

      on étale les 80g de beurre, on donne un seul tour et ensuite on étale, on tartine et on fait comme sur la photo !

  • Françoise

    Comment peut-on critiquer ta brioche de Nanterre ! Je la fais et la refais : elle est inratable grâce à tes multiples explications pour bien réussir une brioche ! Bien sûr, il y a beaucoup de beurre, mais c’est justement cela qui fait qu’elle soit si bonne.

    Alors, donne nous encore beaucoup de ces recettes de bonne brioche, elles font , en tout cas, mon bonheur !!!

    Françoise

    • mercotte

      tu sais Françoise, si on n’a pas tous les bons produits, si on ne respecte pas tous les temps de repos et de passage au frais c’est sûr qu’elle ne peut réussir , je crois que beaucoup ne prennent pas forcément la peine de bien lire tout ce que j’essaie d’expliquer au mieux de mes compétences , voilà, pas grave, nous on sait que c’est la meilleure 😉 😉

  • Françoise

    Aïe oui, à la relecture, il y a un problème de beurre. 90 gr. dans le robot ou à tartiner ou les deux ? (;))))

  • Marion de Tain l'Hermitage

    Bonjour Mercotte,
    Merci pour cette nouvelle recette, étant fan de brioche et de citron je vais vite la tester!
    Merci aussi pour les références des fours 😉
    A bientôt
    Marion de Tain l’Hermitage

  • claudine

    Bon pour le beurre, tu vas donner la correction, juste une petite question, le lait froid ou tiède ? Merci pour la réponse.
    Cette brioche est très tentante.
    Je suis horrifiée de lire que tu as dec com désagréables, incroyable!

    • mercotte

      je mets tout, tout froid comme expliqué dans les astuces pour les brioches en général mais on fait comme on veut, et j’ai déjà corrigé hier soir en rentrant pour l’oubli ! aie, voilà ce que c’est que de vivre à 100 à l’heure 🙂

  • Sissi

    Bonjour Mercotte,

    Je vais tester cette brioche version à l’orientale, avec à l’intérieur des dates, du miel et des bouts amandes … Je me demande ce que ça va donner… avec un bon thé vert et une danseuse orientale !

  • Zoé

    Bonjour Mercotte, et merci pour cette belle recette, même avec un petit coup de chaud ces brioches font bien envie ! Il faut que j’essaie !
    Petite question à tout hasard : ce distributeur de lait cru, il se trouve où ? (je suis sur St Alban)

    • mercotte

      lol, au magnifique super U de la Ravoire, j’y trouve aussi mon saumon Salma trop bon

      • Zoé

        Ah ah, merci pour l’info ! 😀

  • cyril

    Bonjour Mercotte !! merci pour cette recette. j’ai très envie de me lancer dés ce soir dans sa préparation. Mais pour des raisons professionnelles, si je fais la pâte à brioche ce soir, je ne pourrai pas la retravailler avant vendredi fin d’après-midi : est ce gênant de trop prolonger la 1ere pousse au réfrigérateur au-delà d’une nuit ? Merci pour votre réponse et excellente journée dans notre belle Savoie(un voisin d’Aix Les Bains, « expatrié » à Paris…où je cours tester la nouvelle boutique « Fou de Pâtisserie !!!!!! » 😉 )

    • mercotte

      😉 😉 vous n’avez pas lu jusqu’à la fin Cyril c’est pourtant écrit dans les explications utiles ! bonne visite à la nouvelle pâtisserie j’espère que vous allez vous régaler !Bonjour de la Savoie au printemps, un pur plaisir !

      • Cyril

        😄 Moi aussi je vis à 100 à l heure …

  • Fafa

    Bonjour Mercotte
    J’ai fait cette brioche hier. Excellente! Un grand merci.

  • joelec69

    Bonjour Mercotte

    Passionné de vos brioches… je vais faire celle ci dès ce soir… Mais j’ai une petite question qui m’intrigue, pas de farine forte pour celle-ci?
    merci pour la réponse et continuer comme ça!

    • mercotte

      C’est une brioche feuilletée et Christophe Felder précise T55 donc j’ai fait comme il a dit, suis obéissante, de toute façon il vaut mieux une T55 bien récente qu’une gruau qui a traîné 🙂

      • joelec69

        juste deux mots

        « trooooop bon »

        merci beaucoup

  • Mumu

    Bonjour Mercotte,

    Je suis vos recettes depuis plusieurs années sans oser poster mes commentaires. Je voudrais dire que votre brioche de Nanterre est excellente, c’est la première que je réussis. Mais surtout, aujourd’hui dimanche, j’ai fait une brioche feuilletée au citron accompagnée d’une crème au citron(production maison). C’est une « tuerie ». J’adore…
    Merci pour tous vos conseils.
    Mumu

    • mercotte

      Merci de votre retour Mumu , contente que vous vous soyez régalée 🙂

  • Irène

    Les haters, c’est un peu la rançon de la gloire sur internet !! On ne peut pas plaire à tout le monde !
    Pour ma part, je ne pourrais pas apprécier ta recette (vegan oblige!) j’aime beaucoup l’ajout du citron, ça me donne envie d’en faire une version végé !

    xxx

    Irène

    • mercotte

      Il y a bien longtemps que je sais que l’on ne plait pas à tout le monde et c’est tout à fait normal 🙂 par contre certains jours ça m’énerve un peu surtout quand les commentaires sont contradictoires 🙂 pas grave ! Ce sont toujours des recettes que je fais moi même et quand je les rate je le dis ça fait avancer le schmilblick 😉

  • Illustration - Raccourci La cuisine des trois sœurs – Brioche feuilletée à l’ail des ours et au Comté

    […] plus fort que moi, quand je vois une brioche chez Mercotte, il faut que je l’essaie. Comme d’habitude, là aussi c’est plus fort que moi, […]

  • Cup

    Bonjour, pas mal ton blog j’aime bien le déroulé des recettes !

  • Thierry

    Adorable Mercotte, qui nous ne donne plus de complexe,à nous les hommes avec nos brioches …, franchement vous êtes épatante, disponible, d’excellents conseils et en plus avec un grand sourire qui vaut un soleil. Comment ne pas être charmé devant tant d’harmonie, entre le talent et une personnalité positive. Merci à vous Madame, vous nous faites beaucoup de Bien.

    • mercotte

      merci à vous Thierry pour ce gentil mot qui me touche beaucoup

  • Sleeve

    Merci Mercotte c’est sûr que je vais tester cette recette très prochainement.

  • baladu28

    Merci Mercotte, cette brioche est très simple, et tout simplement délicieuse…. à refaire très très vite!!!!!

  • mercotte

    Contente qu’elle vous plaise !

  • Françoise à Orgeval

    Bonjour Mercotte
    J’ai réalisé ta brioche hier, adaptée au Thermomix (ben oui, personne n’est parfait..)c’est un régal, un délice… un seul reproche : elle est si bonne qu’elle ne fera pas long feu ! Puis-je faire la même base de pâte pour réaliser des pains aux raisins ou des chinois?
    Merci à nouveau pour cette bonne recette.
    Bises

    • mercotte

      ça ne mange pas de pain essaie ça va marcher c’est sûr ! je l’ai d’ailleurs plus ou moins dit si tu lis bien le billet;)

  • coucou74

    bonjour, toujours des super recettes!!! mais comment fait-on quand on ne possède pas de robot (appareil très cher)
    IL serait sympa de donner aussi sans robot
    Merci Mercotte et bravo pour ces bonnes recettes

    • mercotte

      vous pétrissez tout simplement à la main il n’y a pas d’instruction spéciale vous faites exactement pareil ça prend juste un peu plus longtemps

  • Nadège

    Merci Mercotte pour cette recette excellentissime!!
    testée au petit déjeuner (j’avoue qu’elle n’était meme pas complètement froide lorsque nous l’avons dégustée), nous nous sommes régalés !! J’ai 2 garçons de 7 et 9 ans et je m’oblige à leur donner un vrai référenciel des bonnes choses, donc la vraie brioche maison est un passage obligé, et ils ont adoré ! merci de participer aussi bien à leur éducation culinaire 😉

    • mercotte

      c’est super, et bravo de donner le goût des bonnes choses à vos enfants…:)

  • Loane

    Bonjour Mercotte , je voudrais essayer la recette peut tu me donner quelque conseille ?? 🙂 😉 merci beaucoup .

    • mercotte

      Loane, tu lis la recette, tu lis les conseils utiles, tu cliques sur les liens et basta, je ne peux rien de plus tout y est

  • Michel

    Bonjour Madame,

    excellente recette que je réaliserai, une prochaine fois, avec du zeste d’orange ou de mandarine, juste pour varier le plaisir.
    Une « petit truc » si je peux me permettre : il est toujours délicat de dorer une pâte bien levée à l’aide d’un pinceau, même s’il est souple.
    En variante, je bats 1 jaune avec un peu d’eau pour le détendre, je passe le liquide au tamis fin (petit tamis à thé) afin d’éliminer la chalaze, le verse dans un petit vaporisateur culinaire : il n’y a plus qu’à vaporiser régulièrement la pâte. C’est très pratique pour des petits pains au lait, …

    • mercotte

      C’est une très bonne astuce, merci de la partager 🙂

  • Léa

    Elle est top cette recette ! Je trouve que la version mini est à croquer… 🙂


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.