Suivez le blog :

Les Cannoli, Le Meilleur Pâtissier Saison 6 émission 4, Viva Italia

2017 nov 7

 

Et en cette quatrième semaine de concours, nous partons en Italie pour trois challenges autour de ce voyage gourmand.  A vos marques, prêts, embarquez …

 

Pour la traditionnelle épreuve du classique revisité imaginée par Cyril nos pâtissiers amateurs devront, pour la première fois dans l’histoire du concours, réinterpréter visuellement et gustativement une boisson en gâteau. Il s’agit du cappuccino en respectant bien sûr les fondamentaux, à savoir : le café, le lait et la mousse de lait.. Un vrai challenge… La difficulté sera de trouver le juste équilibre entre la puissance du café et la légèreté du lait ou de la crème, l’un ne devant pas prendre le dessus sur l’autre. Nous devrons retrouver à la fois la  légèreté et la saveur café

Pour l’épreuve technique j’ai retrouvé dans mon vieux grimoire la recette des cannoli, un dessert traditionnel sicilien qui a fait le tour du monde. Pour faire court, la légende dit que les religieuses d’un couvent à Caltanissetta cuisinaient les cannoli pour le carnaval. Mais selon d’autres sources la recette existe depuis l’époque romaine… Peu importe finalement car pour l’émission la recette est adaptée à nos goûts modernes avec une crème à la pistache, une compotée de fraises avec pour la finition des éclats de pistaches et des framboises fraîches… Ce qui est certain par contre c’est que le mot cannolo vient du mot canne puisque à l’origine la pâte était enroulée autour de roseaux (canna) de rivière avant d’être frite. Traditionnellement la farce se composait de ricotta de brebis tamisée et sucrée. Aujourd’hui peu de pâtissiers la préparent encore de cette façon. Ils utilisent plutôt plus de la ricotta de vache qui a un goût plus neutre. Ces gâteaux se composent d’un carré de pâte frite roulée appelée scòrza et d’une garniture de ricotta au lait de vache ou de brebis (ou de mascarpone au lait de bufflonne) à laquelle on ajoute des fruits confits, des fruits frais, des fruits secs etc.
Par contre comme la réalisation n’est pas trop difficile j’ai réservé une petite surprise à nos pâtissiers puisque je leur ai donné la recette en italien, et oui il faut bien corser un peu l’épreuve !



La recette :



Pour une trentaine de cannoli

Retrouvez les mots en violet ci-dessous dans le paragraphe dédié aux explications

La pâte à cannoli : 75g de sucre, 75g de beurre, 2g de cannelle, 440g de farine, 175g de vin blanc sec, 25g de jaunes d’oeufs.
Dans la cuve du batteur crémer le beurre pommade et le sucre ajouter la cannelle, la farine puis le vin blanc. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse. Réserver.

La crème ricotta pistache : 395g de ricotta, 395g de crème au mascarpone, 190g de pâte de pistache, 25g de kirsch.
Prélever une petite partie de la ricotta et la mélanger à la pâte de pistache. Monter la crème au mascarpone puis l’ajouter à la ricotta.

La compotée de fraise : 330g de purée de fraise, 50g de sucre semoule, 25g de glucose, 20g de sucre + 5 g de pectine, 40g de jus de citron.
Mélanger 20g de sucre et 5g de pectine. Chauffer la purée de fraises avec les 50g de sucre et le glucose, ajouter le mélange sucre pectine aux environs de 40°, porter à ébullition et ajouter hors du feu le jus de citron. Laisser refroidir au réfrigérateur.

La cuisson : huile de friture, framboises, pistaches hachées, sucre glace, laminoir à pâtes si possible, tubes à cannoli 2cm x 10cm.
Prélever de petits morceaux de pâte de la taille d’une clémentine, les abaisser un peu au rouleau puis les passer plusieurs fois au laminoir à pâte pour obtenir une épaisseur de 1.5mm. Détailler 30 disques de 9cm de diamètre. Chauffer l’huile à 180°. Graisser soigneusement les tubes métalliques. Enrouler la pâte autour du cylindre et la souder à l’eau ou au jaune d’oeuf. Cuire en maintenant la température de l’huile à 180°. Retourner une fois en cours de cuisson pour avoir une dorure régulière. Débarrasser sur du papier absorbant et laisser refroidir minimum 20min avant de garnir.

La finition : poche, douille cannelée, framboises fraîches, sucre glace, pistaches vertes concassées.
Au centre du cannolo mettre un peu de compotée de fraises -2cm- à l’aide d’une poche avec ou sans douille. A l’aide d’une poche munie d’une douille cannelée remplir chaque côté avec la crème ricotta pistache. Terminer avec 1/2 framboise à chaque extrémité, ajouter les pistaches hachées et poudrer de sucre glace.

 



Explications utiles ou futiles 



Le vin blanc : dans la recette sicilienne on utilise du Marsala pour la pâte, ici nous avons utilisé du vin blanc, l’alcool va apporter une petite saveur en plus. Vous pouvez aussi mettre moitié vinaigre de vin blanc moitié Marsala ou vin blanc et j’imagine, mais je n’en suis pas certaine, que l’on peut remplacer l’alcool par du jus d’agrumes, s’il y a des lecteurs siciliens merci de nous éclairer …

Les jaunes d’oeufs : et oui on les pèse, comme un jaune peut peser entre 14 et 22g, en tout cas selon mon expérience, je ne peux contrairement à ce que vous me demandez souvent vous dire combien cela représente d’oeufs, souvenez-vous, si vous aimez pâtisser investissez pour pas trop cher dans une balance de précision -clic-.

La ricotta : comme toujours choisissez un produit de qualité chez votre crémier ou dans une boutique de produits italiens et non en grande surface, la différence est flagrante. La ricotta est un fromage à pâte fraîche, son nom ricotta » fait directement référence à son mode de fabrication puisqu’il signifie « recuit ». On l’obtient à partir du petit-lait issu de la fabrication d’autres fromages, récupéré et cuit une seconde fois. Elle est ensuite égouttée dans des moules perforés, donc pensez à bien l’égoutter. Ne cherchez pas à avoir une texture trop lisse, ce n’est pas possible avec la ricotta, travaillez-la au fouet tout simplement sans insister.

La crème mascarpone : j’aime beaucoup celle-ci qui permet d’avoir une crème montée bien équilibrée et évite le gaspillage. Je ne sais pas comment vous faites mais quand je dois faire une crème mascarpone, c’est la mode et je n’aime pas spécialement ça, j’utilise juste la quantité de mascarpone acheté pour l’occasion et je gaspille le reste car je n’en ai pas l’usage.  Avec ce produit Elle & Vire j’y trouve mon compte, mais à chacun sa façon de faire… L’ajout de crème montée va permettre à la ricotta de mieux se tenir.

La pâte de pistache : comme toujours utilisez une vraie pâte de pure pistache sans colorant ni additif et vous vous régalerez, ma préférence va à celle de la marque Esprit Gourmand -clic-. Elle existe en plus petit conditionnement que le kilo proposé sur le lien.

Le Kirsch : encore une fois facultatif, il sert ici d’exhausteur d’arômes.

La purée de fraise : si vous préférez framboises ne vous privez pas ou choisissez un autre parfum, ici c’est une suggestion, à vous de faire selon vos goûts. La purée de fraise existe en pasteurisée ou en surgelée.

Le glucose : il va servir à éviter la recristallisation et donner du moelleux.

La pectine : la pectine va juste faire épaissir la compotée on veut qu’elle se tienne et ne soit pas liquide.

Le jus de citron : il favorise la prise de la pectine.

Laminoir à pâtes : sur que c’est plus facile d’étaler la pâte finement avec un petit laminoir. Ce n’est pas un gros investissement en plus -clic-.

Tubes à cannoli : ce sont des tubes en inox qui peuvent aussi avoir d’autres utilisations. On les trouve ici -clic-.

Graisser les moules : vous pouvez les graisser au pinceau avec un peu de beurre fondu ou éventuellement avec un spray de démoulage-clic-.

Comment enrouler la pâte sur le tube : poser dans un premier temps le carré de pâte sur le plan de travail, poser le tube dessus puis enrouler et coller.

Souder la pâte : même si dans la recette on dit de coller à l’oeuf, je préfère toujours coller à l’eau on a moins de problème et je trouve que la soudure tient mieux à la cuisson mais cela n’engage que moi, ce sont des pâtissiers qui me l’ont appris donc j’obéis. Faites comme vous le sentez …

L’huile de friture : l’huile ne doit pas dépasser 180° sinon vous aurez des bulles sur la pâte. Idéalement on jette un petit bout de pâte dans la friture pour voir si elle est à point. Essayez de maintenir une température constante.

Le démoulage : il doit se faire à chaud sinon vous risquez de ne plus pouvoir décoller les tubes de pâte.

Douille cannelée : si vous n’en avez pas ce n’est pas grave, une douille lisse fera l’affaire, c’est juste pour le look de la finition ! Vous trouverez toutes sortes de douilles ici-clic-.

Dans ma cuisine avec mon vieux grimoire c’est Gabriella et Matthieu qui cette semaine participent attentifs et appliqués à la masterclass. Gabriella maîtrise le garnissage à la douille cannelée.

Imprimer la Recette Imprimer la Recette

Et enfin pour l’épreuve créative, nos pâtissiers devront réaliser un imposant dessert pour 8/10 personnes qui représente leur vision personnelle de l’Italie. De la tour de Pise au pont des Soupir en passant par les figures historiques de la Rome antique ou les spécialités gastronomiques… Nous voulons certes voyager mais aussi découvrir des créations gourmandes et majestueuses … Rien que ça !

Pour les juger Cyril et moi seront accompagnés par notre invité de la semaine  le MOF Pascal Caffet pâtissier à Troyes. Chevalier de l’ordre du Mérite, champion du monde de pâtisserie, il préside depuis cette année la prestigieuse société des Meilleurs Ouvriers de France Pâtissiers-Confiseurs. Lors de sa masterclass il mettra à l’honneur un classique de la gastronomie italienne à savoir la fameuse Noisette Piémont. Le chef va la décliner en dacquoise, en praliné et en mousse, histoire de nous faire voyager dans l’Italie gourmande.



Un petit tour dans les coulisses de l’émission



La masterclass de Cyril et sa revisite du cappuccino …

Juste magnifique et tellement bon …

Vue de notre petite tente du jury… tranquille !

Aie aie aie Victor mon coiffeur espagnol ajuste mon casque pour qu’il y ait le moins de dégâts possibles sur mon brushing !

Même Matthieu Jean Toscani le producteur participe…

Et c’est parti

 

Moteur ça tourne, la livreuse de pizzas arrive …

Julia et sa pizza 4 fromages ou pas …

Ouf tout s’est bien passé pas d’accident de 2 roues … Retour sous la tente …

Et rendez-vous la semaine prochaine pour les gâteaux renversés



L’Actu 



Juste pour info, vous pourrez me retrouver les 11 et 12 novembre au Salon du chocolat de Fontainebleau,  avec mon ami Frédéric Cassel Pâtissier Relais desserts. je serai un peu plus disponible qu’au Salon du chocolat de Paris.  Je suis juste la marraine du salon et présidente du concours de desserts … Pas sans cesse sur scène donc, je dis ça pour les mécontents de Paris à qui je n’ai pas eu vraiment le temps de consacrer quelques minutes, désolée …

Enjoy 

Qu'en pensez-vous ?
Les commentaires
  • Alannie 7 novembre 2017

    La cuisine italienne est largement présente chez moi, mais je dois dire que les desserts italiens que j’aime sont rares. Allez, on essaie les cannoli…l’extrémité légèrement débordante de crème et la framboise que j’aperçois me motivent pas mal…

    • mercotte 7 novembre 2017

      c’est vrai qu’ils ne sont pas légers légers en général 😉

  • Reczek Annie 7 novembre 2017

    Bonjour Mercotte , il vaudrait mieux pour ce soir ! Que les candidats connaissent la langue Italienne 🙂 lol . Bonne journée !

  • Gulemirian 7 novembre 2017

    Bonjour Mercotte. Je vois la revisite du cappuccino de Cyril. Pourrais savoir la recette merci Tres cordialement ROBERT

    • mercotte 7 novembre 2017

      je ne l’ai pas il vous faudra suivre ou regarder en replay la seconde partie de soirée pour connaître la technique et retrouver la recette plus tard sur le site de M69

  • camilo 7 novembre 2017

    Bonjour Chère Mercotte

    Rentrée d’Asie hier matin, il fait très frais à Paris… et plus de fraises sur mon marché …. donc les petits biscuits italiens attendront la saison ! Par contre le gâteau de Cyril est bien tentant : je regarde l’écran de TV ce soir !

    Belle journée à vous

  • Philo 7 novembre 2017

    Les cannoli c’est tout ma jeunesse. Forcément avec des grand-parents paternels Sicilien tu penses bien que j’en ai mangé des tas et des tas. J’adore tellement cela. J’ai hérité justement des bambous de ma grand-mère qui attendent d’être ressortis pour à mon tour les faire. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours appréhender. Mon père m’a justement lancé le challenge d’en avoir sur la table le soir de Noël, je pense que je vais donc m’exécuter …

    • Alannie 7 novembre 2017

      Oh la Philo, mais tu m’intrigues fort! des roseaux dis-tu? une alternative possible aux tubes inox onéreux (et qui remplissent les placards et font crier mon homme!). Peux-tu stp m’en dire un peu plus? des bambous d’Anduze conviendraient-ils?, merci

    • mercotte 7 novembre 2017

      a l’ancienne donc, c’est rare il me semble d’avoir ce genre de bambous !

  • clairette 7 novembre 2017

    Bonjour Mercotte, par quoi puis-je remplacer la pâte de pistache dans les canolli, je ne suis pas fan de la pistache?

    • mercotte 8 novembre 2017

      faites la recette traditionnelle comme expliquée en début d’article

  • Aurore G 7 novembre 2017

    Buonasera,

    Après avoir vécu 2 ans en Sicile et dégusté une quantité inavouable de « cannoli » , je peux vous assurer que je n’ai JAMAIS vu de cannoli farcis à la crème de pistaches et confitures de fraises!!!
    La garniture est en effet de la ricotta de brebis sucrée à laquelle on mélange des pépites de chocolat, tout simplement. En effet, on ne trouve pas de fraises toute l’année en Sicile et encore moins de framboises, fruit considéré comme rare là-bas!
    Les extrémités sont décorées d’une cerise griotte, d’oranges confites mais rarement de pistaches, bien trop cher pour un gâteau généralement vendu 1.50€ !!
    Et pour info, on dit un cannolO et des cannolI !!
    Merci Mercotte de rester fidèle aux recettes originales .

    • mercotte 8 novembre 2017

      Aurore, vous non plus n’avez pas lu le début de l’article où j’explique le pourquoi des modifications de la recette traditionnelle, n’oubliez pas que c’est de la télé et du divertissement …Je sais très bien que l’on dit cannolo au singulier et cannoli au pluriel en Savoie nous sommes proches de l’Italie ! là encore vous n’avez pas tout lu, dommage …

    • Carmelina 10 novembre 2017

      Entièrement d’acvord Avec vous, mes origines siciliennes se sont révoltées lorsque j’ai vu cette manière de faire, et des cannoli lisses, j’en ai jamais vu, les scoche comme on les appelle en sicile sont toutes bosselées

  • mer 7 novembre 2017

    Bonjour Mercotte, d’abord merci pour toutes ces recettes que vous nous proposez.on voyage toutes semaines grâce à vous.je voudrais savoir où acheter de la pâte à pistache a pas trop cher s’il vous plaît ?

  • nikita 8 novembre 2017

    Chere Mercotte, vous chipotez diablement ! 395 gr mascarpone 395gr de ricotta….que peuvent bien faire 5grs de plus pour une creme de remplissage ???
    Et suis d accord avec la personne qui indique qu il n y a ni pistaches ni framboises, juste une creme un peu dense parfumee souvent a l orange plutot qu au kirsch….
    Ah ! votre grimoire en rajouterait il pour la television ?!

    • mercotte 8 novembre 2017

      Nikita il semblerait que vous n’ayez pas lu le début de l’article où j’explique pourquoi pistache etc… ensuite les recettes sont ce qu’elles sont souvent tirées de fiches techniques et divisées pour l’occasion et encore j’ai arrondi car pour les candidats c’est plutôt 39′, 189 et…

  • muscovado 8 novembre 2017

    Bonjour!! mon mari est d’origine italienne (sa maman) et sicilienne (son papa); il raffole bien entendu des cannoli que sa maman lui faisait tout petit!! pour son anniversaire je lui ai fait la surprise d’en faire à l’ancienne, avec de la ricotta et des fruits confits!! la prochaine fois j’essaierai cette version car j’adore la pistache!! ils sont délicieux aussi avec une crème pâtissière au chocolat !! ils sont différents au niveau garniture selon les régions!!merci pour cette version

    • mercotte 8 novembre 2017

      il est certain que ce n’est pas la version traditionnelle mais parfois le changement c’est sympa aussi 🙂

  • Warda 8 novembre 2017

    Je ne sais pas quoi vous je suis algérienne est ce déssert c est un gâteau que j ai préparé pour les fêté c était le seule qui est resté dans ma mémoire j avais 14 a l époque 1994 je vien de découvrir que il est d’origine italien on utilisent la crème pâtissière on l appelle gâteau des cerveaux 😄 et j avais utilisé des bambou a l époque un délice merci marcote gros bisou pour Cyrille L de l Algérie il est très sympa

    • mercotte 8 novembre 2017

      il paraît aussi que la recette pourrait être d’origine des pays arabes donc finalement je vous comprends 🙂

  • Renée 8 novembre 2017

    Bonsoir Mercotte,

    Je viens de regarder les ingrédients nécessaires à la recette du cappuccino revisité de Cyril et il est noté « 21 g de gourmandise de café ». Vous qui avez participé à cette revisite pouvez-vous me dire en quoi consiste justement cette « gourmandise » ? Je pensais que c’était peut-être un extrait de café du style « Kamok » (liqueur de café vendéenne) ? Merci d’avance.

    • mercotte 8 novembre 2017

      Aie René, nous avons tourné de fin avril au 20 juillet et plus de 15 revisites avec Cyril sans compter tout le reste et désolée je ne me souviens pas du tout de ce que c’était je pense que ce sont peut être les petits dés de biscuit qui sont au sommet en décor, je ne vois pas trop quoi d’autre , en tout cas je ne connais pas le terme gourmandise de café ça ne me dit strictement rien 🙂

  • jfpira 8 novembre 2017

    J’ai bien lu la présentation de Mercotte et rien ne peut m’expliquer que le dessert emblématique de Palerme soit modifié de cette façon. La cuisine, ça a du sens. Et là quel sens peut-on accorder à cette spécialité sicilienne quand elle inclut des ingrédients qui n’ont rien à voir avec la Sicile : fraise, framboise et mascarpone. Mascarpone, c’est le nord de l’Italie. Palerme a des influences arabes. L’identité d’un cannolo, c’est la Sicile arabe. Aucun palermitain ne pourrait admettre une telle recette. Ou alors on admet que la cuisine n’a aucune identité….De là je doute de l’authenticité de toutes les épreuves techniques imposées par Mercotte. Donc, tout ça , c’est pour le show. C’était bien la peine de faire une semaine italienne.

    • mercotte 9 novembre 2017

      Mais nous ne sommes pas en Sicile mais en France à la saison des fruits rouges pendant le tournage, et les interprétations font partie de l’évolution de la cuisine et des desserts, c’est un peu réducteur de ne pas vouloir quelques changements, mais d’un autre côté comme je ne regarde pas la télé je ne sais pas ce qu’à dit la voix off dans l’émission donc peut être qu’elle s’est mal exprimée et que cela en a blessé quelques-uns, désolé dans ce cas, mais j’ai bien expliqué le pourquoi du comment dans le début du billet, l’histoire de la recette et l’originale donc j’ai du mal à comprendre toutes ces réactions à fleur de peau 🙂 😉

  • Mimi 8 novembre 2017

    bonsoir,
    Ravie de voir les cannoli à l’honneur, je viens justement de passer la recette à ma belle fille pour la relève avec travaux pratiques il y a quelques jours. Ma recette n’est pas très éloignée de la votre mais sans cannelle et avec une différence : à la place du beurre on peut mettre du saindoux (croquant garanti).
    Je tiens cela de la maman de mon mari d’origine sicilienne et aussi d’un pâtissier de Taormina qui a bien voulu me rafraîchir la mémoire en m’ouvrant son cahier d’apprentissage.

    • mercotte 9 novembre 2017

      Contente que ça vous plaise Mimi, la recette suscite de nombreuses critiques car ce n’est pas la vraie de vraie, dommage que les gens soient si fermés aux nouveautés et aux interprétations de ce qui change un peu et sort des sentiers battus ! Régalez vous et utilisez du saindoux comme vous le sentez ! tout est permis 😉

  • Jeanphi 9 novembre 2017

    Ben vous voyez Mercotte , moi je me réjouis d’une bonne recette de Lenôtre parce que jusqu’à maintenant…
    Y en aura t il une ?

  • Marie 10 novembre 2017

    Bonjour,
    beaucoup de commentaires ci-dessus ne semblent pas savoir que les Italiens eux-mêmes aiment revisiter leurs propres recettes traditionnelles! Comme si l’Italie était restée figée dans ses traditions depuis le Moyen-Âge… On trouve en Italie quantité de recettes de cannoli, panettoni, tiramisù réinterprétés… ET celle-ci est bien appétissante! Merci Mercotte!

    • mercotte 11 novembre 2017

      Merci Marie, mais surtout ce n’est que de la télé et parfois la rédaction choisi de modifier un peu les recettes pour qu’il y ait du visuel et un peu de spectacle !

  • CHARIN 10 novembre 2017

    Je souhaiterais voir l’affiche de la recette des biscuits Hallowen (les doigts avec les amandes) génial je trouve avec la compotée framboise. Je ne connais pas la recette.
    Mais la bavaroise pistache au caramel m’a l’air pas mal du tout. BRAVO

  • Manu 11 novembre 2017

    Aie aie aie Miss Mercotte !! Encore une attaque des puristes !! La gastronomie et la pâtisserie change et c’est bien !! Revisiter avec les fruits de saison c’est génial ! Je suis italienne et si j’aime beaucoup les recettes traditionnelles, le changement ne me déplait pas !
    Bises ma Mercotte

    • mercotte 11 novembre 2017

      Ce n’est pas pire qu’avec le gâteau basque de Pierre Hermé, on ne peut plaire à tout le monde et la télé il ne faut pas toujours la prendre au premier degré !

  • Carmelina 11 novembre 2017

    J’ai l’impression que lorsqu’un commentaire ne vous convient pas, il disparaît
    Dommage

    • mercotte 11 novembre 2017

      Aucun commentaire n’est supprimé 😢
      Par contre je réponds directement sous le billet où il a été posté 😀

  • Blanche 11 novembre 2017

    Bonjour Mercotte !

    Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que les revisites sont une bonne chose et qu’elles permettent de garder la pâtisserie vivante. Mais l’épreuve technique n’est peut être pas la bonne épreuve pour cela, surtout que vous demandez aux candidats de coller à la recette. Je trouve que les remarques sur le fait d’utiliser des produits qui ne poussent pas en Sicile ou qui sont trop chers pour cette recette qui est populaire ne sont pas sans fondement. Peut être que les Siciliens ont été déçus par cette émission, si l’esprit de la recette n’était pas au rendez-vous. Moi aussi je préfère quand vous restez fidèle à la recette de départ (encore une fois, seulement pour l’épreuve technique), c’est un peu la minute patrimoine.

    • mercotte 11 novembre 2017

      mais c’est de la télé et la télé ce n’est pas la vraie vie ! ET c’est la rédaction qui décide en plus !

      • Blanche 12 novembre 2017

        Vous vous doutez bien que c’est parce que nous aimons beaucoup cette émission que nous sommes un peu chagrins quand elle ne correspond pas à nos attentes…. Ça ne m’empêchera pas de regarder le prochain épisode avec plaisir !

        • mercotte 12 novembre 2017

          Je vous comprends bien et je partage aussi votre avis en plus 🙂

        • Carmelina 12 novembre 2017

          Voilà c’est exactement ça
          C’est ce qui m’a déçue,
          Et moi aussi j’adore l’emission

  • Georges 14 novembre 2017

    Tiens, cette fois la recette est en français. Je trouve quand-même que vous avez dépassé les bornes en imposant aux candidats une recette en italien. Où est l’intérêt de mettre ces gens mal à l’aise? Idem pour les pièges que vous avez la fâcheuse habitude de leurs imposer. C’est absurde et ridicule.Quand on veut réaliser et réussir une recette, on la suit scrupuleusement et pour cela, il faut qu’elle soit en français et parfaitement détaillée.
    C’en est vraiment trop, je pense que je vais zapper les prochaines émissions du meilleur pâtissier uniquement à cause de vous.

    • mercotte 14 novembre 2017

      Voyons Georges, ne me dites pas que vous prenez tout au premier degré et que vous croyez tout ce que dit la télé 😉 ils ont eu la recette en français après bien sûr ! Et pour ce qui est des pièges c’est encore une interprétation de la voix off ! Il faut être un peu naïf pour croire tout ce qui se dit, je ne regarde pas l’émission mais quand même il me semble que je prendrais un peu de recul ce n’est qu’un divertissement !

      • Elsappy 16 novembre 2017

        Merci Mercotte de remettre les pieds sur terre aux trop nombreuses personnes qui prennent tout ce qui se passe à la télé au pied de la lettre ! Ne soyons pas naïf c’est un divertissement avant tout… Et pourvu qu’il continue encore pas mal d’années ! Bises Mercotte !

  • Garcia philippe 14 novembre 2017

    Bonjour Marcotte,mais je préfère Jacqueline…
    je suis depuis le début l’emission Le meilleur pâtissier, et je trouve épatant toutes les réalisations des candidats, sans oublier les astuces des chefs invités.
    J’adore les épreuves techniques
    Et cela grâce à vos conseils et ceux de Cyrille.. je prends des notes ce qui me permet de m’améliorer.. Milles fois merci pour tout ça et surtout vos livres
    J’adore celui des macarons
    Cela fait un an que je pâtisse
    Et j’esp Bien vous voir un jour a un salon.. à bientôt
    Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de…

Photo - Mercotte Je ne fais rien sans gaité ...

Mon secret ? Un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise !

par Marie Etchegoyen

Abonnements

S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Hellocoton

Chroniques France Bleu

  • Mercredi 22 novembre
    Le livre de Marie Chioca "la cuisine bio au quotidien" Edition Terres vivantes
  • Mardi 21 novembre
    Le livre de Marie Chioca "la cuisine bio au quotidien" Edition Terres vivantes
  • Lundi 20 novembre
    Le livre de Marie Chioca "la cuisine bio au quotidien" Edition Terres vivantes
  • Vendredi 17 novembre
    Le livre de Marie Chioca "la cuisine bio au quotidien" Edition Terres vivantes
  • Jeudi 16 novembre
    Le livre Cuisine en pas à pas, Edition du Chêne, du chef des cuisines de L'Elysée Guillaume Gomez Mof (suite)
  • Mercredi 15 novembre
    Le livre Cuisine en pas à pas, Edition du Chêne, du chef des cuisines de L'Elysée Guillaume Gomez Mof
  • Mardi 14 novembre
    Savoir lire les étiquettes
  • Lundi 13 novembre
    La pâte à bombe
  • Vendredi 10 novembre
    La levure bio
  • Jeudi 9 novembre
    La trimoline : le sucre inverti

Vidéos sur les macarons

Macarons à la meringue italienne et ganache montée



Vidéo incluse dans l'Application « Macarons HD »


Vous aimerez peut être …

Le Post-It !

Nouveauté

cyril_1.jpg 

Retrouvez toutes les recettes de l'émission

Le Meilleur Pâtissier classées par saison

C'est ici-clic-

IMG_8722.JPG

Et aussi une rubrique Tartes

dans la table des matières

-clic-

france_bleu.png

Retrouvez moi tous les jours du lundi au vendredi à 10h40

sur France Bleu Pays de Savoie

retrouvez les chroniques dans la rubrique 

ici-clic-  

L'actualité autour de la cuisine, les trucs et astuces, les nouveautés

c'est de temps en temps sur

À Table et Compagnie

logoatec_1.png

Pour les foodistas une seule adresse

10885580_1001045469912756_4432301111197614046_n.jpg

Une vraie caverne d'Ali Baba -clic-

Actualités et évènements à venir

En kiosque 

le n°26 de

Fou de Pâtisserie 

23376274_1507536432673167_2384090054761127596_n.jpg

Spécial desserts de fête

Et toujours 

 

FDP_20HS2_20TARTE_20COUV0.jpg

Le hors-série spécial tartes

Régalez-vous !

Vous aimerez peut être :
Fermer