Suivez le blog :

Le Gwastell Krampouezh, le Meilleur Pâtissier Saison 8, Emission 3, Vive la Bretagne

2019 sep 25

Déjà la 3e semaine de concours, et ce soir un air marin va souffler sous la tente du Meilleur Pâtissier. Direction la Bretagne et ses incontournables spécialités. Alors qui de nos 12 pâtissiers amateurs encore en course va remporter ce soir le tablier bleu ? Suspense…

En tout cas ils sont toujours aussi concentrés



Le défi de Cyril



Vous l’avez probablement deviné, Cyril va demander à nos pâtissiers de réinterpréter visuellement et gustativement LA spécialité bretonne par excellence : le kouign-amann. En breton cela signifie gâteau au beurre. La petite histoire raconte qu’il aurait été inventé en 1860 -une année où le beurre était produit en abondance alors que la farine venait à manquer- à Douarnenez Place Gabriel Péri chez Monsieur et Madame Crozon. Un jour de forte affluence au magasin, le boulanger Yves René Scordia manquant de gâteaux a voulu approvisionner rapidement la boutique, il avait sous la main de la pâte à pain, du beurre et du sucre. Forcément il connaissait la technique de la pâte feuilletée. Le résultat fût surprenant : un gâteau feuilleté, gorgé de beurre et de sucre caramélisé avec un petit goût de beurre noisette et de fermentation sous une croûte dorée et caramélisée, le kouign-amann était né !  Classiquement sa préparation prend une journée mais nos pâtissiers n’auront que 2 heures pour le revisiter…

Le kouign-amann se réalise un peu comme une pâte feuilletée, et se rapproche aussi d’une pâte levée feuilletée (comme pour les viennoiseries) puisqu’il alterne des couches de pâte à pain, des couches de beurre et de sucre, d’où le bon goût de beurre et de caramel. Il est à la fois croustillant en surface et moelleux à l’intérieur. Le must de la gourmandise en somme !
Nos pâtissiers devront comme toujours respecter 3 fondamentaux, sans surprise ce sera tout simplement : la pâte, le beurre et le sucre.

Voilà celui de Cyril dégusté par un bel après-midi ensoleillé sous notre petite tente au bord du lac.

D’ailleurs comme il fait grand beau, Cyril immortalise sa réinterprétation

Sympa non ?



L’épreuve technique



C’est un gâteau carrément monumental au nom imprononçable si l’on n’est pas breton, (il a fallu que je m’exerce longuement pour y arriver d’ailleurs) que j’ai déniché cette semaine dans mon vieux grimoire. Comme il se doit les crêpes sont à l’honneur, c’est le Gwastell Krampouezh. Le saviez-vous ?  C’est au XIIIe siècle en Bretagne que la crêpe a fait son apparition suite à la culture du sarrasin rapporté de croisades en Asie. Le sarrasin a permis de confectionner cette fine couche de pâte, de forme ronde. C’est le début de la galette bretonne. Bien sûr les galettes classiques existaient déjà depuis belle lurette.

Me voilà partie sur l’autre rive du lac pour les recommandations d’usage !

Lisez bien la recette

La poule n’en revient pas de ma voix amplifiée par le porte-voix

Dans ce fameux Gwastell Krampouezh on retrouve le sarrasin sous forme de biscuit, les crêpes quant à elles sont plus classiques et surtout légères car à base de froment. En résumé et pour faire court c’est un gâteau de crêpes au caramel beurre salé avec à l’intérieur des biscuits au sarrasin ! Si on décompose, il y a quand même à l’intérieur 60 crêpes, ce qui représente pas moins de 4 kg de pâte (nos pâtissiers disposent de 2 poêles et d’une crêpière) recouvertes chacune d’une pâte à tartiner maison au  caramel beurre salé et réparties entre 4 biscuits moelleux au sarrasin. Et pour le décor nos pâtissiers devront réaliser en chocolat blanc, le fameux symbole celtique à savoir le Triskell.  Tout un programme. Ce Gwastell Krampouezh devrait atteindre au moins 14cm de hauteur.
Petite remarque personnelle : c’est un excellent gâteau, en revanche je vous conseille de ne pas faire toutes les couches à la maison, vous n’êtes pas dans un concours et c’est quand même très riche, je dis ça …



La recette enfin



Le matériel : un cercle inox de 16cm, cartons or de 16 pour le montage et la manipulation, une feuille guitare ou rhodoïd pour les triskèles, tapis silicone à bord pour la cuisson, poêles ou crêpière, thermosonde.

La pâte à crêpes* :  pour environ 60/70 crêpes, 1kg de farine, 651g d’oeufs, 181g de sucre, 54g d’huile neutre*, 181g de beurre fondu, 2kg169 de lait, 181g de rhum*.
Mélanger la farine avec les œufs, le sucre, l’huile et le beurre. Ajouter le lait petit à petit puis le rhum. Laisser reposer.

Le biscuit moelleux au sarrasin* : 447g d’oeufs, 351g de sucre semoule, 410g de beurre, 235g de Jivara* ou d’un chocolat au lait de couverture à 40%, 225g de farine de sarrasin*.
Mélanger les œufs à température ambiante avec le sucre. Dans la cuve du robot et à la feuille crémer le beurre pommade puis y ajouter lentement le chocolat fondu tiède. Ajouter ensuite petit à petit le mélange œuf sucre. Incorporer la farine. Verser l’appareil sur des flexipats et cuire à 180° pendant environ 12 min*. Refroidir et détailler quatre disques de 16 cm de diamètre et 1.5cm d’épaisseur.

Le caramel mou à tartiner : 315g de crème fleurette 35%MG, 175g de glucose*, 335g de sucre semoule, 10g de fleur de sel, 365g de Jivara* ou d’un chocolat au lait de couverture à 40%, 120g de beurre de cacao*, 180g de beurre.
Faire bouillir la crème et le glucose. Cuire le sucre à 175°C, le verser avec précaution sur le mélange crème glucose puis ajouter la fleur de sel. Faire fondre le chocolat avec le beurre de cacao. Quand le mélange crème/sucres est à 90° y ajouter le chocolat fondu. Puis quand la température est à 45°* ajouter le beurre pommade en morceaux, mixer pour lisser la pâte à tartiner et refroidir. Mettre en poche.

Le montage : cuire 60 crêpes, les égaliser en utilisant le cercle inox* de 16cm comme emporte-pièce. Réaliser le montage sur un disque carton* de 16cm de diamètre afin de pouvoir le manipuler. Tartiner chaque crêpe de pâte au caramel beurre salé, inclure 1 biscuit sarrasin toutes les 15 crêpes*. Mettre au froid.

Les triskèles : mettre au point* le chocolat blanc. Sur une feuille guitare* ou un rhodoïd* dessiner au cornet ou à la poche sans douille un triskell de 16cm pour le dessus du gâteau et 5 petits de 5cm environ pour les côtés du gâteau. Laisser cristalliser*.

La finition : masquer le gâteau avec le reste de caramel à tartiner, lisser avec une petite spatule coudée*. Puis à l’aide d’une grande spatule, former de bas en haut de larges stries (voir photo). Déposer au sommet le grand triskell et les petits à mi-hauteur autour du gâteau.

Et pendant ce temps, sous notre petite tente, nous dégustons la revisite de Cyril et je lui fais découvrir ma version du Gwastell Krampouezh.



Explications utiles ou futiles



Cercle inox  : à mousse de 16cm ou à tarte pour détailler les biscuits au sarrasin et égaliser les crêpes. Si vous en avez de 18cm ce n’est pas grave, vous pouvez faire avec !

Cartons or :  de la taille de vos cercles pour le montage et la manipulation. Même remarque pour la taille s’ils sont plus grands ce n’est pas trop important non plus…

Feuille guitare ou rhodoïd  : pour les triskèles. Les feuilles guitare si vous me lisez vous savez ce que c’est. Vous pouvez aussi utiliser des feuilles rhodoïd, elles sont un peu moins souples que les feuilles guitare mais les deux fonctionnent.

Crêpière : si vous en avez une c’est parfait sinon des poêles antiadhésives feront l’affaire et je pense même que ce sera plus rapide, je dis ça, je ne suis pas bretonne. En Bretagne une crêpière s’appelle un bilig !

Tapis silicone à bord  : pour la cuisson des biscuits. Comme dans l’émission -clic-.

Thermosonde : je privilégie celui de Ikea qui ne m’a jamais lâchée, économique et fiable.

La pâte à crêpes : dans la recette plus haut vous avez les quantités d’un labo de pâtissier, mais nos candidats ont eu ces proportions : 1kg de farine, 12 oeufs entiers et 2 litres de lait pour le reste, le sucre, l’huile et le beurre, aie, je suis coquine, je n’avais pas précisé !

L’huile neutre : si possible de pépins de raisins.

Le rhum : comme toujours, il est facultatif il va parfumer la pâte, si vous n’aimez pas remplacez-le par du jus d’orange par exemple.

Le biscuit moelleux : les proportions des candidats versus les proportions pros : 8 oeufs entiers, 315g de sucre, 410g de beurre pommade, 205g de chocolat au lait, 225g de farine de sarrasin.

La farine de sarrasin : ou farine de blé noir. On en trouve partout, pas de problème particulier.

Temps et température de cuisson : toujours donnés à titre indicatif testez votre four. En pâtisserie on cuit si possible (si vous avez un four à gaz vous n’êtes pas concernés) toujours à chaleur tournante seule.

Le glucose : il va donner de la souplesse au caramel donc à la pâte à tartiner et il a empêcher au sucre de masser. Non seulement il est très utile en pâtisserie mais il se conserve  longtemps et il ne coûte pas cher.  Vous pouvez vous en procurer ici -clic-.

Le Jivara : c’est le chocolat au lait de couverture de Valrhona qu’utilisent nos pâtissiers pendant la compétition. Vous pouvez utiliser une autre marque mais conservez le pourcentage et utilisez impérativement un chocolat de couverture pas un chocolat au lait du commerce style Nestlé dessert vous seriez déçus grave !

Chocolat de couverture : c’est un chocolat dans lequel on a ajouté du beurre de cacao à la fabrication. Il est donc plus riche en beurre de cacao qu’un chocolat à pâtisser et aussi moins sucré. Il peut être noir ou au lait mais il contient au moins 32% de beurre de cacao ce qui le rend très fluide.

Le beurre de cacao : c’est la matière grasse de la fève de cacao. C’est un agent de texture qui permet d’apporter une certaine fluidité au chocolat de couverture. On le trouve sous différentes formes, en poudre après cryogénisation du beurre comme le mycryo, mais aussi en gouttes ou solide. Dans sa forme solide, le beurre de cacao apporte au chocolat son aspect solide et sa texture fondante. Il fond à la cuisson et se re solidifie au froid ce qui est parfait en pâtisserie. Petite précision utile, vous pouvez l’utiliser pour cuire les aliments salés, même les viandes, son goût est neutre et il résiste aux températures élevées tout en restant sain.

Pourquoi 45° pour ajouter le beurre : si on incorpore le beurre à trop haute température en fondant trop vite on va détruire l’émulsion et la pâte à tartiner ne sera pas lisse.

Pourquoi le caramel reste mou : c’est la matière grasse que l’on ajoute dans la recette qui va permettre d’obtenir une pâte à tartiner (un caramel donc) qui ne se solidifie pas.

Précisions de montage : sur le carton or on commence par mettre 15 crêpes avec du caramel entre chaque, un biscuit, du caramel,  à nouveau 15 crêpes, un biscuit et ainsi de suite (vous pouvez regarder en replay la masterclass avec les candidats dans l’émission à vos fourneaux) jusqu’à épuisement.

Mettre au point : tempérer le chocolat de couverture pour le travailler. Comment ça vous ne connaissez pa le mot tempérage ? C’est le procédé par lequel on obtient une bonne cristallisation – c’est-à-dire le passage de l’état liquide à l’état solide du beurre de cacao. Pour être un peu technique mais sans rentrer dans les détails, sachez juste que le beurre de cacao est composé de molécules grasses différentes ayant chacune leur propre température de fusion, sa cristallisation est donc complexe ! Il est donc impératif de respecter les courbes  de température pour stabiliser les cristaux de beurre de cacao. En savoir plus -clic-.

Cristalliser : laisser une ganache ou du chocolat prendre, le plus souvent  à T° ambiante.

Spatule coudée : indispensable quand on pâtisse, il faut en avoir au minimum 2 une petite et une plus grande

Imprimer la Recette Imprimer la Recette



L’épreuve créative :



Pour cette troisième épreuve nous allons demander à nos pâtissiers amateurs de représenter la Bretagne en gâteau. Bouées de sauvetage, ciré jaune, coiffe bigoudène, bateau ou encore béret de marin, à eux de faire preuve d’imagination. Pour nous accompagner et jurifier c’est Pièr-Marie Le Moigno qui nous rejoindra ce soir. Ce jeune chef de 33 ans a officié dans les plus prestigieux palaces parisiens ainsi qu’en Asie avant de revenir s’installer dans sa Bretagne natale à Lorient et à Vannes .

Profiter un peu du soleil entre deux dégustations, oui c’est possible…



La seconde partie de soirée : le meilleur pâtissier à vos fourneaux



Cette semaine aux côtés d’Aurélie Chaigneau, c’est Michaël Bartocetti chef pâtissier du Shangri-La puis dès fin octobre nouveau chef pâtissier du Georges V à Paris qui nous fera découvrir sa version du kouign-amann.
Côté masterclass, c’est Djellza et Stéphanie qui m’aideront à réaliser le Gwastell Krampouezh.
Pièr-Marie Le Moigno
quant à lui nous livrera l’un de ses secrets à travers une astuce de professionnel, la réalisation d’une guimauve en forme de triskell.
Pour la recette aux milliers de vues sur Internet le rainbow crêpes cake ce sont Djellza et Mohamed qui vont la réaliser. Sans oublier Loris, notre reporter tout-terrain qui se rendra à Douarnenez sur les traces du kouign-amann et de son plus grand spécialiste : Thierry Lucas, et bien sûr le fameux bêtisier … Stay tuned

Et ne manquez pas la semaine prochaine une émission un rien coquine : 50 nuances de crème !

Enjoy

Qu'en pensez-vous ?
Les commentaires
  • Alannie 25 septembre 2019

    Bonjour Mercotte! orgie de beurre en perspective! l’épreuve technique promet elle aussi quelques fou rire.
    Encore un chouette moment de détente ce soir et toujours quelques choses à apprendre dans les explications souvent plus utiles que futiles…bisous

  • Manuela Franquin 25 septembre 2019

    Hello Miss Mercotte ! Il m’a l’air très bien ce gâteau !!! Je pense le faire mais en réduisant les quantités ! En divisant par 2 ça devrait le faire !

    Bonne journée !

  • Mauricette 25 septembre 2019

    Vivement ce soir,
    Houlala pas facile la recette… les pauvres!(lol)
    Merci pour tous les bons conseils que vous nous offrez et très belle journée à vous.
    Bisous Mercotte

  • fafia 25 septembre 2019

    wouah …. que dire d’autre … mais nous aimerions avoir l’odeur …juste une tuerie ..

    merci Mercotte

  • Yvinec 25 septembre 2019

    Pitié du rhum et de l huile dans la pâte à crêpes c’est n importe quoi !!!
    Du beurre demi-sel oui !!!!

  • Dylett 25 septembre 2019

    Bonjour Mercotte ,
    Quel plaisir ! de vous retrouver dans  » Le meilleur Patissier  » Encore plein de choses à apprendre …
    Si je puis me permettre pourquoi traduit on toujours le Kouing amann ,par Gâteau de beurre ? Eh bien non.
    C’est le « Cul de Beurre ». Je n’ai jamais dégusté d’aussi bon qu’à la Pâtisserie Le Moan tout comme les crêpes de chez Marie Jeanne et ça …à Douarnenez. Hélas ! ça n’existe plus…

    • Dylett 25 septembre 2019

      Bonjour , je viens de faire un commentaire sur le Kouing Amann .
      Pouvez vous me dire la raison pourlaquelle il ne peut être publié ? Cordialement

      Réponse souhaitée.

    • mercotte 25 septembre 2019

      je ne suis pas Bretonne et l’équipe de rédaction a écrit gâteau de beurre ils ont du trouver ça quelque part mais je ne connais pas leurs sources désolée ! merci en tout cas pour les précisions 😉

    • Marie claude Renevot 26 septembre 2019

      Oui le meilleur kouing amann chez le moan à l époque rue jean jaures a Douarnenez, les paumés. ?.hum un régal. Si vous trouverez toujours un bon kouing amann a Douarnenez aujourd hui !

  • Coco de Nice 25 septembre 2019

    coucou Mercotte !
    un sacré gâteau ce Krampouzemachinchosebidule dit donc ! 60 crêpes ! boudi de boudi !
    ça va en faire des crêpes à faire sauter hi hi !
    j’ai hâte de voir ça
    le kouintruc de Cyril est à tomber rien qu’à le regarder
    je n’en ai pas souvent mangé, ça ne court pas les rues à Nice, mais il faut l’avouer c’est très bon quand c’est bien fait
    bisous Mercotte et merci pour ce bel article bien complet

    • mercotte 25 septembre 2019

      Bonne soirée ma Coco en tout cas, le truc machin chose il est très bon, mais il faut rester raisonnable dans les proportions c’est certain !

  • Lott 25 septembre 2019

    Toutes ces gourmandises bretonnes oh la la une super soirée en perspective !!
    Belle soirée Mercotte merci pour ce partage gourmand

    • mercotte 26 septembre 2019

      J’espère que vous vous êtes amusée alors 🙂

  • Johanna 25 septembre 2019

    Elle est dingue cette recette … 70 crèpes ! 🙂

    • mercotte 26 septembre 2019

      On va dire ça comme ça, ceci dit avec des proportions normales, c’est plutôt bon et gourmand !

  • Fab 25 septembre 2019

    HUm , à tester :p
    Mais de grâce, faites plaisir aux bretons en prononçant pour une fois correctement Kouign-aman.

    • mercotte 26 septembre 2019

      N’est pas breton qui veut, dommage effectivement !

  • Lenou 25 septembre 2019

    Dommage de pas avoir choisi une vraie recette pour la technique ! Parce que le Gwastell Krampouezh … Aucun breton sain d’esprit n’aurait pu inventé un machin pareil. 😅 Oh et du beurre doux pour le kouign amann ? Soit on fait les choses biens, soit on fait rien. Franchement …

    • mercotte 26 septembre 2019

      N’oubliez pas Lenou que ce n’est que de la télévision et qu’ils veulent du spectaculaire, je suis un peu de votre avis mais c’est pour la vraie vie 😉

  • cazlme 26 septembre 2019

    Rien que de regarder l’émission hier, j’ai dû prendre 1 kg.
    Que de beurre, de pâtes, de sucre …
    En tout cas nous avons bien rigolé. Il suffit de ne pas prendre au sérieux ces recettes abracadabrantes spéciales télévision.

    • mercotte 26 septembre 2019

      C’est bien le cas de le dire abracadabrantes, c’est le mot juste 😉 à bientôt , la semaine prochaine sera pas mal non plus !

  • Demange 26 septembre 2019

    Bonjour Mercotte,
    Tout d’abord merci pour votre partage d’expérience et de votre passion, grâce à vous j’ai repris goût à la pâtisserie. Bon ce gateau de crêpes un peu pouf pouf non ? J’aimais bien cette expression elle s’amusait.
    Bonne continuation à vous et à toute l’équipe.
    Isabelle

    • mercotte 26 septembre 2019

      pas trop pouf pouf si on fait un seul étage et que l’on ne met pas trop de crêpes la pâte à tartiner au caramel est très bonne !

  • Emilie 26 septembre 2019

    Bonjour
    Hier dans l’émission il était utilisé du rhum blanc pour faire les crêpes 😵😵
    Pourquoi ce choix? Pourquoi pas du rhum brun type negrita ?
    Merci de votre retour

    • mercotte 26 septembre 2019

      Lol, mais Negrita c’est la négation du rhum il n’y a pas pire, c’était un rhum agricole excellent et parfumé nous aurions effectivement pu utiliser un rhum ambré de 5 ou 7 ans d’âge ça marche aussi mais jamais au grand jamais du Negrita on va dire pour comparer avec du vin par exemple c’est comme si vous buviez un vin dans une bouteille plastique au lieu d’un cru classé voilà voilà ! belle journée ! http://www.rhum-clement.com/fr/rhum-blanc-40

  • Dylett 26 septembre 2019

    Un grand BRAVO Mercotte,
    Quelle belle surprise ! Quelle artiste ! Vous m’avez tenue en haleine jusqu’à la fin .
    Je vous remercie de m’avoir appris à faire les feuilletés que je réussi bien .A présent il me faut réaliser ce
    Kouing Amann.
    Une parenthèse sur le nouveau look de Cyril ( Coupe de cheveux parfaite, mais quel dommage ! cette barbe , je n’apprécie pas, ni en pâtisserie ni en cuisine…) Mais bon, les goûts et les couleurs…
    Merci à tous les deux pour tous vos bons conseils. Cordialement.

  • Derrien 28 septembre 2019

    Bonjour Marcotte,
    Merci pour tous vos conseils et les « fous rire » pendant l’émission….
    Je cherche sans succès la recette du kouing aman de Cyril , elle me tente bien avec sa crème «  légère !!!!!
    Je vous remercie
    Michèle.

  • Derrien 28 septembre 2019

    Bonjour Mercotte,
    Merci pour tous vos conseils et les « fous rire » pendant l’émission….
    Je cherche sans succès la recette du kouing aman de Cyril , elle me tente bien avec sa crème «  légère !!!!!
    Je vous remercie
    Michèle.

    • mercotte 2 octobre 2019

      désolée je n’ai que mes recettes de l’émission peut être sur le site de M6 non ?

      • Derrien 2 octobre 2019

        Merci quand même !!!!
        Non je n’ai rien trouvé en « fouillant «  sur M6….

  • Cyril l'autre 29 septembre 2019

    Bonsoir ma Jacqueline,
    je me demandais si dans cette recette on pouvait utiliser, à la place, de la farine de châtaignes qui, je trouve, donne souvent un goût plus savoureux au final et qui plus est, est sans gluten
    Qu’en pensez-vous?

    PS/ Et bon anniversaire en passant ! 😉

    • mercotte 2 octobre 2019

      en Bretagne c’est le sarrasin, mais ça ne mange pas de pain d’essayer mais pas seule elle ne réagit pas comme une farine classique il faut adapter faire un mélange avec un peu de T55 je pense, mais je n’en suis pas certaine pour autant !
      Et non, Internet dit n’importe quoi je ne donne jamais ma date d’anniversaire alors ils brodent mais merci quand même !

  • Ana 29 septembre 2019

    Bon, testée pour le dessert de ce midi. 2 étages seulement et bien c’est une arnaque. Il est IMPOSSIBLE que vous ayiez fait votre montage avec cette ganache. En respectant à la lettre et avec tous les éléments froids, j’ai obtenu le même resultat que les candidats. Ça glisse et ça ne peut pas recouvrir le gâteau. Le gâteau présenté pendant l’émission était avec une ganache crème, pas caramel. Il est evident que la texture n’est pas la même.

    • mercotte 2 octobre 2019

      Et pourtant ,je l’ai fait en amont de l’émission et je n’ai eu aucun problème
      Avez vous utilisé le Jivara et le beurre de cacao avez vous fait une bonne émulsion ? tous les détails comptent .. IL faut bien laisser refroidir la pâte à tartiner et sincèrement ça marche très bien elle est onctueuse à souhait et tartinable sans problème mais en prenant son temps. les candidats n’ont pas assez utilisé la cellule de refroidissement mise à leur disposition ou n’en ont pas eu le temps d’où les cata ! mais si on prend son temps si on fait la pâte à tartiner la veille aucun souci

  • Joséphine 8 octobre 2019

    Recette coup de coeur ! Vous avez du style et du talent, merci !

  • Andréa 23 octobre 2019

    Wahou quel gâteau de crêpes
    Jai déjà fait un gâteau avec ces éléments mais rien avoir avec le votre très élaboré et qui nourrirait un régiment ^^
    J’en reste bouche bée
    Merci Mercotte pour cette fenêtre si ensoleillée>
    Nous en avons besoin du côté de Narbonne aujourdhui !
    Bises du midi sous la pluie
    Je fais tout avec gaîté aussi ^^
    Andréa

    • mercotte 23 octobre 2019

      Dommage nous en Savoie il fait beau et doux ! Bonne soirée devant la télé alors 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À propos de…

Photo - Mercotte Je ne fais rien sans gaité ...

Mon secret ? Un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise !

par Marie Etchegoyen

Abonnements

S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Hellocoton

Chroniques France Bleu

  • Vendredi 15 novembre
    Le livre Pourquoi les spaghettis bolognese n'existent pas ? la suite
  • Jeudi 14 novembre
    Le livre Pourquoi les spaghettis bolognese n'existent pas ?
  • Mercredi 13 novembre
    Le meilleur pâtissier : la vie en rose
  • Mardi 12 novembre
    La cuisine de Mercotte : le chocolat cru
  • Lundi 11 novembre
    Livre : Les incontournables,10 chefs engagés dans une gastronomie responsable sélectionnés par 180°C
  • Vendredi 8 novembre
    Livre : Les incontournables,10 chefs engagés dans une gastronomie responsable sélectionnés par 180°C
  • Jeudi 7 novembre
    Le livre : Les incontournables,10 chefs engagés dans une gastronomie responsable sélectionnés par 180°C
  • Mercredi 6 novembre
    Le meilleur pâtissier sur M6 : les princesses et les princes ...le rêve devient réalité et c'est magique !
  • Mardi 5 novembre
    Le livre "Les incontournables ,10 chefs engagés dans une gastronomie responsable sélectionnés par 180°C"
  • Lundi 4 novembre
    Le livre Les délices de Mercotte Edition M6 en dédicace à Fnac Chambéry le 6 Novembre 2019 15h

Vidéos sur les macarons

Macarons à la meringue italienne et ganache montée



Vidéo incluse dans l'Application « Macarons HD »


Vous aimerez peut être …

Le Post-It !

Nouveauté

cyril_1.jpg 

Retrouvez toutes les recettes de l'émission

Le Meilleur Pâtissier classées par saison

C'est ici-clic-

IMG_8722.JPG

Et aussi une rubrique Tartes

dans la table des matières

-clic-

france_bleu.png

Retrouvez moi tous les jours du lundi au vendredi à 10h40

sur France Bleu Pays de Savoie

retrouvez les chroniques dans la rubrique 

ici-clic-  

L'actualité autour de la cuisine, les trucs et astuces, les nouveautés

c'est de temps en temps sur

À Table et Compagnie

logoatec_1.png

Pour les foodistas une seule adresse

10885580_1001045469912756_4432301111197614046_n.jpg

Une vraie caverne d'Ali Baba -clic-

Actualités et évènements à venir

En kiosque 

le n°38 de

Fou de Pâtisserie 

Des recettes gourmandes

pour les fêtes

Nouveau le hors-série n° 3

Spécial Christophe Michalak

   

FDP_20HS2_20TARTE_20COUV0.jpg

Le hors-série spécial tartes

Régalez-vous !

Vous aimerez peut être :
Fermer