Suivez le blog :

Trucs, astuces et généralités pour réaliser des glaces et sorbets maison

vacherin1.JPG

On a tous envie de glaces et sorbets maison et il existe dans le commerce des appareils spécifiques de toutes sortes et à tous les prix et surtout diverses astuces pour se rapprocher des glaces des pâtissiers.
Postulat de départ : il faut savoir qu’il est difficile d’obtenir une glace comme chez les professionnels, on peut s’en approcher, particulièrement avec une turbine et en la dégustant rapidement, mais le problème se pose pour la conservation ! 
Une fois intégré ce paramètre, il est évident que l’on peut quand même faire d’excellents sorbets ou glaces maison et cerise sur le gâteau, on sait ce que l’on a mis dedans.
Les principes de bases :  à ne jamais oublier, des ingrédients frais et de qualité, du lait de ferme si possible, des bons œufs, des fruits de saison

IMG_0001_1.JPG



Les différents desserts glacés …



Sans sorbetière : en général ils ne posent pas de problème de texture puisque consommés en principe en totalité.
Les granités, une base de sorbet placée dans un bac que congélateur que l’on gratte régulièrement à la fourchette jusqu’à la prise et qui se consomme de suite.
Les parfaits, soit une crème anglaise et de la crème fouettée avec ou sans meringue italienne, soit une pâte à bombe- jaunes d’œufs cuits au sirop – et de la crème fouettée.
Les nougats glacés, meringue italienne au miel crème fouettée, fruits secs et fruits confits,
Les préparations au Thermomix ou au blender à consommer immédiatement : des fruits congelés broyés minute avec un jus de citron. Certains ajoutent un blanc d’œuf cru –dans ce cas-là une meringue italienne est préférable du point de vue bactériologique- mais ce n’est pas une obligation, on peut le remplacer par un yaourt ou un fromage blanc battu.

Avec sorbetière :
Les sorbets, à base d’eau et de sucre -un sirop donc- de fruits ou d’alcool, liqueur ou infusion et sans matière grasse ajoutée. Si on remplace le sirop par une meringue italienne on obtient une texture mousseuse c’est alors un spoom.
Les glaces : à base de lait, crème et jaunes d’œufs.

 emmanuel_ryon_une_glace_a_paris.jpg



Le matériel : quelle sorbetière choisir ?



Bien sûr – mais ne rêvons pas- si vous avez la chance d’avoir un pacojet*, ce qui chez les particuliers relève de l’exception, vous aurez le top du top, mais là n’est pas le propos !
Aparté : Le pacojet est vendu avec toute une série de bols avec des couvercles, (oui il faut aussi avoir de la place dans son congélateur, j’ai d’ailleurs failli en acheter un d’occasion à une époque de ma vie) on peut ainsi préparer ses mix de glaces et sorbets sucrés ou salés que l’on congèle et au moment de servir, sans décongélation on pose le bol sur la machine et grâce à un couteau de précision qui tourne à 2000 tours minute elle broie finement juste la quantité nécessaire en 20 secondes ou 1 à 2 minutes selon le nombre de parts désirées. On remet ensuite au congélateur le reste du mix. Les crèmes glacées et les sorbets ont une texture et une température idéales

sorbet.jpg

Les sorbetières comme aux Antilles combinant un seau en bois et une cuve cylindrique en métal, entre les 2 des glaçons et du sel, et un peu de force dans les bras pour actionner une manivelle que l’on tourne à la main, cela donne d’excellents sorbets ou glaces, à consommer minute. Pourquoi pas, nos grandes mères en ont usé et abusé ! Un peu désuet quand même !

gelatojpg.jpg

Le même système existe aussi, j’en ai encore une dans un placard, sans manivelle mais avec un bol plastique et une cuve en métal, toujours en utilisant du gros sel et des glaçons, le tout posé sur un blog moteur et qui vous donne d’excellentes glaces ou des sorbets en même pas 30 minutes. Démodé ? Peut-être !

vieille_sorbet.jpg

La sorbetière électrique simple, que l’on met dans le congélateur que l’on branche et qui tourne, pas très efficace, les glaces ont des paillettes et sont souvent très dures, mais nous nous en sommes contentées à défaut au milieu du siècle dernier ! Existe-elle encore ? Je vous conseille les vide-greniers, je ne vois pas d’autre solution. Heureusement le monde de l’électroménager avance à grands pas, les temps changent…

glaces_kajpg.jpg

Les sorbetières à accumulation : faciles à utiliser, pour obtenir un dessert glacé en moins de 30 min, il suffit d’un bol placé au congélateur quelques heures à l’avance. Il va emmagasiner le froid grâce à une solution saline et le restituer lors du turbinage de la préparation. Certains robots comme le KitchenAid proposent ce bol à accumulation en accessoire. Vous versez votre préparation de glace ou de sorbet, vous placez le couvercle muni d’une pale rotative. Vous branchez l’appareil et la pale se met à tourner. Il faut en général compter entre 25 et 35 minutes pour obtenir une glace onctueuse, homogène et sans paillettes enfin si on la consomme rapidement.
Les avantages : le coût, entre 20 et 100 euros et l’efficacité.
Les inconvénients : vous ne devez pas oublier de placer le bol au congélateur 6 voire 12 heures avant selon les marques. Certaines marques ont des modèles compacts conçus pour la taille des tiroirs. Vous ne pouvez à moins d’avoir plusieurs bols faire plusieurs glaces à la suite. Et contrairement à une turbine ou le froid va en augmentant, ce qui est plus logique, avec la sorbetière à accumulation c’est juste le contraire, le froid du départ diminue au fil des minutes.

turbine.jpg
Le top : la turbine à glace : l’appareil fabrique lui-même du froid, ce qui permet de préparer un sorbet ou une glace rapidement et directement, sans passer par le congélateur. Une sorbetière autonome, qui dispose de son propre système de réfrigération.
Les avantages : sur les modèles haut de gamme, lorsque la glace atteint la consistance idéale la machine s’arrête. Pas de risque de bloquer le moteur on sait quand la glace est prête et onctueuse à souhait. La possibilité de faire plusieurs parfums à la suite car la plupart du temps la cuve en inox est amovible. La vitesse de rotation des pales qui améliore le foisonnement, l’incorporation d’air, et donne une glace onctueuse. Le turbinage de la glace se fait à une température négative constante On peut facilement ajouter des ingrédients (éclats de chocolat, de noisettes…) en cours de préparation.
Les inconvénients : le coût qui s’explique par le fait que l’appareil est un véritable petit congélateur. Il peut varier de 150 à 500 euros pour les plus performants. Il faut être gourmand de glaces pour rentabiliser l’appareil. Et l’encombrement si l’on possède une petite cuisine.

gelato_gelatissimo.jpg

Mes conseils : Il est préférable de turbiner glaces et sorbets au dernier moment pour se rapprocher de la texture idéale de dégustation. Essayez de n’en faire que la quantité suffisante pour tout consommer.
Heureusement nous allons voir qu’il existe quelques solutions pour améliorer le résultat.

glacess.jpg



Des solutions existent pour conserver le moelleux des glaces



Vous vous posez souvent la question : pourquoi quand je stocke mes glaces au congélateur je n’arrive pas à retrouver la même texture qu’à la sortie de la sorbetière ?

t__l__chargement__2_.jpg

Comment éviter ce problème ?
Une solution ménagère a longtemps consisté à sortir les glaces du congélateur un peu à l’avance les mettre un moment au réfrigérateur puis de les mixer au moment de les servir pour leur redonner de l’onctuosité ! Oui mais ça c’était avant, la médiatisation de la pâtisserie a permis de découvrir d’autres méthodes moins contraignantes et surtout plus efficaces !

r__flechir.jpg

Comprendre pourquoi les glaces durcissent : tout simplement par ce que l’eau gèle plus vite que les autres composants des glaces et sorbets et forme des cristaux. Le principe de base c’est d’ajouter du gras, lait crème jaunes d’œufs, et de la matière sèche, sucre, glucose, lait en poudre. Ce sont des stabilisateurs qui vont emprisonner l’eau et empêcher l’agglomération des cristaux de glace. Ils vont aussi améliorer la durée de conservation, ralentir la fonte et donner plus d’onctuosité à condition de respecter les bons pourcentages. Si vous en mettez trop, vos glaces et sorbets auront une texture sableuse désagréable.
Heureusement de nos jours on trouve facilement même pour la « responsable des achats » l’expression à la mode pour désigner la ménagère- des stabilisateurs adaptés prêts à l’emploi, mais il existe aussi d’autres alternatives.



Ce qui va améliorer la consistance



t__l__chargement.jpg

Les sucres : l’inconvénient du sucre en poudre classique c’est qu’il cristallise, il est intéressant de l’associer en fonction de la recette choisie avec d’autres sucres comme le glucose, le sucre inverti, le miel, On utilise un sucre inverti au fort pouvoir antigel pour les glaces qui ont tendance à durcir, celles qui contiennent beaucoup de matières grasses végétales, chocolat, fruits secs mais attention tout comme le miel qui est un sucre inverti naturel il sucre plus. Pour les glaces à base d’alcool, qui lui gèle à une température beaucoup plus basse on préférera le glucose atomisé à faible pouvoir antigel. C’est encore différent pour les sorbets en fonction du taux de sucre des fruits.

Le gras :

glaces1.jpg
Le lait : utiliser bien sûr du lait entier ou mieux encore du lait cru, la matière grasse du lait va donner du corps, du goût puisque le gras fixe les arômes et aider au foisonnement.
La crème : entière à 35%, crue à plus de 40%, crème double ou triple elles contiennent forcément plus de matières grasses que le lait donc elles cristallisent plus lentement. Une glace riche en crème sera plus onctueuse.
Le lait concentré sucré : si vous êtes un bec sucré il existe des recettes rapides crème fraîche + lait concentré + parfum qui donnent paraît-il de bons résultats.
Les jaunes d’œufs : ils apportent de la matière grasse, ils vont aussi ralentir la fonte et donner de l’onctuosité. Une glace à base de crème anglaise riche en jaunes d’œufs aura donc une meilleure consistance.

Les matières sèches.

vacherin8.JPG

Le plus facile à utiliser aussi bien pour les glaces que pour les sorbets c’est bien sûr le lait en poudre à 0% MG, ne vous en privez pas. Il évite la cristallisation, a un fort pouvoir d’absorption donc retient l’eau, il aide au foisonnement c’est-à-dire à l’incorporation de l’air, et il donne du corps à la préparation et ralentit la fonte. Ne pas dépasser 10%.
Le glucose atomisé extrait de l’amidon de maïs ou de la fécule de pomme de terre retarde la cristallisation, absorbe l’humidité et en plus d’apporter de la matière sèche, il diminue la sensation de sucré. A doser avec précision pour ne pas avoir une glace pâteuse et collante en bouche. Pour les dosages consultez les indications sur les produits-clic-.

apprenez_l_art_de_la_glace_et_des_sorbets.jpg

Attention, il ne faut pas oublier que le principe de base même pour les glaces maison, c’est la maturation de votre mix, c’est à dire votre base de glace et sorbet. Idéalement 24 heures et au minimum 6/8 heures, alors anticipez pour mettre toutes les chances de votre côté. De même pour avoir une bonne glace il faut une recette bien équilibrée et de bons produits de base.
La maturation : chez les perfectionnistes amateurs non professionnels la maturation ne peut qu’améliorer le résultat, elle va permettre à tous les éléments d’interagir entre eux, la préparation va gagner en volume, comme gonfler un peu sous l’effet des stabilisants et on aura une homogénéisation de l’ensemble ce qui va améliorer le taux de foisonnement. La température de la préparation sera parfaite pour l’intégrer dans la sorbetière que l’on ne remplira qu’aux 3/4. A titre d’exemple les glaces industrielles foisonnent à 100%, donc on achète de l’air, les glaces artisanales ou maison foisonnent aux alentours de 35%.

A vos marques, prêts, turbinez …

Qu'en pensez-vous ?
Les commentaires
  • cerise 27 juillet 2016

    Mercotte j’ai regardé toutes vos émissions à la télévision. J’ai acheté le robot KitchenAid avec le bol et vous ne donnez pas de recettes ici pour qu’on est ni paillettes ni béton. J’en suis triste

    • mercotte 28 juillet 2016

      donc vous n’avez pas tout lu avec attention , je ne suis pas fan des bols à mettre au congélateur sauf si vous déguster le sorbet ou la glace de suite, c’est simple et même avec une turbine lire le postulat de départ

      • Pelletier 2 novembre 2017

        Bonjour Mercotte,
        Je suis comme cerise. En plus j’ai acheté du stab glace, sucre inverti et sirop de glucose. Je fais ma crème la veille et elle passe la nuit voir plus au frigidaire, et mon bol à turbine pareil mais lui au congélateur.
        Pour 1 litre de crème pouvez vous me dire combien je dois mettre de stab glace, de sucre inverti et de glucose.
        Comprenez bien que moi je préfère la faire (voir plus d’une ) à l’avance pour profiter de mes amis.
        Vous n’êtes pas fan mais nous on a investi.
        Merci de bien vouloir me répondre.
        Cordialement

        • Sandrine 6 mars 2019

          Si j’étais Mercotte, je ne vous répondrai pas, elle ne vous a pas dit d’investir, alors prenez des cours chez des pros au lieu d’obliger Mercotte à vous répondre, le respect d’abord ????

          • Lemoine 15 juillet 2020

            Ho la pas sympa du tout la réponse de madame je sais tout !!!

        • mimi 18 août 2019

          bonjour moi je met du sirop d’agave ou du miel et ma glace est juste top a la sorti du congélateur je peux faire de suite des boules

          • Aude CHAIGNON 18 août 2019

            Bo.jour auriez-vous la recette?
            En.vous remerciant
            Bonne soirée

          • mercotte 19 août 2019

            Une recette de quoi Aude ? il y a une rubrique glace et sorbets dans la table des matières onglet recettes !

          • mercotte 19 août 2019

            Ah désolée je croyais que vous me demandiez à moi mais je vois que vous parliez à mimi 😉 😉

          • Deurdilly Christine 29 janvier 2020

            Merci de ce conseil

        • Yasmine 26 mai 2020

          Bonjour, si il s’agit d’une glace avec de la crème (donc un pourcentage de matière grasse importante) , mettre 2 à 3 g de stabglace par litre , sinon glace moins grasse 5 à 6 g par litre.

    • JOLLY Dominique 11 octobre 2019

      Bonjour
      À lire les commentaire, j’avais tort, je pensai pouvoir stocker les glaces maisons je viens de recevoir ma turbine koening hf320 c surtout pour faire des bûches glacées
      Merci pour les commentaires et leurs réponses,

  • Zouz 10 novembre 2016

    Bonjour Mercotte,

    Je voudrais réaliser l’Alaska Bomb que vous avez présenté hier à LMP. Mais je n’ai qu’une sorbetière qui aura déjà servie à faire la glace à la vanille, alors je ne sais pas comment réaliser le sorbet framboise, je n’ai qu’une centrifugeuse qui n’est pas conçue pour faire sorbetière, auriez vous une astuce?

    Merci d’avance et merci pour cette recette qu’il me tarde d’essayer!!

    • mercotte 11 novembre 2016

      et bien vous les faites l’une après l’autre tout simplement !

  • titmangue 10 novembre 2016

    Je me suis bien creusé la cervelle pour trouver les astuces pour rendre les glaces onctueuses mais c’était peu clair…. Alors merci Mercotte pour les renseignements. Mais j’ai toujours des interrogations : sucre invertit ou glucose ? si c’est à mélanger au vrai sucre : dans quelles proportions ? ou à utiliser pur ? Quelle équivalence avec le sucre ?
    Pour faire au mieux quels produits à associer ? Je ne sais plus quoi choisir….
    Merci de vos lumières

    • mercotte 11 novembre 2016

      si tu as bien lu, tout au début de mon propos, tu as vu que l’on n’obtient jamais à la maison le même résultat que chez les professionnels, donc je préfère toujours turbiner au dernier moment ou quelques heures avant ce qui m’évite d’ajouter des trucs dans mes glaces, par contre tu trouveras grâce à Mr Google les détails plus précis 🙂 🙂

  • saziya 7 décembre 2016

    bonjour mercotte,

    merci pour ces précisions. as-tu une bonne recette de glace a la vanille et aux fruits rouges pour réaliser une buche de noel en sachant que je serai obliger de réaliser l’une d’elle en avance car j’ai simplement une sorbetiere avec la cuve a mettre au congèle avant. pour un miroir auc fruits rouges pour enrober la buche dois-je le mettre directement sur la buche ou il y a une astuce pour qu’il adhère bien a la glace au moment de le faire couler?

    merci d’avance

    • mercotte 8 décembre 2016

      toutes les recettes de glaces que j’ai sont dans la rubrique glaces de la table des matières, et pour le glaçage, je ne suis pas vraiment une spécialiste donc il faudrait demander à quelqu’un de plus qualifié je n’en fais pas car je n’aime pas trop ! désolée

  • Baboune 3 février 2017

    Bonjour merlette,
    Je souhaite préparer des sorbets fraises avec une turbine et de les conserver quelques mois dans le congélateur. Comme stabilisateur je pensais utiliser de la farine de caroube. Est-ce possible et efficace ? Sinon lequel serait le plus naturel ?
    Merci de votre réponse.

    • mercotte 3 février 2017

      tout est dans l’article je ne peux vous en dire plus perso je n’utilise pas de stabilisateur et je consomme mes sorbets et glaces de suite, à vous de tester donc 🙂

    • JOLLY Dominique 11 octobre 2019

      Bonjour
      À lire les commentaire, j’avais tort, je pensai pouvoir stocker les glaces maisons je viens de recevoir ma turbine koening hf320 c surtout pour faire des bûches glacées
      Merci pour les commentaires et leurs réponses,

  • denree 27 mai 2017

    je vous adresse un grand merci car grace a vous et l’emission le meilleur patissier ma fille de 10 ans c’est trouve une passion et une vocation pour la patisserie elle veut en faire son metier et veut aller dans les grandes ecole de patisserie. du coup on patisse souvent et votre site me sert de support et de conseil alors continue pour notre grand plaisir et encore merci

    • mercotte 29 mai 2017

      C’est super, c’est un métier de passion et si elle l’a ça va marcher !

  • Sauté 20 décembre 2017

    Bonjour,
    Très intéressant votre site. Je vais revenir vers vous ! A bientôt.

  • Sauté 20 décembre 2017

    Bonjour Mercotte,
    Je réalise des glaces avec turbine magimix. Elles sont excellentes texture et saveur. Sauf qu’elles sont collantes dans le sens où la boulle sort de la cuillère sous forme de filament !!! A quoi ça peut-il etree dû ?
    Merci pr votre réponse.

    • mercotte 21 décembre 2017

      Ce n’est effectivement pas du tout normal , ça ne m’estjamais arrivé, tout dépend je pense des produits utilisés de leur qualité mais j’avoue que j’ai du mal à comprendre ! trop turbiné, pas assez ? je reste sans réponse !

    • Ibrahim 3 août 2020

      Sauté, Mercotte ne sait pas vous répondre, alors qu’elle a écrit elle-même l’explication dans le texte plus haut.
      extrait :  » A doser avec précision pour ne pas avoir une glace pâteuse et collante en bouche » (elle parlait du sirop de glucose et glucose atomisé)

      Mercotte : est-ce vous qui écrivez vos textes ? J’ai parfois l’impression, lorsque l’on lit vos réponses, de lire les écrits d’une débutante agressive. Qu’en est-il réellement ?
      Cordialement, Ibrahim
      (et bon Aid à tous !)

      • mercotte 3 août 2020

        Oui c’est bien moi qui écrit les réponses mais parfois, les gens ne se rendent pas compte du temps qu’il faut pour essayer d’anticiper les questions dans le paragraphe dédié et ils les posent alors que la réponse est déjà donnée dans l’article, alors oui parfois ça m’énerve un peu, plus on en donne avec l’esprit de transmission et partage qui est le mien sans contrepartie bien évidemment plus certaines personnes en redemandent sans se rendre compte de tout ce que cela implique, mais bon la majorité de mes lecteurs sont des gens supers et sympas et j’essaie de les aider au maximum dans la mesure de mes compétences ! je ne suis pas une pro il faut bien le comprendre aussi ! parfois ils auraient intérêt à poser directement les questions à des pros 😉 😉

  • Sauté 20 décembre 2017

    Vos explications sont très claires. Merci

  • Cadin 3 février 2018

    Bonjour mercotte
    Un gd Merci pour tous ces conseils vous êtes génial avec cyril continuez ainsi .
    Moi ma question était peux ton utilisé du sirop de glucose à la place du glucose atomisé pour les glaces.ou faut il que j’achète spécialement le glucose atomisé ? Afin de faire mes glaces .un gd merci d’avance. Continuez à nous impressionner bisous

    • mercotte 4 février 2018

      De toute façon les glaces maison ne seront jamais comme celles des professionnels essayez avec le sirop de glucose mais ça m’étonnerait , je n’ai jamais essayé et je ne suis pas chez moi donc je n’ai pas l’excellent livre d’Alain Chartier sous la main

  • Cadin Marie Élise 7 février 2018

    Un gd Merci pour votre réponse. J’ai essayé avec le sirop de glucose et elle pas parfaite mais sa se mange . Je vous souhaite une bonne continuation et je vous dis à très vite pour de nouvelle aventure bonne soirée

  • JC 29 octobre 2018

    Bonjour Mercotte,

    Mon nougat glacé est, au goût » super bon mais, petit problème, il reste assez mou.
    Que faire pour que sa consistance soit plus ferme ?

    Merci aussi pour votre site, vos émissions….

  • Georges Muriel 10 décembre 2018

    Bonsoir Mercotte je viens de ressortir ma sorbetière girmi gran gelato reçue en cadeau de mariage il y a 30ans je voulais faire une bonne glace à mon petit fils malheureusement je ne trouve plus le mode d’emploi et ne sais plus la quantité de glaçons et de gros sel qu’il faut mettre pourriez-vous me renseigner merci

    • mercotte 11 décembre 2018

      alors c’est au pif, une couche de glaçons une couche de gros sel jusqu’au 3/4 de la sorbetière en gros on utilise un kilo de gros sel !

  • Oliv 17 décembre 2018

    Ma recette, sans sorbetière, ni turbine, ni stabilisants (mais avec un robot mixeur et un batteur électrique, quand même) :

    1 robot coupeur-mixeur
    1 batteur électrique
    1 casserole moyenne
    1 spatule silicone
    1 cuillère à soupe
    1 cuillère à café
    1 grand couteau
    3 bols ( 1,5L à 4L)
    Film alimentaire étirable.

    Jour 1, soir :
    Remplr le plus grand bol d’eau ben froide (il doit pouvoir cntenir la caserole).
    Compter les oeufs.
    Séparer le blanc des jaunes, peser et réserver les blancs au frigo et peser les jaunes.
    Mettre ce poids en sucre dans un bol, et cinq fois ce poids en lait dans la casserole et la mettre à chauffer.
    Ajouter les jaunes d’oeufs dans le bol et y ajouter encore 1 cuillère à café de farine (ou maïzena) pour chacun.
    Battre ce mélange, quand le lait est sur le point de bouillir, l’ajouter sans arrêter de battre, en plusieures fois.
    Remettre le mélange dans la casserole à petit feu, et sans arreter de remuer en raclant soigneusement les bords et le fond, attendre un bon épaississement.
    Placer la casserole dals l’eau bien froide, toujours en remuant jusqu’à ce que le mélange (crême anglaise ou crême pâtissière) soit à température ambiante.
    Verser cette crême dansle plus petit bol et couvrer avec du film alimentaire au contact de la crême.
    Placer le bol au congélateur pour la nuit avec le bol et le couteau du robot, les fouets du batteur, le couteau, la spatule et les autres bols. Y mettre aussi la moitié du poids des blancs d’oeufs en sucre.

    Jour 2, matin:
    Battez les blancs en neige dans le petit bol sorti du congékateur et y ajouter le sucre placé au congélateur petit à petit, sans arreter de foueter. Réserver au frigo.
    Sortir la crême pâtissière du congélateur, la décoller à l’aide du couteau de son bol, la découper rapidement en « cubes » assez petits à mettre dans le bol du robot, et faire tourner. Il Faufra à l’aide de la spatule « éclater » la boule qui aura tendance à se former au bout d’un momet, et pendant un moment. Ensuite, elle va reprendre sa consistance de crême et il faudra juste racler les bords deux ou trois fois.
    IL FAUT FAIRE TOURNER JUSQU’À CE LA CRÊME NE « REBONDISSE » PLUS, NE SE DECHIRE PLUS ET NE FASSE PLUS DE « VAGUES ».
    Verser dans le bol avec les blancs battus et sucrés, et battre pour bien mélanger.
    Séparer en deux, chaque moitié dans un des deux bols moyens, filmer au contact et mettre au congélateur (avec le robot et son couteau nettoyés, les deux autres bols, la spatule, le couteau, les fouets. Attendre 3 heures.

    Jour 2, midi :
    Répeter la même opération qu’au matin, mais avec la moitié du poids du lait (donc 2,5 fois le poids des jaunes) en crême fraîche au lieu des blancs, et pas de sucre. Séparer en trois cette fois avant de replacer filmé au contact au congélateur.

    Jour 2, milieu d’après-midi :
    Répeter encore une fois la même opération, mais sans rien à ajouter cette fois. La crême glacée (car s’en est une maintenant) sera à placer dans son bac et au congélateur dès qu’elle sera bien lisse dans le robot).

    jjour 3 et suivants :
    Manger la glace.

    À -18°C / – 20°C, elle reste parfaitement onctueuse plusieures semaines, on peut y prélever des boules sans effort directement à la sortie du congélateur
    À -25°C, il faudra attendre 5 grosses minutes avant de pouvoir prélever des boules.

    Prévoir 4 oeufs par litre de glace (donc un foisenement quasi nul, et pourtant…).
    Les parfums sont à ajouter dans le lait avant d’en faire une crême pâtissière (et à filter le cas échéant donc avant de le mélanger au jaunes/sucre/farine, mais dans ce cas il faudra ensuite faire chaufer le lait une deuxième fois car il faut qu’il soit bien chaud pour ça)

    • Modile 26 juin 2020

      La recette d’oliv est désespérément longue pour moi.
      Je vous en propose une autre.
      J’achète des fruits rouges surgelés, ou bien je les congele moi même. Je fais un sirop de sucre, Mettre les fruits congelés dans le robot et verser. dessus le sirop de sucre.
      Mixer la glace est prête.

  • Garcia 6 mai 2020

    Bonjour Mercotte, tout d’abord je vous adore, merci à vous pour toutes vos recettes et conseils. J’envisage d’investir dans une turbine à glace magimix, ma question est : quels ingrédients les plus naturels possible pour éviter que la glace durcisse au congélateur, sachant qu’il faut les conserver le moins longtemps possible au congel ? Car je ne dois pas consommer d’additifs industriels pour raison de santé et fais toute mon alimentation maison. Merci à vous à bientôt et prenez soin de vous. Quel livre de glaces me conseilleriez vous ?

  • Lenou 10 juillet 2020

    Bonsoir Mercotte, un grand merci pour ces incroyables explications . J’ai beaucoup appris en vous lisant, notamment que j’ai une sorbetiere à accumulation !
    A très bientôt sur M6 le Meilleur Pâtissier !

  • maria 28 août 2020

    Le secret pour réussir est d’utiliser oeufs, creme, yaourt, lait, achetés le plus entiers et frais possibles, dans les magasins de producteurs. Je parle des petites boutiques de vente directe locale, pas des supermarchés bio. Idem pour les fruits, de saison et directement de chez les producteurs. Inutiles alors de rajouter quoi que soit.
    Ce que je trouve à côté de chez moi, mais alternativement selon les saisons : cerises, fraises, menthe, verveine, abricots, pêches, melon, tomates, amandes, nèfles, noisettes, châtaignes, kakis. Et le miel. Ça laisse de quoi faire!

  • HUGUETTE SALMON 25 septembre 2020

    Bonjour Mercotte

    Je fais régulièrement (notamment pour les anniversaires, fêtes..) de la glace sous forme de gâteaux
    Pour finaliser celui-ci peux t’on recouvrir de glaçage au chocolat et le conserver ainsi au congélateur oul de quel autre façon pourrais t’on le garnir outre le recouvrir de meringue

    Merci beaucoup de votre attention à ma demande

    • mercotte 25 septembre 2020

      pourquoi pas il faut tenter, je ne fais pas ce genre de dessert mais on peut aussi mettre de la meringue pour faire comme une omelette norvégienne par exemple

  • Volvert 16 novembre 2020

    Chère Mercotte,
    J’espère que vous allez bien, j’aimerais rappeler à toutes ces personnes qui vous reprochent de ne pas leur donner la recette miracle, que vous avez mis un lien très pratique pour répondre à toutes leurs questions, il leur suffit de prendre le temps de lire, et surtout de vous remercier pour toutes vos recherches et vos conseils bien utiles, je vous apprécie beaucoup et vous souhaite encore beaucoup de plaisir dans vos activités, ne vous laissez pas envahir par la négativité de certains, bien à vous

    • mercotte 16 novembre 2020

      Merci c’est gentil à vous, je pense que beaucoup n’imaginent pas tout le travail que ça demande, mais bon quand j’ai créé ce blog il y a plus de 15 ans, c’était juste transmission et partage, je reste sur cette philosophie 😉 tant bien que mal ! parfois je m’énerve un peu mais bon ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À propos de…

Photo - Mercotte Je ne fais rien sans gaité ...

Mon secret ? Un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise !

par Marie Etchegoyen

Abonnements

S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Hellocoton

Le Mag de Mercotte sur France Bleu

  • Dimanche 29 novembre
    Mag de Mercotte : Livre "Pâtisseries de saison" Philippe Rigollot, Click and collect, le meilleur pâtissier
  • Dimanche 22 novembre
    Mag de Mercotte : traité de miamologie, la ferme du châtain, l'astuce gourmande et le meilleur pâtissier M6
  • Dimanche 15 novembre
    Mag de Mercotte : le livre "les boulettes de nos rêves", Mathieu Martinet Les noisettes de la canelle, cake.
  • Dimanche 8 novembre
    Mag de Mercotte : le Livre "Terrines " de Gilles et Nicolas Verot; Salon du chocolat en ligne et astuce cake
  • Dimanche 1 novembre
    Mag de Mercotte : livre de Jean Sulpice, le chef Simone Zanoni, conserver les pâtes à gâteaux
  • Dimanche 25 octobre
    Mag de Mercotte : Le kiff "L'Auberge de Montmin; Les produits Beendhi; La pâte à choux; Le meilleur pâtissier.
  • Dimanche 18 octobre
    Mag de mercotte : Le livre : "Plats de chefs à la maison" d'Annabelle Schames ;Choisir son moule à tarte....
  • Dimanche 11 octobre
    Mag de Mercotte : Livre Chloé Saada "Zéro sucre", podcasts gourmands, réussir les pâtes à tartes
  • Dimanche 4 octobre
    Christophe Michalak, livre "Recettes d'un pâtissier confiné", Shanty Biscuit, le meilleur pâtissier sur M6
  • Dimanche 27 septembre
    Mercotte : Le meilleur pâtissier saison 9 sur M6, Kazidomi et l'astuce pâte à tarte

Vidéos sur les macarons

Macarons à la meringue italienne et ganache montée



Vidéo incluse dans l'Application « Macarons HD »


Le Post-It !

Nouveauté

cyril_1.jpg 

Retrouvez toutes les recettes de l'émission

Le Meilleur Pâtissier classées par saison

C'est ici-clic-

IMG_8722.JPG

Et aussi une rubrique Tartes

dans la table des matières

-clic-

france_bleu.png

Retrouvez moi tous les dimanches à 10h 45

dans le Mag de Mercotte

sur France Bleu Pays de Savoie

retrouvez les chroniques dans la rubrique 

ici-clic-  

Pour les foodistas une seule adresse

10885580_1001045469912756_4432301111197614046_n.jpg

Une vraie caverne d'Ali Baba -clic-

Actualités et évènements à venir

En kiosque 

le n°43 de

Fou de Pâtisserie

 

Les plus beaux desserts

des Fêtes 2020

parles plus grands

pâtissiers

Nouveau le hors-série n° 3

Spécial Christophe Michalak

   

FDP_20HS2_20TARTE_20COUV0.jpg

Le hors-série spécial tartes

Régalez-vous !