Suivez le blog :

Petit intermède sucré avec la présentation des bûches 2017 des palaces de Genève, 4e édition…

2017 nov 17

 

C’est presque devenu une tradition et ce mardi 14 novembre à peine rentrée du Salon du chocolat de Fontainebleau je suis partie à la rencontre des chefs pâtissiers des 5 étoiles genevois qui dévoilaient la collection 2017 de leurs bûches de Noël. Après le Président Wilson, le Métropole et le Richemond c’est au Beau Rivage, un hôtel qui appartient à la même famille depuis 1865 que se déroulait la quatrième édition de cet événement gourmand initié par Michel RothJ’ai l’honneur d’en être la marraine et de tirer au sort de ma main soi-disant innocente l’établissement qui organisera l’événement l’année prochaine…. En 2018 ce sera donc au Mandarin Oriental que se déroulera la présentation. Petit rappel pour mes lecteurs suisses, ces bûches sont commercialisées pour les particuliers pendant la période des fêtes.

Un peu moins de complexité dans les décors cette année, les bûches étaient plus classiques, enfin c’est juste mon impression. Je n’en ai goûté que trois, j’ai éliminé la noix de coco et la fève Tonka, et j’ai surtout sélectionné mes parfums préférés, il faut bien faire des choix même si ce n’est pas si facile. Alors par ordre d’entrée en scène,  et on commence en tout bien tout honneur par nos hôtes du jour de l’hôtel Beau Rivage avec une bûche intitulée les Sommets du Mont Blanc. Le sapin et la table de présentation que l’on voit en tête de billet sont en chocolat.

A l’heure de la dégustation, voici Yohan Coiffard le chef pâtissier et le chef étoilé du Chat botté Dominique Gauthier. La bûche de Yohan s’inspire des sommets enneigés. Décorée de petits sapins qui représentent la forêt on trouve successivement sous un fin glaçage chocolat un biscuit style brownie peu sucré avec du praliné sésame, un croustillant feuilletine et sésame, une mousse légère au kalamansi qui enrobe un coeur composé d’une mousse chocolat au lait pure origine Trinité Tabago et un crémeux praliné sésame. Cette édition limitée de la bûche qui s’adapte aux nombre de convives peut être commandée à Beau-Rivage du 1er au 31 décembre 2017.

Pour le Grand Hôtel Kempinski on retrouve La Bûche de Neige par Pierrick Simon. J’aime beaucoup les créations ludiques et originales de Pierrick. Je l’ai dégustée avec plaisir car elle avait tous les parfums que j’apprécie, pain d’épices et mandarine acidulée, les saveurs traditionnelles de Noël .

Pierrick et son second et quelques détails de cette réalisation monochrome et épurée avec les sphères qui représentent les boules de neige …

Aurélien Houillon, le chef pâtissier de l‘Hôtel Métropole propose Sur la Banquise, une réalisation originale qui veut mettre en exergue le réchauffement climatique à travers une image symbolique forte de pingouins sur la banquise serrés les uns contre les autres.

Délicates poires pochées au bonbon à l’eucalyptus suisse et mousse au chocolat noir déposée sur un lit de sablé cacao sublimée par des éclats de macadamia.

 

Pour le Four Seasons Hôtel des Bergues le chef pâtissier Jean-Marie Roger propose Un Noël au Soleil 

La bûche est composée d’un biscuit pain de Gênes ananas, d’un croustillant noix de coco, d’un crémeux coriandre, d’une mousse noix de coco et d’un confit d’ananas. Alors bien sûr je l’ai zappée, du coup, désolée, je n’ai même pas eu la présence d’esprit de photographier les parts de dégustation, c’est ballot !

Pour l’hôtel Mövenpick, nous partons au Japon avec le chef pâtissier Joris Blin et son Mont Fuji 

Une sorte de Mont Blanc aux notes japonaises : mousse jivara, namelaka au marron, kumquat confit et biscuit au riz soufflé.

Une bûche très traditionnelle aux parfums d’automne pour l‘Hôtel d’Angleterre et son chef Julien Launay avec sa Bûche d’Antan 

Biscuit Joconde, crème mousseline noisette, confit de poires et pommes façon tatin et streuzel cannelle

Et l’on retrouve comme chaque année la bûche caractéristique de Didier Steudler le chef pâtissier de l’Hôtel Président Wilson, brute, dépouillée, sobre et parfaite de simplicité : White Tonka. Souvenez vous de sa compression poires-cassis en 2014  de son iceberg en 2015, on reste dans le même esprit.

Didier et sa bûche annuelle aux lignes épurées. Sur une base de sablé amande un biscuit moelleux imbibé, une gelée exotique coco, passion, mangue et citron vert, le tout enrobé d’une mousse à la fève tonka et à la vanille et une finition floquée.  Une explosion de saveurs exotiques, adoucies d’une touche vanillée. Encore une que je n’ai pas testée bien sûr, coco tonka trop c’est trop …

Pour le Mandarin Oriental, le chef pâtissier Michael Perrichon a baptisé sa bûche Émotion

Une mousse onctueuse au chocolat blanc relevée au poivre noir de Pondichéry, un biscuit moelleux au chocolat, une compotée d’ananas au curry pour la touche d’acidité, le tout sur un sablé noix de cajou. Cette bûche gourmande joue les contrastes de textures et de saveurs, ses notes délicatement épicées sont une véritable invitation au voyage. Cerise sur le gâteau les petites meringues en décoration sont au piment ! Dégustation facultative pour ceux qui craignent …

Régis Ferre est le nouveau chef pâtissier de l’InterContinental, il propose une bûche facile à comprendre, sobre et belle, Bûche de Saison. Rien qu’à la regarder on devine qu’on nous promet du miel, de la pomme et du marron. Simple et efficace. Ce sera ma 3e excellente et dernière dégustation après Yohan Coiffard et Pierrick Simon.
Une bûche toute en délicatesse qui reflète l’harmonie présente dans la nature environnante avec des parfums doux et équilibrés.

Et pour terminer notre incontournable savoyard  Sébastien Quazzola (petit rappel il a travaillé chez Pierre Marin à l’Auberge Lamartine au Bourget-du-Lac, 1 étoile Michelin, puis chez Michel Rochedy au Chabichou à Courchevel, 2 étoiles, et enfin comme chef pâtissier chez Mickaël Arnoult aux Morainières à Jongieux 2 étoiles également) il est maintenant le chef pâtissier du Richemond . Cette année il nous propose La Fagottine.


Une bûche roulée traditionnelle  vanille-tonka, biscuit Joconde, compotée de griottes, ganache chocolat noir 72% et croustillant aux fruits secs.

La bûche sous toutes ses coutures…Pour le fun !

Après ces agapes sucrées, j’étais invitée à la table du chef en cuisine… Ah on n’a pas des vies faciles !  Mais ce serait impoli de refuser non ? J’avais cependant bien précisé, un seul plat et léger et pas de dessert …

J’ai quand même eu droit à un amuse-bouche, un tube croustillant à la crème de butternut au gingembre et graines de courges torréfiées, à l’arrière un cromesqui moitié vacherin moitié gruyère suisse. Puis une mise en bouche, un délicat morceau de bar cuit à 55° dans de l’huile avec des lamelles de champignons et un bouillon exotique, je reconnais que c’était léger et enfin le plat wahou … des raviolis de poule faisane et foie gras, émulsion de châtaignes truffes blanches d’Alba, j’aurais eu tort de refuser !  Puis un mini pré-dessert pour la fraîcheur et la digestion, sur une brunoise de concombre, un peu de dés de céleri semi-confit un sorbet yuzu une petite gelée de concombre et une écume d’aneth.

Photo de famille avec toute l’équipe de cuisine ou presque…

Voilà un petit montage avec quelques détails de l’hôtel, les étages où l’on entend le bruit de la fontaine du hall, les couloirs, les meubles anciens et les détails des plafonds. C’est juste superbe, une ambiance à la fois feutrée et familiale, bref on s’y sent bien.

 

J’ai reçu en cadeau des mains du propriétaire de l’hôtel, Jacques Mayer, un magnifique livre qui retrace l’histoire de ce palace depuis cinq générations. Ci-dessus un exemple des aquarelles qui l’illustrent. Si vous aimez les belles choses vous pouvez même en feuilleter quelques pages ici-clic-.

Enjoy …

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?
Les commentaires
  • Hina_974 17 novembre 2017

    Oulaa sa donne envie tout sa!!!

    Merci Mercotte pour se beau partage.😉

    • koziel 17 novembre 2017

      super beau à voir merci mercotte les heures de travail à faire ses oeuvre chapeau

  • Marie.D 17 novembre 2017

    Magnifique reportage, quel plaisir de voir ces créations plus belles les unes que les autres !
    L’hôtel Beau Rivage est toujours un des plus beaux hôtels de Genève !
    Merci Mercotte pour ce partage. Bonne journée.

    • mercotte 17 novembre 2017

      Marie, j’ai beaucoup aimé cet hôtel effectivement quelle chaleur s’en dégage !

  • veryvero 17 novembre 2017

    C’est magnifique!
    Quel chance de pouvoir approcher ces pâtissiers-magiciens et quel talent!
    Merci Mercotte.

    • mercotte 17 novembre 2017

      Oui j’ai beaucoup de chance de connaitre tous ces grands pâtissiers je le reconnais 🙂

  • corinne 17 novembre 2017

    Bonjour Mercotte et merci beaucoup de nous faire partager tous ses moments
    Belle journée
    Corinne

  • Colette b 17 novembre 2017

    merci Mercotte pour ce beau partage
    Colette

  • Pascale 17 novembre 2017

    Très belles réalisations comme d’abitude. Pour ma part, je prendrais bien une petite poire pochée au bonbon à l’eucalyptus suisse et mousse au chocolat noir, si ça dérange personne. 🍐

  • Perrier 17 novembre 2017

    Juste magnifique …..

    • mercotte 18 novembre 2017

      et oui un plaisir pour les yeux et parfois pour le palais 😉

  • Perrier 17 novembre 2017

    Juste magnifique

  • abdellah 20 novembre 2017

    ça met l’eau à la bouche tout ça… J’ai hâte que ce soit les fêtes ! 🙂

    • mercotte 20 novembre 2017

      l’avantage si vous êtes en Suisse c’est que vous pouvez commander celle de votre choix, elles sont en vente pour les particuliers et vous avez dans le billet la liste des hôtels et le lien vers leurs sites 🙂

  • mto 20 novembre 2017

    j’aurais bien aimé la recette de la bûche « les sommets du Mont Blanc  » !!!!!
    ça fait saliver de voir toutes ces belles réalisations !!!!
    bonne journée Mercotte

    • mercotte 20 novembre 2017

      Peut-être que si vous y mettez les formes Yohan Coiffard vous la donnera, autrement essayez d’après la description de faire chaque élément séparé en cherchant des recettes dans les livres ou sur le net et allez-y de votre création perso 😉 😉

  • Faujanet 20 novembre 2017

    Bonjour Mercotte,
    Je vous suis et vous admire depuis… OK ! 😂 mais là je ne suis pas d’accord avec Vous, personnellement, j’adore la noix de Coco, alors pourquoi directement l’éliminer ? Telle est ma question !

    • mercotte 20 novembre 2017

      Ah mais ce n’est pas parce que je l’ai éliminée de ma dégustation personnelle que les autres doivent l’éliminer, loin de moi cette idée,je parlais juste de mon expérience et de ma journée. Comme je dois me limiter et que je ne désire pas goûter toutes les bûches c’est d’autant plus facile pour moi de sélectionner celles qui me font le plus envie et qui correspondent à mes goûts ! Donc exit la noix de coco, la tonka …

  • Martine 21 novembre 2017

    Bonjour Mercotte , Merci pour ce magnifique reportage , mes papilles sont plus que ravies . Cela donne tant envie d’en déguster .

  • catherine 28 novembre 2017

    Bonjour Mercotte

    merci de nous faire rêver avec ces magnifique chef- œuvres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos de…

Photo - Mercotte Je ne fais rien sans gaité ...

Mon secret ? Un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise !

par Marie Etchegoyen

Abonnements

S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Hellocoton

Chroniques France Bleu

  • Vendredi 15 décembre
    Madeleines et Cookies : astuces du livre de Cyril Lignac Pâtisserie Edition La Martinière
  • Jeudi 14 décembre
    Le livre "Pâtisserie" de Cyril Lignac Edition La Martinière
  • Mercredi 13 décembre
    Le livre de Cyril Lignac "La pâtisserie" La Martinière
  • Mardi 12 décembre
    Les ustensiles rigolos en pâtisserie : cul de poule, la Maryse....
  • Lundi 11 décembre
    Les ustensiles de pâtisserie : la girafe, le pique-vite
  • Vendredi 8 décembre
    Les mots et expressions drôles en pâtisserie : branlette, bicyclette ...
  • Jeudi 7 décembre
    Le manuel du garçon boucher d'Arthur Le Caisne : les conseils
  • Mercredi 6 décembre
    Le manuel du garçon boucher d'Arthur Le Caisne : le sel et le poivre
  • Lundi 4 décembre
    Mercotte : le manuel du garçon boucher Arthur Le Caisne : le sel
  • Vendredi 1 décembre
    Livre le manuel du garçon boucher Arthur Le Caisne : le poulet

Vidéos sur les macarons

Macarons à la meringue italienne et ganache montée



Vidéo incluse dans l'Application « Macarons HD »


Vous aimerez peut être …

Le Post-It !

Nouveauté

cyril_1.jpg 

Retrouvez toutes les recettes de l'émission

Le Meilleur Pâtissier classées par saison

C'est ici-clic-

IMG_8722.JPG

Et aussi une rubrique Tartes

dans la table des matières

-clic-

france_bleu.png

Retrouvez moi tous les jours du lundi au vendredi à 10h40

sur France Bleu Pays de Savoie

retrouvez les chroniques dans la rubrique 

ici-clic-  

L'actualité autour de la cuisine, les trucs et astuces, les nouveautés

c'est de temps en temps sur

À Table et Compagnie

logoatec_1.png

Pour les foodistas une seule adresse

10885580_1001045469912756_4432301111197614046_n.jpg

Une vraie caverne d'Ali Baba -clic-

Actualités et évènements à venir

En kiosque 

le n°26 de

Fou de Pâtisserie 

23376274_1507536432673167_2384090054761127596_n.jpg

Spécial desserts de fête

Et toujours 

 

FDP_20HS2_20TARTE_20COUV0.jpg

Le hors-série spécial tartes

Régalez-vous !

Vous aimerez peut être :
Fermer