Suivez le blog :

Christophe Aribert 2 étoiles Michelin dans sa nouvelle maison à Uriage simplement La Maison Aribert

2020 jan 29

Une belle journée d’hiver ensoleillée et un déjeuner chez Christophe Aribert, chic c’est ouvert le dimanche, l’occasion de fêter l’anniversaire de ma dernière fille et de découvrir le nouveau terrain de jeu du chef, la Maison Aribert. En arrivant, c’est comme sur la photo, on découvre tout d’abord le restaurant très contemporain avec un toit végétalisé situé à l’avant qui communique avec cette ancienne maison du village datant du 19e siècle sauvée de la démolition et restaurée. La commune de Saint Martin d’Uriage a d’ailleurs soutenu cette réhabilitation.

Christophe a bâti sa propre maison juste derrière le Grand Hôtel où nous nous étions plusieurs fois régalés, facile à repérer. Ce nouveau lieu simplement baptisé Maison Aribert est en totale adéquation avec la philosophie du chef : un lieu écoresponsable  idéal pour mettre en valeur les produits du terroir, les artisans locaux et le respect de la nature avec son grand potager en permaculture situé sur le côté de la propriété. Ci-dessus l’entrée du restaurant, tout est simple, cosy, naturel et sans chichi, la lumière filtre à travers les grandes baies vitrées avec une belle vue sur le parc, le bois est présent partout, volets originaux, tables sans nappage, chaises, plafonds, parquets, bref on se sent zen, prêtes à déguster le déjeuner concocté par le chef !

A l’heure de l’apéritif nous sommes servis par l’incontournable Jean-Jacques Reuil, très pro et toujours très souriant, à la fois sommelier et chef de salle, qui a gardé son accent chantant du sud, on l’aperçoit à gauche de la photo !  Il a de belles références, Jacques Chibois puis 8 ans chez Michel Guérard avant de rejoindre Christophe en 2008.

Pour accompagner le Champagne, à l’heure des mises en bouche : jus de pomme Granny Smith et granité de céleri, chips de pomme de terre et shiitaké, courge butternut et chutney de pomme, croustillant de betterave et shiso et tartelette polenta et huile de sapin, tout un programme …

A l’heure de passer à table, une autre mise en bouche: pomme de terre, chartreuse verte, truite et oeufs de truite, la note locale de la Chartreuse est très délicate dans la purée, excellent !

Oeuf poché coulant (bien caché) méli-mélo de champignons en lamelles, en émulsion, poilés, frits caramélisés, carotte et pimprenelle, bel effet de textures, croustillant, moelleux, à la fois copieux et léger, si, si !

Crème de carotte raifort et glace truffée, chips de carottes et fines tranches de pain grillé, mariage pour le moins inattendu mais très réussi.

Truite arc-en-ciel fondante, endive rôtie et tagette, bel équilibre. Ah oui je vous laisse admirer la magnifique vaisselle personnalisée pour Christophe de nos amis Catherine Sales-Mounier et Patrice Foriel de la belle maison Jars les fournisseurs de beaucoup de grands chefs.

Une petite surprise du chef avec blettes pommes de terre et oeuf d’omble chevalier, tout en douceur …

Pintade du Trièves, chou rôti à la citronnelle, genièvre et céleri rave,la cuisson de la pintade est juste parfaite, elle fond en bouche…

Beau plateau de fromages de passage devant nous …

A la place et absolument parfaite pour assure la transition vers le sucré une crème glacée au bleu de Sassenage gelée de coing.

Et vient le grand moment des desserts… Forcément ! Poire estragon et lait d’amande, super équilibre, beaucoup de douceur pour préparer le palais à la suite…

Gros coup de coeur pour cette glace à l’antésite et son crumble au chocolat, mais pas que, je vous réserve le montage en cuisine pour découvrir la magie de ce dessert caractéristique pour moi des desserts minute à l’assiette !

Autre dessert, minute toujours : ravioles passion, délicieuse glace caramel et granité thym citron, aie aie aie que c’est bon … Et pourtant je craignais un peu les ravioles testés il y a quelques années et un peu trop pouf pouf à mon goût à l’époque, mais le dessert a été retravaillé avec succès et on en redemande… Il est servi accompagné d’un…

Sorbet citron, gel garam massala et sésame, top !

Nous quittons la salle du restaurant pour aller déguster les mignardises et la verveine du jardin avec le chef !

Une belle occasion pour se régaler en direct du montage du dessert qui m’a fait craquer. Plus complexe en réalité que son intitulé. Petit caramel au citron au fond de l’assiette, sorbet antésite avec piment oiseau, vinaigrette huile d’olive, crumble chocolat, sucre galabé.  Pour ceux qui ne connaissent pas lantésite : c’est un concentré de réglisse 100 % naturel, fait uniquement à base de bâtons de réglisse. Elle  est produite par une entreprise centenaire de Voiron en Isère donc, la ville gourmande de l’incontournable chocolat Bonnat.

Idem pour les raviolis passion. Au fond de l’assiette une compotée d’ananas, du gel garam massala, la glace au caramel, le granité et pour terminer une très fine feuille froissée de crêpe gavotte maison.

En test avec le chef la revisite de la tarte aux noix, et oui la noix de Grenoble c’est 100% terroir. Généralement cette tarte est certes délicieuse mais quand même un brin calorique… Belle surprise que cette revisite :  sur un fond de pâte sucrée à la noix, un appareil à flan recouvert d’un caramel onctueux et surmonté d’une tuile aux noix : verdict, super bon, mais quand même à réserver à l’heure du goûter ou alors à servir en petite portion pour profiter à fond des produits locaux. Bravo aux deux jeunes et talentueux pâtissiers de la maison, Christelle Durance et Camille Chazelle ancien assistant pâtissier à l’École Valrhona,

Quelques mignardises …

Et c’est parti en suivant la flèche de gauche pour la visite de la maison du village réhabilitée en hôtel/ maison d’hôtes sans oublier le café A.

Dans les escaliers qui mènent aux 5 chambres, on peut admirer les tirages d’une partie de l’exposition Hatarakimono Project. L’artiste K-Narf a souhaité conserver une trace des métiers de Tokyo, en voie de disparition pour certains, et il a ainsi réalisé une centaine de portraits d’ouvriers/artisans japonais, les Hatarakimono. Valoriser le savoir-faire de chaque corps de métier cela parle forcément à Christophe. Quand il a découvert l’exposition, il a tellement été touché qu’il a  décidé de contacter les artistes pour collaborer avec eux. C’est juste magnifique.

Au rez-de-chaussé le Café A se veut café/bistrot de village autour de recettes simples et locales qui se transmettent de génération en génération. En semaine il propose une formule déjeuner avec un plat du jour, inspiré par les produits du marché, du potager, de la saison et des arrivages et le soir une carte signature accompagnée d’une sélection de vins issus de la cave de la Maison. Les matins petit-déjeuner avec viennoiseries, pains et cakes maisons, produits locaux et de saison, avec même une formule vegan et sans gluten et le dimanche midi brunch. Cerise sur le gâteau, tous les après-midis la Café A devient salon de thé, de café et d’infusions de plantes aromatiques du jardin de la maison avec une carte détaillée, et aussi un bar à jus pressés à froid et des pâtisseries maison avec ou sans sucre et avec ou sans gluten.

Côté hôtel cela ressemble plus à une maison d’hôtes écoresponsable où l’on privilégie la convivialité et le confort simple, le tout réalisé avec des matériaux qui respectent l’environnement et pensé de manière éthique et durable. Été comme hiver, le bâtiment consomme le moins possible. Pas de télé dans les 5 chambres mais à la demande et pour les inconditionnels une tablette avec Netflix mais pas certaine que ce soit le style de la clientèle qui vient ici pour se ressourcer et apprécier la nature et le calme de nos belles montagnes. En revanche d’autres chambres sont prévues pour répondre à la demande de la clientèle…

Retour en Savoie ciel du soir et ciel du matin !

Dernière minute : sans surprise ce lundi à la remise des récompenses du guide Michelin, Christophe Aribert a fait partie des lauréats du trophée du développement durable qui met en avant les chefs et leurs équipes engagés dans la préservation de l’environnement.
Infos utiles :
Maison Aribert, 280 Allée Jeune Bayard,
38410 Saint-Martin-d’Uriage,
Tel : +33 4 58 17 48 30.



L’actu



Retrouvez-moi du 2 au 5 février à Agecotel à Nice, ambiance garantie, c’est le Sud !

Enjoy

Qu'en pensez-vous ?
Les commentaires
  • Avanian 29 janvier 2020

    Bonjour Mercotte
    Quel beau reportage ! Les plats sont magnifiques . Je suis moins fan des tables sans nappe …. j’ai un souci avec la propreté et le bois ne remplace pas pour moi une belle nappe immaculée mais … il me reste une question : la targette ??? De quoi s’agit-il ?
    Et un grand merci pour la magnifique photo de paysage !
    Pas trop tard pour vous souhaiter une douce et sereine année
    Avec toute mon amitié
    Camilo

    • mercotte 30 janvier 2020

      Je vous comprends pour le nappage mais l’heure est à l’éco responsabilité ici tout est en bois et à l’économie d’énergie, en conséquence moins de linge à laver moins d’énergie à dépenser …

  • Avanian 29 janvier 2020

    Erreur de frappe ou correction automatique de mon phonème … vous parler de tagette … la targette je sais ce que c’est et à ma connaissance pas comestible 😂….

  • Camilo 29 janvier 2020

    Grrrrrr ce téléphone m’ennuie !!! Bon je recommence : vous parlez ( z et non pas r ) de tagette …. et ce nouveau téléphone corrige par targette …. la tagette ? Une plante locale ?
    Et pour finir Avanian ou Camilo c’est moi ….
    Encore à Hong Kong jusqu’à la fin de février mais toujours connectée ! Bonne journée 😊

    • mercotte 30 janvier 2020

      Bon hiver à Honk Kong alors ! oui la tagette est l’amie des chefs pour son petit goût anisé
      https://www.mariusauda.fr/fleur-comestible-tagete

      • Camilo 31 janvier 2020

        Ah merci pour cette précision. Je ne connais pas du tout cette plante … ici, comme nous sommes «  un peu » limités dans nos déplacements à cause du vilain virus , je pâtisse français et japonais avec mes petits enfants …. et dans les deux langues ! Pas de temps perdu…
        Belle journée à vous

        • mercotte 31 janvier 2020

          Bon courage pour le virus, on croise les doigts !

  • Lott 29 janvier 2020

    Quel festival Mercotte!!
    Un grand moment gastronomique qui donne le tournis!!
    Merci pour ce magnifique partage
    Laurence

    • mercotte 30 janvier 2020

      et oui c’était très sympa tout, les plats, le service, l’ambiance et le lieu ! Que du bonheur …

  • claire 29 janvier 2020

    Mercotte ,tu as goûté tous ces plats en un seul repas …..la chance ……un sacré moment de dégustation

    • mercotte 30 janvier 2020

      Ben oui, ce sont des plats légers pas de problème, et à l’heure du déjeuner je me permets tout, je ne dîne jamais le soir en revanche tout le temps 🙂

  • Claudine 29 janvier 2020

    J’ai toujours dit que je voulais être adoptée par Mercotte, lol
    Toujours de chouette destination.

    • mercotte 30 janvier 2020

      Lol, tu n’es pas la seule, mais j’ai déjà fait le plein 😉

  • Christel 29 janvier 2020

    Ils ont l’air tellement bon ces plats! Surtout les raviolis! En plus le décor est magnifique.

  • Danielle Swens 30 janvier 2020

    Que du bon et du beau, félicitations aux chefs.
    Vu l étendue du menu, j’espère que vous avez bien digérer .

  • AnnaG 10 février 2020

    Quelle chance Mercotte ! Le lieu est superbe et les paysages… J’aimerais bien tester la truite arc-en-ciel fondante. Ca donne trop envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À propos de…

Photo - Mercotte Je ne fais rien sans gaité ...

Mon secret ? Un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise !

par Marie Etchegoyen

Abonnements

S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Hellocoton

Chroniques France Bleu

  • Jeudi 26 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Mercredi 25 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Mardi 24 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Jeudi 19 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Mercredi 18 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Mardi 17 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Lundi 16 mars
    LA CUISINE DE MERCOTTE
  • Vendredi 13 mars
    Les légumes d'hiver, recettes et portraits de Delphine Brunet Ediiton 180 degrés
  • Jeudi 12 mars
    prendre sa santé en main avec le sucre de bouleau
  • Mercredi 11 mars
    Les arbres : les bouleaux

Vidéos sur les macarons

Macarons à la meringue italienne et ganache montée



Vidéo incluse dans l'Application « Macarons HD »


Vous aimerez peut être …

Le Post-It !

Nouveauté

cyril_1.jpg 

Retrouvez toutes les recettes de l'émission

Le Meilleur Pâtissier classées par saison

C'est ici-clic-

IMG_8722.JPG

Et aussi une rubrique Tartes

dans la table des matières

-clic-

france_bleu.png

Retrouvez moi tous les jours du lundi au vendredi à 10h40

sur France Bleu Pays de Savoie

retrouvez les chroniques dans la rubrique 

ici-clic-  

L'actualité autour de la cuisine, les trucs et astuces, les nouveautés

c'est de temps en temps sur

À Table et Compagnie

logoatec_1.png

Pour les foodistas une seule adresse

10885580_1001045469912756_4432301111197614046_n.jpg

Une vraie caverne d'Ali Baba -clic-

Actualités et évènements à venir

En kiosque 

le n°39 de

Fou de Pâtisserie 

50 raisons d'être gourmand

en 2020

Nouveau le hors-série n° 3

Spécial Christophe Michalak

   

FDP_20HS2_20TARTE_20COUV0.jpg

Le hors-série spécial tartes

Régalez-vous !

Vous aimerez peut être :
Fermer