Haut
Couverture - Solution Macarons « Macarons HD » par Mercotte
Accueil

Crème au beurre, les différentes techniques …

Commentaires fermés sur Crème au beurre, les différentes techniques …

09__D8A5693.jpg

La crème au beurre a été inventée à la fin du 19e siècle par Quillet un pâtissier parisien, son successeur Guignard, pâtissier rue de Buci, l’a popularisée en la parfumant au café pour garnir le fameux moka. Cette crème est utilisée dans de nombreuses préparations, entremets, petits gâteaux ou petits fours et même si, en dehors de la version mousseline elle est un peu moins présente dans la pâtisserie moderne, elle reste incontournable. Il en existe de nombreuses variantes plus ou moins riches ou légères. Cette crème se conserve en général 3 jours au réfrigérateur et quelques mois au congélateur.

759755.jpg



Les matières premières



Comme toujours il faut utiliser des produits de qualité

Le beurre : il est préférable d’utiliser un beurre doux et bien sûr de premier choix. Ce beurre doit être pommade, surtout pas fondu. Une fois ramolli il se travaille au fouet pour obtenir une crème.

Les œufs : on peut utiliser des blancs d’œufs, des œufs entiers, des jaunes ou des œufs entiers et des jaunes. Ce sont les jaunes qui donnent de la consistance à la crème, ils jouent aussi sur sa couleur. Plus il y a de jaunes plus la crème est riche.

Le sucre : en fonction de la recette choisie on utilise du sucre cristallisé, du sucre en poudre ou du sucre glace tamisé.

Le lait : s’utilise pour les crèmes au beurre à base de crème anglaise. Il peut aussi remplacer les œufs pour une version économique.

La crème fleurette : s’utilise plutôt associée au sucre glace pour la crème au beurre des topings de cupcakes et autres pâtisseries venues d’outre-manche.

Les parfums : rhum, Cointreau, Grand Marnier, Kirsch etc. à raison de 50g pour 1kg de crème, mais aussi vanille, chocolat, pistache, praliné, café, huiles essentielles etc. En règle générale, les alcools sont ajoutés aux jaunes et le café, le chocolat fondu, la pâte de pistache etc. sont ajoutés en fin de parcours.

oeufs.jpg



Les différentes techniques



La crème mousseline : elle est plus légère que la crème au beurre traditionnelle, sa texture se situe entre la crème au beurre et la pâtissière, elle est une des plus utilisée dans la pâtisserie moderne et elle se conserve très bien. Par exemple pour 150g de beurre pommade crémé dans la cuve du batteur incorporer petit à petit 300g de crème pâtissière puis fouetter à pleine puissance une bonne minute.

La crème à base de pâte à bombe : une pâte à bombe qu’est-ce que c’est ? Ce sont des jaunes d’œufs ou des œufs entiers ou un mélange de jaunes et d’œufs entiers que l’on fait mousser au fouet dans la cuve du batteur et auxquels on ajoute un sirop ou du sucre cuit.

Au sucre cuit : c’est la méthode la plus répandue, facile à travailler elle se conserve bien. Que l’on utilise uniquement des jaunes d’œufs ou des œufs entiers avec des jaunes, le principe reste le même : faire mousser les œufs au fouet dans la cuve du batteur, ajouter lentement le sirop à 118/120° et fouetter jusqu’au refroidissement pour obtenir le ruban. Incorporer alors la quantité de beurre pommade prévue dans votre recette sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la crème soit lisse et homogène. Par exemple : 150g d’eau + 50g de sucre pour le sirop et 5 jaunes et 200g de beurre, ou 200g de sucre +  60g d’eau, 1 œuf entier et 4 jaunes et 300g de beurre.

A la génoise : pas très courant, le résultat est moins fin mais la recette est facile. Monter au bain-marie 3 œufs entiers avec 150/200g de sucre semoule. Fouetter hors du feu jusqu’au refroidissement incorporer petit à petit 250g de beurre pommade et foisonner quelques instants.

A l’anglaise : un peu plus délicate à travailler mais donne une crème fine, légère et savoureuse. Réaliser une crème anglaise et quand elle est aux environs de 30° l’ajouter petit à petit au beurre pommade préalablement crémé au batteur. En général même poids de beurre que de crème mais à moduler en fonction des recettes.

A l’anglaise allégée : légère et goûteuse à utiliser le jour même. On ajoute simplement à la crème au beurre à l’anglaise plus riche en jaunes environ 50% de son poids de meringue italienne.

A la meringue italienne : facile et rapide à réaliser. La crème sera toutefois moins savoureuse que celle à la pâte à bombe Idéale l’été car elle se tient bien. Réaliser une meringue italienne et y incorporer délicatement au fouet le beurre pommade.

A la meringue suisse : surtout utilisée pour les décors d’entremets style cake design, mais peut aussi bien s’utiliser classiquement. Monter les blancs au bain-marie à 55/60°, les refroidir dans la cuve du robot incorporer petit à petit le beurre pommade crémé.

Pour la crème au beurre à la meringue, italienne ou suisse, en général le poids de beurre est sensiblement égal au poids de meringue, à moduler en fonction de votre goût.

Au lait : c’est une crème économique au goût spécial qui ne se conserve pas, à utiliser de suite. Les œufs sont remplacés par du lait que l’on fait bouillir avec du sucre et du glucose que l’on fouette au batteur en incorporant progressivement le beurre pommade. Exemple : 100g de lait 75g de sucre, 25g de glucose, 250g de beurre.

A la crème fleurette : surtout utilisée pour les topings. Crémer le beurre pommade, y incorporer petit à petit du sucre glace tamisé et la crème en fin de parcours tout en continuant de fouetter à vitesse moyenne pour obtenir la consistance désirée. 100g de beurre, 200g de sucre glace, 15g de crème.

La crème au beurre pour les débutants : simple et rapide à réaliser, attention elle est sans cuisson et ne se conserve pas, à consommer le jour même. Battre 200g de beurre pommade dans la cuve du robot ajouter 50g de sucre glace tamisé et quand le mélange est bien lisse incorporer 2 jaunes d’œufs légèrement battus (éventuellement le parfum choisi, vanille, café, Grand Marnier etc).

Comment rattraper une crème au beurre qui a tranché :

– ajouter un petit peu d’eau tiède et continuer à fouetter vivement

– ou chauffer légèrement au chalumeau la cuve du batteur

Pour les nuls : il existe même un mix crème au beurre tout prêt, bien sûr je suis contre, mais bon !

Précision : les proportions sont données à titre indicatif, il faut s’adapter en fonction du résultat recherché plus ou moins de sucre, de beurre etc…

06_IMG_3912.JPG

 

 

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article

Comments are closed.