Haut
Couverture - Solution Macarons Solution Macarons ... ou le macaron pas à pas ... par Mercotte
Restaurants » Accueil

L’été gourmand : Bernard Loiseau La Côte d’Or à Saulieu 3 étoiles Michelin

2013 août 28

20_IMG_9203.JPG

Dernier reportage gourmand pour clore le mois d’août, le temps passe si vite, bientôt la rentrée et le retour des recettes… Je termine en beauté cette série, avec une maison prestigieuse et célèbre, un havre de paix hors du temps à 600 m d’altitude où l’on est chouchouté et gâté du début à la fin du séjour, La Côte d’Or à Saulieu. Pour ceux qui ne sauraient pas très bien situer cette petite ville [mais si, il y en a j'en suis sûre] et bien c’est la capitale du parc naturel régional du Morvan, à 1 heure de Dijon en pleine Bourgogne, oui la Bourgogne et ses vins exceptionnels, c’est déjà plus facile non ? Au centre ville impossible de ne pas admirer  la façade fleurie du Relais Bernard Loiseau avec juste en face le célèbre ours du sculpteur François Pompon. A deux pas, à ne surtout pas manquer la boutique tentatrice. En entrant, le voiturier souriant se charge de votre voiture et de vos bagages, le rêve… et je vous laisse découvrir ci dessous un coin du jardin à l’anglaise, le hall et son cheval de manège et de jolis objets en déco dans les escaliers, le décor est planté, chaleureux comme l’accueil.

1_bernard_loiseau1.jpg

La charmante Dominique Loiseau entourée d’une équipe souriante, attentionnée et très compétente s’intéresse et échange avec les clients de chaque table pendant le service, on sent qu’elle a envie que tous se sentent comme chez eux et passent un moment inoubliable. Patrick Bertron le chef 3 étoiles a su conserver l’esprit Bernard Loiseau en y ajoutant pour certaines recettes sa touche personnelle, il officie tranquille en apparence dans la grande et belle cuisine. Benoit Charvet l’incroyable chef pâtissier – oui on le sait j’ai un faible pour le « sucré mais pas trop »-  propose de magnifiques desserts à la fois travail d’artiste et équilibre parfait des goûts et des saveurs, bref, vous l’aurez compris, sur une idée de cadeau d’anniversaire de mes enfants, j’ai passé au Relais Bernard Loiseau un weekend magnifique que je vous propose de partager en quelques images…



 La maison



1_bernard_loiseau_11.jpg

Au fil des ans, derrière la façade presque immuable des transformations constantes ont fait du Relais un magnifique hôtel 5 étoiles, qui vit autour d’un jardin tout en petits coins intimes où il fait bon s’attarder, admirer les rosiers, les parterres de fleurs, les rochers moussus, voire même du houblon… Ce qui m’a frappée c’est que l’eau est partout présente puits, fontaines, bassin pour les canards et à l’abri des regards tout au fond une agréable piscine chauffée bien sûr et un spa… Aux beaux jours petits déjeuners et déjeuners sont servis dehors. Et pour mieux profiter de ce magnifique jardin cher à Dominique Loiseau qui connait le nom de toutes les fleurs et arbustes, des variétés de roses et plus encore, les trois salles de restaurant ont des verrières qui donnent sur la verdure, un vrai plaisir.

1_bernard_loiseau_12.jpg Terrasse, piscine sous deux angles et bien caché derrière l’escalier un magnifique ascenseur panoramique avec un sol en pierre naturelle de Bourgogne, impressionnant et très réussi.



La table Jour 1



Au programme du week-end, 2 déjeuners, je n’ai pas l’habitude de manger le soir, j’avais prévenu…

1_IMG_9100.JPG

 En cuisine pour l’apéritif en compagnie de Dominique et des chefs Patrick et Benoit.

29_IMG_9168.JPG

Pour commencer jeunes légumes et pousses d’herbes en potager, plantés dans un rondelle de betterave chiogga, accompagnés d’un bouillon très concentré et réduit de la cuisson de tous les légumes. 1_tout_loiseau2.jpg

Les plats signature de la carte de Patrick Bertron adaptés à mon appétit : Langoustine royale rôtie au beurre de citron huile d’olive, cannelloni de chou farci, sauce au vert d’ortie. L’ortie chère à Bernard Loiseau est toujours présente dans ce plat mais travaillée différemment, elle relève le côté fondant de la langoustine clin d’oeil à la Bretagne la région natale de Patrick Bertron. L’acidulé est apporté par la garniture d’herbes folles et la sauce citron. A noter l’opposition entre la douceur de la langoustine et le concentré de carcasses,des parties crémeuses, têtes et pinces, riches en goûts dans le cannelloni. Escalope de foie gras de canard poêlée, méli-mélo de pousses d’été et légumes en aigre doux, bouillon froid de canard, huile de navette et vinaigre de chardonnay. En bouche j’ai beaucoup apprécié le contraste chaud froid avec toujours ce côté acidulé qui a caractérisé tous les plats de mon déjeuner. Blanc de turbot rôti sur un jus blond à la livèche, accompagné d’une compotée de tomates coeur de boeuf, fèves et copeaux de jambon noir de bigorre, eau de tomates. Très intéressante opposition des textures et des goûts qui persistent en bouche. Faux filet de boeuf  AOP Charolles, jus au foin, tartare au mélilot, petite rangée de condiment « à la grenobloise » pour « aciduler » le tout. Il faut savoir que la viande a quand même maturé 2 mois d’où une saveur exceptionnelle. Et pourquoi le foin avec le boeuf ? Patrick fait beaucoup de vélo dans la campagne environnante avec un de ses fils, et il est très sensible aux odeurs. Quand il a plu l’odeur du foin est encore plus présente, alors avec les charolais tout proches, l’association est une évidence et doit forcément marcher dans l’assiette…et bien oui, je confirme. Le côté herbacé est encore accentué par le mélilot. Ce qui caractérise ces plats, classiques à la base, en plus de la qualité irréprochable des matières premières, c’est l’équilibre des saveurs avec toujours une petite pointe d’acidité très agréable et l’omniprésence des bouillons. Un trois étoiles qui est dans la droite ligne de la grande cuisine française.

24_IMG_9185.JPG

Pour les pré desserts, c’est très sobre : le produit, le goût, pour des envies gourmandes qui correspondent tout à fait au style de la maison, simples en apparence mais très travaillés en réalité ! Gelée de pêches de vigne, crème de pêche, à l’intérieur une crème mascarpone aux zestes d’orange. Tartelette dans l’idée de revisiter la tarte aux pralines d’Alain Chappel, enfin niveau couleur… marmelade de framboises, carré de chocolat blanc coloré et  mousse légère à la verveine. Pomme d’amour, mirepoix pommes noix, crémeux pomme, mousse manzana [une liqueur de pommes verte d'origine espagnole], gelée de grenadine.

1_tout_loiseau3.jpg

Les desserts de Benoit Charvet : mention spéciale à ce jeune chef impressionnant. Il officie depuis 8 ans dans la maison après avoir débuté chez Potel et Chabot puis après un bref passage au poste de chef de partie chez Senderens, il devient, toujours chez Senderens, chef pâtissier à l’âge de 19 ans…Il adore jouer sur les textures, un vrai talent. Ci dessus la toupie framboise : sablé spéculoos, gelée yaourt et citron coulis épine-vinette pour l’acidité, coque chocolat blanc, compote de framboises pépins, siphon yaourt miel d’acacia, parfait glacé framboises, sorbet yaourt citron. Oui tout ça pour une explosion en bouche, un dessert peu sucré, excellentissime…

21_IMG_9194.JPG

Et voilà Atôme, LE dessert au chocolat :  en voyant ce dessert de concours, j’avais peur de ne pas arriver à le déguster après ce repas d’exception… Conclusion, tout mangé ! Léger, équilibré, parfumé, pas sucré, avec des jeux de textures parfaits. Une seule sorte de chocolat, le Java de la chocolaterie de l’Opéra 73% aux arômes fumés et boisés. Alors on y découvre-déguste : un sablé chocolat, un crémeux, un parfait glacé, un coulis, une ultra fine opaline chocolat, et de fines feuilles de chocolat, une pure merveille à ne manquer sous aucun prétexte pour les choco-addicts.



Saulieu l’après midi



Ce week-end avait lieu à Saulieu la fête du Charolais, un événement à ne pas manquer … Ici ce n’est pas un mouton que l’on cuit à la broche mais bel et bien un boeuf… Ciel  ! Démonstration de chien berger rassembleur de moutons, exposition vente de poules naines, de lapins aux grandes oreilles, de canards et coqs de toutes sortes, de bœufs de boucherie bien gras, bref un super moment dépaysant, joyeux et convivial…

1-tout loiseau_1.jpg



En cuisine, l’envers du décor



Certes je ne dîne pas mais je suis invitée, yes,  à « La table du chef » en cuisine pour vivre en direct un service, du samedi soir en plus… Tranquille finalement, chacun est à son poste bien précis, sait exactement ce qu’il doit faire, sans déroger et tout roule… Une belle expérience.

1-bernard loiseau_1.jpg

Patrick regarde les bons qui arrivent, vérifie une sauce, Julien Poisot le sous chef a un œil attentif, Patrick et Benoit ont le sourire… No stress en apparence.

1_tout_loiseau6.jpg

Patrick en compagnie de Blanche la souriante cadette de la famille et Dominique, Julien Poisot est vraiment très grand… Patrick  finalise un plat avant l’envoi en salle, et nous devisons avec Dominique.

 01_IMG_9278.JPG

Comment refuser même si je ne dîne pas, Patrick est spécialement allé cherché du saumon de rivière dans un super élevage tout proche pour me faire découvrir un plat qui à la carte est à base de féra. Délicate attention puisqu’il sait qu’en Savoie le féra est notre poisson quotidien. Voilà donc tout spécialement, dos de saumon de rivière en duo cru et cuit sur un lit d’oseille pourpre et salade romaine à la sauge-ananas et aux herbes. Un grand merci pour ce plat qui allie légèreté et parfums subtils.

1_bernard_loiseau4.jpg

Et toujours pendant le service on s’active dans chaque partie de la cuisine : les traditionnelles gougères dressées en longueur sont prêtes pour accompagner l’apéritif dégusté dans les salons, les homards décortiqués, et le dressage des pommes d’amour a commencé…

30_IMG_9161.JPG

En quittant la cuisine on passe par l’oénothèque où plus de 40 vins d’exception y sont proposés au verre et, grâce à un procédé original, les bouteilles conservent même entamées toutes leurs propriétés, étonnant.

 1_IMG_3382.JPG

Juste en face, un panneau de mur est consacré aux grands crus de Bourgogne, pour que les clients puissent mieux les situer et les connaitre…

1_bernard_loiseau_1.jpg

Un peu de ma jolie et confortable chambre en rez de jardin avec une terrasse agréable et fleurie, des gourmandises à l’arrivée, et plein d’autres attention aussi… En savoir plus sur les chambres c’est ici-clic- 



La table Jour 2 



J’ai la chance de partager mon déjeuner avec Blanche, qui s’apprête à intégrer l’Institut Paul Bocuse à Ecully, elle est très attirée par la pâtisserie et aussi très gourmande, c’est juste un plaisir d’échanger nos impressions sur les classiques de la maison au programme de notre menu.

1_tout_loiseau1.jpg

Les très célèbres jambonnettes de grenouilles, purée d’ail et jus de persil,  à déguster avec les doigts nous précise en souriant et en insistant Eric Rousseau, le premier maître d’hôtel. Pas un brin de crème juste un coulis de persil, des gousses d’ail ébouillantées de nombreuses fois pour n’en garder que le parfum, des cuisses saisies au beurre certes mais séchées sur un papier absorbant avant d’être dressées, donc un plat tout en légèreté et parfums, on en redemande. Arrive ensuite le sandre à la fondue d’échalotes et au vin rouge réduit, là encore un pur plaisir, le côté sucré de l’échalote se marie parfaitement avec les tanins du vin et le moelleux du sandre. Que dire du ris de veau doré à la purée de pommes de terre truffée, un délice et c’est tout. Pour terminer encore un dessert remarquable, le carrousel de fraises crème brûlée réglisse parfait à la menthe et coulis de poivre du Sichuan. Là encore la barbe à papa ultralégère est à déguster avec les doigts elle est parfumée avec les fameux bonbons stoptou, le mariage et l’équilibre des saveurs est juste parfait.

 1_tout_loiseau5.jpg

Comme nous sommes gourmandes et gâtées et que ce dessert traditionnel est incontournable, nous nous sommes partagés un magnifique et délicieux Saint Honoré. Pas de pâte feuilletée à la base mais une pâte sucrée parfaitement croustillante, une crème chiboust, qu’on ne trouve plus si communément maintenant car elle ne se conserve pas et une chantilly peu voire même pas sucrée, aie aie aie ! Les clients qui veulent ce dessert réalisé minute doivent le commander en début de repas car il demande 45 min de préparation, il est alors juste au top pour le déguster : fondant, moelleux, craquant, parfumé, les mots me manquent…

1_IMG_9344.JPG Mais toutes les bonnes choses ont une fin…il est temps de prendre le dernier petit déjeuner tôt le matin servi dans la salle « historique » Alexandre Dumaine, la salle à manger des débuts de Bernard Loiseau à son arrivée à Saulieu.



Pour aller plus loin :



17_so_publicationspublications_photoouvrage3_fr2.jpg

Un livre qui retrace le parcours de la famille Loiseau écrit par Dominique, très émouvant, beaucoup de pudeur, de franchise. Les proches collaborateurs de la maison y ont aussi participé, on y retrouve également et c’est impressionnant les différentes étapes des travaux d’envergure qui ont abouti à la maison d’aujourd’hui. Il se dévore. Certes il est épuisé mais en cours de réimpression et sera en vente à Saulieu. Sans oublier les ouvrages culinaires et autres -clic-

41UYCtLRONL._.jpg A paraître à l’automne un nouveau livre de Patrick Bertron, qui promet d’être magnifique et un plus technique de Benoit Charvet.

Relais Bernard Loiseau
21210 Saulieu
Tel : +33380905353
contact@bernard-loiseau.com
 
 

Et pour coller à l’actualité

 


Dominique Loiseau : « Bernard, il fallait le… par rtl-fr

Enjoy

Icône - Flux RSS S'abonner via le flux RSS
Suivez le blog depuis votre aggrégateur
Icône - Email S'abonner par e-mail
Recevez un mail à chaque nouvel article
Les textes et photos ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction ou modification est soumise à l'autorisation de l'auteur.

Vous aimerez peut être :

26 Grains de Sel : Ajoutez le vôtre >

  • Colchacou

    Bonjour Mercotte !
    La Bourgogne est ma région et le Morvan est un parc très joli, verdoyant et paisible (très rural, idéal pour passer quelques jours de vacances et de repos).
    Je connais ce lieu pour y passer de temps en temps. Nous envisageons depuis longtemps d’aller à « La Côte d’Or » mais pour une occasion importante de notre vie. Ce billet, par vos commentaires et vos photos, ravive l’envie :-)
    Merci de mettre cette région en valeur par ce biais.
    Vive la Bourgogne et les Bourguignons !! :-)
    Cordialement
    Corinne

    • mercotte

      oui ça vaut vraiment la peine, beaucoup de personnes y vont en effet pour ds occasions spéciales, anniversaire etc..

  • CuiZinaLau

    Merci Mercotte pour ce partage d’émotions, c’est agréable de lire ce récit avec autant de gourmandise :)

  • NIC

    MERCI pour ce billet dédié à la MAison LOISEAU . Bourguignonne, originaire de l’YONNE, j’ai migré en Set Loire aussi SAULIEU fut un passage mensuel pendant plus de 3O ans…..Je cuisine souvent B. LOISEAU ( son livre cuisine familiale est sympa) Nous nous sommes arrêtés à plusieurs reprises lorgner la carte. mais sans franchir la porte…. alors ce billet délicieux nous fera peut être franchir le cap….. Les 3Oans de notre fils pourrait être une bonne raison…..NIC

    • mercotte

      effectivement 30 ans..une belle occasion !

  • veb

    Coucou Mme la voyageuse
    Je suis ravie à la lecture de ce reportage que tu partages. J’aimais la fougue et l’inventivité de ce chef précurseur. Je suis contente d’avoir eu des nouvelles de son restaurant, je vois qu’il se perpétue interprété par d’autres. Le premier dessert je crois que je l’ai scanné tellement je l’ai regardé, c’est presque une œuvre d’art. Tu n’as pas dîné…mais Mme WIKEPEDIA comment tu as fais pour résister aux effluves de là où tu étais ? Cela s’appelle la maîtrise de sa gourmandise, bravo… Je te souhaite une bonne rentrée et te fais une biz bien cordiale

    • mercotte

      en fait Veb, Patrick le chef était déjà depuis plusieurs années le second de Bernard Loiseau qui déléguait beaucoup donc il a repris le flambeau dans la continuité et c’est super

  • Marie

    Bonjour,
    Et bien, tout est dit ! il n’y a plus qu’à y aller ;)
    J’y étais lundi, c’était formidable, comme toujours, et avec toujours une touche de nouveauté.
    Merci pour ce beau reportage.

    • mercotte

      j’y retournerai c’est sûr même si c’est un peu loin de la Savoie

  • pantxika64

    Bonjour,
    Nouvelle sur votre blog, j’ai beaucoup apprécié cette présentation de la Côte d’Or, dès que B.Loiseau passait à la TV je ne le manquait pas, j’aimais écouter ce passionné.
    Merci Mercotte

  • chantoune

    Hum, Miam, que de tentations!! merci de nous les faire partager.
    La famille de mon époux étant originaire de cette région ce serait un délice que de découvrir ce beau lieu. Qui sait ? mais l’évocation est déjà un vrai plaisir.

    • mercotte

      Un jour peut être…le rêve fait aussi partie de la vie

  • valérieB

    Nous y avons passé un week end , c’est vraiment un excellent souvenir, le personnel est très attentif , sans être pesant, tous les plats sont parfaits et les desserts sont des œuvres d’art , l’hôtel est superbe ( les tommettes , j’adore) bref , en clair, il ne faut pas hésiter à pousser la porte. En fait, tout y est en accord , la qualité sans tapage, pas de tape à l’œil , quand c’est aussi bien maîtrisé, on n’a pas besoin d’en rajouter.
    Nous fêtions nos trente ans de mariage, en fin de repas , Madame Loiseau nous a offert une plaque commémorative avec la date et une inscription joyeuses fêtes de perles, c’est dire si l’équipe est attentive. vivement les quarante ans !!!!

    • mercotte

      Sûr que l’on a envie d’y retourner, tout est parfait

  • Annie

    Merci Mercotte pour ce délicieux partage qui me rappelle de très très bons souvenirs.Week-end de rêve pour un de nos anniversaires de mariage,reçu par Mr Loiseau en personne,et une seconde fois reçue par Dominique Loiseau.Le avant et l’après,étaient tous les deux sans fautes.Et comme on dit jamais 2 sans 3 c’est sur que nous y retournerons.Encore merci.Amicalement annie

    • mercotte

      vous serez certainement aussi ravis la 3ème fois j’en suis sûre, que d’attentions de la part de tous…

  • Bulles de Gourmandises

    Coucou Mercotte!
    Super ravies de te relire…nous avons un peu bouder la blogosphère pendant les vacances…et en plus c’est notre région qui est à l’honneur.
    Il y a des moments nous aimerions bien être à ta place car le relais Bernard Loiseau fait partie de nos plus prestigieux projet…maintenant qu’il vient d’ouvrir un restaurant à Dijon nous n’avons plus d’excuse.
    Merci pour ce beau voyage gourmand et touristique.
    Bisous ensoleillés des Bulles

    • mercotte

      A chacun sa manière de bouder, moi je boude les recettes et partage mes coups de coeur gourmands… Contente de te retrouver, il paraît que le restaurant de Dijon tout comme celui de Beaune est top ! bises

  • kekeski

    quelles belles photos
    quel appareil avez vous pour cela
    chaque fois c’est un voyage et un spectacle que de vous lire
    sandra

    • mercotte

      ;) je n’utilise que mon Iphone, c’est plus discret !

  • Mlle Moutarde

    Coucou Dame Mercotte !

    Je suis heureuse de voir que ton séjour t’a ravie en tous points mais c’est normal au fond les bourguignons savent recevoir ! ;-)

    Je t’embrasse bien fort et vive Dijon vive la Bourgogne !

    • mercotte

      Camille c’est une très belle maison chaleureuse en plus… Je te raconterai, mais bon, comme tu dis c’est la Bourgogne ! des bises dominicales, à tout bientôt …

  • Lili

    Bonjour merci Mercotte de ce superbe voyage culinaire et les photos nous mettent les papilles en ébullition…C est vrai que je connais très peu la bourgogne .Il faut que j en fasse part à mon mari pour peut être une idée de week end gastronomique .Je trouve que Mercotte a beaucoup beaucoup de chance de voyager au travers de prestigieuses maisons et d être reçu par les plus grands .Si besoin je peux me déplacer pour aider Mercotte hihi….bises

  • Un traiteur dans le bas rhin

    Quelles belles photos gourmandes !
    Et dire qu’elles sont prises avec un simple iPhone :D


Ajoutez votre Grain de Sel !

N'hésitez pas à commenter et à poser vos questions. Je vous répondrai le plus vite possible.

Actuellement en déplacement, je dispose d'un accès limité à mes mails et suis au regret de ne pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. Merci pour votre patience.